Accueil Droit routier Limitation à 80 km/h : 349 vies épargnées sur 20 mois

Limitation à 80 km/h : 349 vies épargnées sur 20 mois

0
26
PARTAGER
80 km/h

Il y a 2 ans, l’ancien Premier Ministre Edouard Philippe imposait le 80 km/h généralisé et promettait un bilan. Le voici.

Le Gouvernement a beau être revenu sur le 80 km/h généralisé sur les routes à double sens sans séparateur central, la Sécurité Routière produit tout de même l’évaluation de cette mesure. C’est le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) qui a été sollicité pour évaluer la mesure du 1er juillet 2018 au 28 février 2020. Le confinement généralisé faussant la mesure, l’évaluation s’arrête avant.

Premier chiffre : 349 tués de moins grâce à la mesure. Pour arriver à ce chiffre, le CEREMA a pris en considération les années 2013 à 2017 et leur moyenne, semestre par semestre. Selon l’étude, la baisse est observée sur le réseau concerné par l’abaissement de la limite alors qu’ailleurs est observée une hausse de 48 décès. Sur une année, cela correspond à 200 vies qui seraient épargnées selon ce bilan.

Le CEREMA balaie certains reproches faits à la limite à 80 km/h comme le fait que voiture et poids-lourds seraient à la même vitesse, augmentant le danger. En fait, est constatée « une baisse significative des accidents par collision arrière impliquant un poids-lourd ». En revanche il n’y a pas de variation significative du nombre d’accidents causés par un dépassement dangereux (ni hausse ni baisse).

700 millions d’euros d’économie

Un autre des reproches fait à l’abaissement de la limitation de vitesse est la perte de temps. Pour regarder cela, le CEREMA indique avoir regardé Google Maps et les historique de traces GPS (?) pour en conclure que la perte sur 1 km parcouru en trajet domicile-travail était de 1 seconde. « Dans 19 % des cas, il a observé non pas une perte de temps, mais un gain ».

Toujours selon le CEREMA, la vitesse moyenne constaté sur les tronçon concernés n’auraient diminuée que de 3,3 km/h. « Un meilleur respect de la mesure pourrait permettre d’épargner davantage de vies sur les routes concernées. Ainsi, en décembre 2019, 58 % des conducteurs de véhicules légers circulaient encore au-dessus de 80 km/h, dont 23 % au-dessus de 90 km/h ».

Enfin, les opposants ont souvent reproché la perte économique pour la société induite par la baisse généralisée de la vitesse. Là aussi le CEREMA ne trouve rien à redire, au contraire. « Pour connaître l’impact économique de la mesure, le Cerema s’est livré à une comparaison des coûts induits par l’abaissement de la vitesse, et notamment l’allongement des temps de parcours, et des gains financiers, notamment produits par la diminution des accidents, mais aussi par la moindre consommation de carburant. La mesure permet ainsi à la société française d’économiser 700 millions d’euros sur une année ».

Notre avis, par leblogauto.com

Evidemment, nous n’allons pas remettre en cause le travail du CEREMA. Cependant, quelques observations : pour certaines de ces observations, le CEREMA regarde le réseau hors agglomération, hors autoroute. Mais, ce réseau n’est pas exclusivement composé de routes à 80 km/h. La baisse constatée sur ce réseau est difficilement attribuable au 80 km/h puisqu’elle a eu lieu sur des routes à 70, 60, 50, ou même 110 km/h. La comparaison au sens strict aurait dû être faite sur les seules portions passées de 90 à 80. Mais cela semble impossible à faire.

Autre observation, pour regarder le temps perdu avec le 80 km/h, le CEREMA prend 297 trajets. En aucune manière ces trajets ne sauraient être représentatifs bien que pris sur l’ensemble du territoire. C’est un bien trop petit échantillon statistique.

Surtout, le CEREMA lui-même indique que la baisse de vitesse sur les tronçons à double sens sans séparateur central n’était que de 3,3 km/h. La conclusion est qu’avec une baisse réellement de 10 km/h, le nombre de tués en moins sur les routes seraient immanquablement plus élevé. En fait, on peut tout à fait voir le point dans l’autre sens : malgré une baisse non significative de la vitesse, le nombre de tués a baissé de 10% sur ce réseau.

Bientôt de retour ?

Surtout, le focus semble mis sur les particuliers, sur les trajets du quotidien. Pourtant les professionnels et les longs trajets sont aussi touchés par cette mesure. Pourquoi les exclure des mesures sur le temps de trajet ?

En fait, tout cela ressemble à joli emballage d’une mesure non acceptée. A moins que ce soit un moyen de dire aux Présidents de département qui repassent la limitation à 90 km/h qu’ils font faux pas et seront tenus pour responsable si les chiffres de la Sécurité Routière sont moins bons dans les prochains mois.

D’ailleurs, la Sécurité Routière sort un sondage IPSOS pour finir en mettant un gros noeud sur le rapport : « l’acceptabilité mesurée (…) est en nette progression : 30 % des Français y étaient favorables en avril 2018, ils sont aujourd’hui 48 % ». Vous êtes prévenus, à la première hausse, les 80 km/h feront leur retour.

Le rapport final est disponible ici.

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "Limitation à 80 km/h : 349 vies épargnées sur 20 mois"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Encore une étude bidon pour se justifier de cette limitation qui n’est que politique.
Car les route à 90 étaient déjà limitées à 70 dans leurs parties dites dangereuses (virage passage piéton etc…).
Donc là ils veulent nous faire croire que les gens sont morts dans une banale ligne droite en roulant à seulement 10km/h de plus???

Jdg
Invité

Ou alors serait ce les limitations à 70 qui sont inutiles ? Mais pourtant elle sont toujours là !
Allez savoir hein……

lym
Invité
En réalité, au delà de la simple utilité de passer de 80 à 70 (en fait certaines zones à 70 ont été supprimées au passage à 80, car plus jugées justifiées), c’est surtout la légalité des transitions 2×2 voies (110) à 1×1 voie (90 devenu 80) qui se pose. En effet, les limitations successives ne peuvent normalement pas différer de plus de 20km/h. D’ou nos 30/50/70/(90)/110/130 usuels. Le 80 casse donc cette cohérence, avec des pas de décélération de 30km/h (110->80) désormais très fréquents. Je suis surpris de ne pas avoir encore vu ce point soulevé par un contrevenant choppé… Lire la suite >>
R-one
Invité

N’oublions pas que notre ex premier ministre était « très populaire » et « haut dans les sondages ».

Invité

Le plus drôle est que jusqu’il y a peu, ils interdisaient de donner des chiffres car « pas assez fiables ». Et là, paf, on en a !?!

Fabi35
Invité

Il va falloir fêter ça alors 🥳

Bizaro
Invité
« une baisse significative des accidents par collision arrière impliquant un poids-lourd ». Effectivement la généralisation des systèmes anti-collision sur les camions doit surement avoir son importance… Même si ils sont parfois perfectibles mais bon 80% d’évitement automatique c’est pas mal non plus. « Dans 19 % des cas, il a observé non pas une perte de temps, mais un gain ». Effectivement on peut clairement dire que Waze a fait beaucoup de progrès ! « la vitesse moyenne constaté sur les tronçon concernés n’auraient diminuée que de 3,3 km/h. » Donc cette mesure non appliquée est efficace ! « La mesure permet… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
« La baisse constatée sur ce réseau est difficilement attribuable au 80 km/h puisqu’elle a eu lieu sur des routes à 70, 60, 50, ou même 110 km/h. La comparaison au sens strict aurait dû être faite sur les seules portions passées de 90 à 80. Mais cela semble impossible à faire. » Et oui, souvent des petits malins viennent faire croire que les zones à risques n’avaient jusque là pas de limitations adaptées. C’est dommage , mais nous sommes vraiment dans un obscurantisme assez profond. C’est triste car d’une part en occultant la réalité et en ne voulant pas travailler sérieusement… Lire la suite >>
robert
Invité

Je n’y crois pas . il y a trop d’inconnues pour réduire cette équation au simple fait que 10 km/h en moins = 349 vies . Bien sûr , 10 km/h en moins x la masse d’un véhicule = diminution de l’impact . Mais avec mes 6 airbags , 80 ou 90 km/h . Trop de paramètres sont manquant pour validé de bonne fois cette étude. Déjà , respecter les 90 km/h , et je le fais, serait plus responsable.

wpDiscuz