Accueil Dépêches Automobile: un tiers des primes à la conversion déjà écoulées

Automobile: un tiers des primes à la conversion déjà écoulées

0
14
PARTAGER

Plus de 30% du quota des nouvelles primes à la conversion, entrées en vigueur au 1er juin dans le cadre du plan de soutien à l’automobile, a déjà été écoulé, a annoncé lundi le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA).

« Entre 60.000 et 65.000 primes ont été accordées au 25 juin », a indiqué le CNPA, saluant un succès, dans un communiqué.

Cette prime à la casse sous condition de revenu subventionne l’achat de véhicules récents (neufs ou d’occasion) en échange de la mise au rebut d’un véhicule ancien. Son montant atteint 3.000 euros pour une voiture essence ou diesel et 5.000 euros pour une électrique.

Le dispositif a été plafonné à 200.000 primes. Plus de 30% ont donc déjà été écoulées. L’idée était de doper le marché à court terme pour écouler les stocks de véhicules et ainsi pouvoir relancer la production automobile affectée par la crise sanitaire.

Cette prime faisait partie d’un ensemble de mesures de soutien annoncées fin mai par le président Emmanuel Macron.

Le CNPA souligne que les primes à la conversion ont représenté jusqu’ici 18% des ventes du mois de juin, au rythme d’environ 20.000 primes accordées chaque semaine.

« Il s’agit d’un succès incontestable, qui dépasse largement celui de la prime à la conversion +première génération+ mise en place début 2018. Cette dernière générait un rythme moyen de 10.000 primes par semaine avant de faire l’objet de restrictions drastiques en juillet 2019 », a souligné l’organisation qui représente 142.000 entreprises des services de l’automobile, dont les concessionnaires.

Le CNPA, qui juge le secteur « très fragilisé et les perspectives de marché très incertaines » travaille avec le gouvernement « sur les modalités de la prochaine prime à la conversion, qui prendra la suite du dispositif actuel ».

Il juge « indispensable de maintenir une aide à visée sociale et écologique, en gardant le périmètre actuel de véhicules éligibles, tout en ajustant les montants et en ciblant en priorité les ménages les plus modestes ».

Par AFP

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Automobile: un tiers des primes à la conversion déjà écoulées"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

« c’est un succès »: lol ben oui donner des sommes importantes au gens ça marche toujours

seb
Invité

Et même qu’il faudrait continuer parce qu’ils travaillent sur la prochaine.
Et sinon, si les constructeurs baissaient leurs tarifs de 3000 ou 5000 euros, ça pourrait peut être marché aussi non?

Jdg
Invité

Sûrement même lol mais faut pas rêver.
Après c’est pas rentable cette prime, les gens auraient acheté avec ou sans prime.
M’as bon ça fait bien en terme d’image

Mwouais
Invité

L’effet d’aubaine n’est pas à négliger quant on signale une promotion temporaire.

michozi
Invité

Mon beauf ( qui est un debile de bobo mangeur de boulgour omnubilé par la dictature du « sympa ») a fait l’acquisition d’un belle zoé, achat dont il refuse de reconnaitre la betise car son kilometrage quotidien est plutot problematique… Deux fois deja il a du appeler un taxi la nuit en panne. Mais au moins comme il dit « il agit pour la planete, il faut se reinventer ». Ben reinventez vous les mecs aucun probleme…

seb
Invité

Visiblement, il agit aussi pour l’emploie… chez les taxis, et ça c’est plutôt cool. 🙂

michozi
Invité

Mea culpa c’est un Uber, un taxi pour un homme moderne, impensable.

lym
Invité
C’est tout le problème, les autonomies annoncées sont très surestimées de base et l’hiver si on veut mettre chauffage/désembuage c’est pire encore. Il faut des marges au moins du simple au double pour être à peu près tranquille… Et encore: Trajet travail de la fille d’amis de mes parents récemment convertie, Landivisiau-Brest grosso-modo soit 45km essentiellement de voie rapide, avec un peu de charge (3 personnes) cause covoiturage. Un oubli de branchement la veille, elle se dit que ça va passer… Bin les 180km l’hiver (pourtant, dans le coin, rare que ça descende bien bas), même en ne mettant pas… Lire la suite >>
Scal
Invité

En effet, et au-delà de l’autonomie intrinsèquement faible, ce que perturbe, c’est la variabilité de cette autonomie selon les condition internes (type de conduite, présence de consommateurs) ou externes (température, vent). Une moto a une faible autonomie, mais celle-ci est répétable : cela ne pose pas de problème. Une VE, c’est l’angoisse de la panne sèche au premier aléa.

lym
Invité

Puis sur la moto, même si on a typiquement 200 à 250km d’autonomie avant réserve (qui en assurera au moins 50 de plus), on fait le plein en 5mn dans toute station…
Au delà des surprises, il y a la possibilité de s’en accommoder aisément… ou pas!

wizz
Membre

avec une voiture essence, lorsqu’on oublie de faire le plein, ça fait le même effet (d’où l’expression : panne sèche)

wizz
Membre

pourquoi donc son kilométrage journalier serait problématique?

ferait il 300km/jour, non stop?

michozi
Invité

Les 300 km sont dans les fiches techniques, la realité est bien differente.

Mwouais
Invité

On a tous déjà eu la flemme de faire ke plein en thermique. Pourquoi en serait il différent en électrique. Je fais même parfois l’erreur de ne pas charger mon Smartphone xhaque nuit.

Sélection naturelle, certes.

wpDiscuz