Accueil Jeux vidéos FE : Abt suspendu par Audi pour avoir triché à un jeu

FE : Abt suspendu par Audi pour avoir triché à un jeu

0
34
PARTAGER
daniel abt audi

Daniel Abt vient d’être suspendu par Audi pour une triche à un jeu vidéo. Quand le virtuel percute le réel et que les réactions à un jeu vidéo vont bien trop loin.

En gros, cela va franchement trop loin dans le ridicule ! Rappel des faits. La Formule E comme la Formule 1 ont décidé de faire des courses virtuelles pendant le confinement mondial. La Formule E organise donc des e-Prix virtuels pour récolter de l’argent pour l’Unicef. Les courses sont…encore plus insipides que les courses réelles et se résument souvent à un gros tas virtuel de voiture au premier virage.

Abt pensait jouer un petit tour pendable

Ce weekend avait lieu le 5e « Race at Home Challenge » sur le circuit de Tempelhof (l’ancien aéroport) à Berlin. Outre une course pour les « sim racers » (les joueurs vidéo), les pilotes de la Formule E font aussi une course. Le but, louable, est d’inciter les spectateurs à donner de l’argent à l’Unicef.

Ce weekend, Daniel Abt, pilote de Audi Sports Abt Schaeffler a décidé de confier sa voiture virtuelle à un sim racer pro. Sauf qu’il a prétexté un souci de connexion pour ne pas brancher sa caméra. Vandoorne, pilote de FE, a flairé l’arnaque et a balancé son petit camarade de jeu. Abt a reconnu immédiatement les faits. Résultat, il a été évidemment disqualifié et condamné à faire un don de 10 000 euros à une oeuvre caritative.

Intégrité et transparence ? Vraiment ?

On aurait pu en rester là dans le ridicule. Mais, Audi a décidé d’aller plus loin en suspendant son pilote (et sponsor…) : « Daniel Abt n’a pas piloté sa voiture en qualification ou en course au 5e événement du challenge Race at Home, le 23 mai, mais a laissé un professionnel du jeu video le faire à sa place. Il s’est immédiatement excusé pour cela le lendemain et a accepté sa disqualification ».

« Intégrité, transparence et suivre strictement les règles applicables sont les priorités premières pour Audi. Cela s’applique à toutes les activités dans lesquelles la marque est impliquée, sans aucune exception. Pour cette raison, Audi Sport a décidé de suspendre Daniel Abt avec effet immédiat ».

Selon des informations non officielles, cette suspension continuera une fois la saison de Formule E reprise, idem en DTM pour la fin de la saison.

Cela pourrait être déjà simplement navrant, si ce n’était pas le summum de l’hypocrisie. Rien qu’en Formule E, tous ceux qui suivent un peu la discipline se souviennent de la manoeuvre honteuse de Lucas di Grassi venant percuter volontairement Sébastien Buemi puis l’empêchant d’aller chercher le point du meilleur tour en course pour coiffer son premier titre en FE.

En DTM, on se souviendra du magnifique « Schieb ihn raus! » du Dr. Wolfgang Ulrich, intimant l’ordre à Timo Scheider de balancer Wickens et Wehrlein (Mercedes) hors de la piste. Et comment ne pas évoquer le dieselgate ?

Alors, la déclaration officielle d’Audi mettant en top priorités l’intégrité, la transparence et le respect des règles, est comment dire, risible non ?

Certains confondent jeux vidéos et réalité

Mais, plus que cela, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un jeu vidéo ! Rien de plus. Ce n’est pas la première polémique suite à une course virtuelle. Il y a eu Kyle Larson, pilote de Nascar pour le Chip Ganassi Racing qui s’est fait viré et a perdu tous ses sponsors suite à une course en ligne. Un souci de communication avec son « spotter » (oui oui même en virtuel ils en ont un !) et une insulte à connotation raciste (le trop fameux N-word) et voilà le pilote de 27 ans à pied, et pas que virtuellement. Là, cela peut se comprendre car l’insulte n’était pas virtuelle.

Mais, il y a eu aussi Simon Pagenaud, qui lors d’une course d’indycar virtuelle était aux prises avec Norris (F1) et un autre pilote. Un peu chien fou, Norris a provoqué en ne suivant pas certaines règles tacites de l’indycar, la sortie de Pagenaud. Ce dernier a alors attendu un tour le pilote McLaren pour « le ralentir » (provoquer sa sortie de piste en fait au final). La communauté de fans de Norris a alors déferlé sur le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis 2019 et Zak Brown lui-même, le patron de l’écurie de F1 McLaren, y est allé de son commentaire, trouvant décevant ce comportement pour un champion.

Sauf que, depuis, Norris (sim racer habituel) a commis des « bévues virtuelles » comme prendre une voie de stand à l’envers en bloquant les concurrents, ou ce weekend en percutant Arthur Leclerc (le jeune frère de Charles) lors du grand-prix virtuel de Monaco. Arthur Leclerc était alors 2nd de sa course à domicile et le pilote McLaren a posé son cerveau. Etrangement, pas de réaction outrée de Zak Brown. La communauté de fans défend bec et ongles son chouchou en indiquant que ce n’est pas pareil.

Viré pour avoir triché aux petits-chevaux ?

En conclusion, tout cela va bien trop loin. Certains semblent oublier que ce n’est qu’un jeu vidéo et surtout, un amusement, rien de plus. Ce pauvre Daniel Abt qui pensait jouer un bon tour à ses petits camarades a perdu son baquet. Tout cela est stupidement ridicule et il est temps que le vrai sport auto reprenne ses droits.

Cette pandémie de covid-19 a fait bien plus de mal pour le e-sport qu’elle n’a mis les projecteurs dessus. Certains pilotes se sont tenus très loin de ces courses qui se prennent trop au sérieux. Et ils ont bien faits.

En plus, à regarder c’est une plaie. A jouer c’est sans doute intéressant, mais à regarder…non : une purge. Vivement la reprise.

Comme il l’explique dans la vidéo ci-dessous, Daniel Abt a voulu voir quel pourrait être le niveau d’un joueur pro au milieu des pilotes pro, et filmer le tout pour faire un « documentaire ». Le tout étant d’amuser les fans et de les divertir. Pour rappel, il n’y a rien à gagner dans ces courses virtuelles. Ce qui part comme une bonne idée sans mauvaise intention se retourne contre lui. Audi et la Formule E se ridiculisent, mais visiblement s’en fichent.

Illustration : Formule E

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "FE : Abt suspendu par Audi pour avoir triché à un jeu"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Olivier BESSON
Invité

Un article avec un parti pris dès le départ rempli de préjugés sur les jeux vidéo. A partir du moment où ça génère de l’argent et où des personnes en vivent, non c’est loin d’être un amusement comme jouer sur son canapé avec ses potes. Et pourquoi tricher virtuellement serait moins grave qu’en vrai ? Donc derrière un écran, je peux insulter, voler, mentir, ce n’est que virtuel ?

Invité

Jeu vidéo ou pas, les sponsors sont là et ne veulent pas que tout et n’importe quoi soit fait.
Et je suis sur que du côté des joueurs pro y en a eu des tas qui ont perdu gros sur des conneries du genre

Jean-Pierre
Invité

Article étonnant! Course virtuelle ou non, cela reste une course avec des pilotes réels, des écuries et des sponsors réels. Les autres pilotes engagent leur réputation, et apprennent qu’ils viennent de se faire battre non par un collègue, mais par un spécialiste des jeux vidéo! D’ici qu’on remplace un pilote malade ou indisponible par un autre pilote sans le faire savoir (derriere un casque, tout le monde se ressemble), il n’y a plus qu’un petit pas.

Quai20
Invité
« Le e-sport » « ce n’est qu’un jeu vidéo » ooof, je suis à 2 doigts de lâcher un ok boomer… Désolé mais il s’agit bien plus qu’un jeu vidéo à partir du moment où certains pilotes s’entraînent plus de 30h en amont d’une course avec un matos ayant la valeur d’une Twingo d’occasion. Toutefois je suis d’accord avec le fait que les projecteurs sur l’e-sport a été plus néfaste qu’autre chose. Voir des pilotes pros ne pas prendre au sérieux ce genre de compétition est juste agaçant, les comportements de Pagenaud, Norris ou Abt auraient été sanctionnés d’un bannissement à vie sur… Lire la suite >>
Quai20
Invité

Après sans rancune je peux comprendre que ce genre de concept soit difficile à comprendre pour toute personne n’ayant pas grandi avec ce genre de compétitions.

Quai20
Invité
Zéro mépris dans mon précédent commentaire. Vraiment ! Pour reformuler : je peux tout à fait comprendre que toute personne âgé de plus de 25 ans ait du mal avec le simracing et même l’e-sport en général (type Counter Strike, league of legends, etc qui attire des cash prize complètement fou mais je m’égare). Oui, quand on a grandi avec les exploits des pilotes des années 70, 80, ou 90 frôlant la mort à chaque virage, j’imagine que ça peut faire tout drôle de voir des gens « s’exciter » devant des gens qui jouent à un jeu vidéo. El famoso :… Lire la suite >>
Gustave
Invité

On a pas attendu le sim racing pour faire du karting, aller se faire plaisir sur circuit en track days, ou rouler en Rallye 🙂
Hey redescendez sur terre, ce n’est qu’un JEU 🙂
Certes certains peuvent en vivre apparement, mais bien peu et jusqu a quand….
Sans oublier que c est l organisateur de la FE qui a offert le matos et l install aux pilotes….vive l elitisme 🙂

gigi4lm
Invité

@Quai20 : « Est-ce que pendant le match caritatif avec les pilotes de F1 à Monaco les mains sont soudainement autorisés parce qu’il s’agit d’un événement caritatif et non officiel ? Non. On applique les règles du foot. »
Et donc on envoie le joueur pointé au chômage ?
Aller, à la rigueur pour l’exemple on pourrait lui infliger un match de suspension … comme dans la vraie vie.

gustave
Invité
oui, enfin le E-racing, c’est surtout parce que le sport auto, en vrai, pour faire du kart en compet ou de la monoplace, du Gt, de la porche cup, du lmp3, même l’Alpine europa cup, etc…ce n’est pas à la porte de toutes les bourses, loin de la ! C’est vrai qu’un matos de sim coûte une belle somme, mais on est loin des coûts pour une saison derrière un volant ! Je suis ok qu’il y a des bon simracers, que c’est proche de la réalité, tt ça, mais rien ne remplace le premier freinage à la chicane du… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Je crains même que certains amateurs d’E-sport (pratiquants ou spectateurs) n’ai jamais assisté « pour de vrai » à une compétition de sport auto quelle que soit la discipline.

gustave
Invité

ça c’est clair ! Mais parfois, meme sur place sur les circuits, c’est tjrs amusant d’entendre les gens…certains sortent des énormités du genre « mais ils peuvent doubler par la droite ? »….

Quai20
Invité

J’ai eu la chance d’aller au Mans tous les ans depuis 2012 mais le billet n’est pas franchement gratuit, donc il est tout à fait logique que certains e-racers n’aient pas eu la chance d’aller à Monaco, au Mans, ou au Nurburgring !

gustave
Invité
c’est bien beau de se pignoller avec le sim racing, mais de nombreux pilotes pros et sous contrat avec les constructeurs (bref, payés pour rouler, et actuellement c’est un véritable luxe) ont une vie, des responsabilités à des années lumières des joueurs de sim racing 😉 La ça leur permet juste de passer le temps, de se marrer et de se remémorer les pistes. vous êtes des puceaux à côté… Essayez déjà de faire des courses de voitures RC qui vont à plus de 100 km/h en vitesse de pointe, qui se règlent comme les vrais avec un banc de… Lire la suite >>
Admin
Je n’ai pas vraiment d’avis sur le e-sport, mais je ne suis pas sûr que ça ait beaucoup à voir avec la nature même du e-sport. Abt est un employé de Audi et a des obligations en tant que participant au championnat de Formula E. Il ne s’agit pas là d’une vraie course mais il représente son employeur dans le cadre de cet évènement, ça fait partie de ses attributions, et il est payé pour ça. Même si je ne connais pas tous les aspects contractuels, cette action doit sans doute être assimilable à une faute grave. Ce serait la… Lire la suite >>
wpDiscuz