Accueil SsangYong SsangYong : pourparlers avec des majors coréennes ?

SsangYong : pourparlers avec des majors coréennes ?

66
16
PARTAGER

SsangYong, à court de liquidités, aurait entamé des pourparlers avec les deux principales groupes automobiles de Corée du Sud, alors que  le constructeur s’efforce de résoudre une crise du crédit imminente et, tente de ce fait de rester au-dessus de l’eau.

Investisseurs sud coréens plutôt qu’occidentaux ?

Selon des sources locales SsangYong pourrait vendre une participation minoritaire à ces sociétés sud coréennes alors que le constructeur cherche un investisseur potentiel pour le sortir de ses difficultés actuelles.

Le processus de recherche d’investisseur avait été initié 3 à 4 mois auparavant, plusieurs noms de sociétés européennes ou occidentales avaient alors circulé.

Certains éléments laissaient même entendre que Ford pourrait intervenir en tant que partenaire, ce qui non seulement atténuerait les problèmes de synergie, mais aiderait également SsangYong à prendre pied sur le marché américain  qui lui a échappé ainsi qu’à Mahindra, sa société mère.

Cependant, des sources indiquent désormais que l’entreprise préférerait l’investissement d’un acteur local, garantissant ainsi une adéquation culturelle.

SsangYong renfloué par des prêteurs d’Etat ?

L’autre option consiste à demander à l’administration du Président de la République sud-coréen, Moon Jae-in, de choisir entre un renflouement de prêteurs d’État ….  ou l’effondrement de SsangYong. Soumettant le gouvernement coréen et le parti au pouvoir à un véritable dilemme alors qu’ils tentent d’éviter les suppressions d’emplois … et que les élections générales se déroulent le 15 avril.

Certains estiment que le prêteur public ne fournira aucun soutien financier à moins d’une action financière de Mahindra. Leurs arguments ? Selon eux, tout «soutien unilatéral» de la Korea Development Bank (KDB) n’aura jamais lieu. Mahindra devant mettre la main au portefeuille.

Alors que l’entreprise montre actuellement peu de signe concernant sa capacité à se sortir toute seule et rapidement de l’ornière, tous les regards sont tournés vers la réponse de KDB.

Selon un récent rapport des médias coréens, le peuple coréen estime que les aides financières octroyées par le gouvernement gaspillent l’argent des contribuables. Il considère en effet que les sommes injectées n’amélioreront pas fondamentalement la compétitivité industrielle des sociétés bénéficiaires.

Les experts soutiennent par ailleurs que sans aucun soutien financier, SsangYong peut faire faillite en 3 mois et devrait rembourser des prêts d’une valeur de 90 milliards de won à la KDB, situation peu satisfaisante … et d’autant plus en période électorale.

Mahindra jetterait l’éponge ?

SsangYong Motor  est confronté à une crise concernant son avenir après que l’actionnaire majoritaire Mahindra & Mahindra, a annoncé la semaine dernière qu’il n’injecterait pas de fonds supplémentaires dans l’unité en difficulté.

Certes, en janvier 2020, le groupe indien a annoncé qu’il avait l’intention d’investir 423 millions de dollars dans le redressement de SsangYong Motor, se donnant pour objectif que le constructeur sud-coréen atteigne la rentabilité d’ici 2022.

Mais arguant du contexte actuel de la crise sanitaire provoquée par le COVID-19, le conseil d’administration de Mahindra a néanmoins rejeté vendredi dernier le plan d’investissement dans sa filiale SsangYong Motors. Ajoutant toutefois qu’il continuerait à soutenir toutes les autres initiatives non financières de l’entité.

Le conseil d’administration de Mahindra a examiné une demande de la direction et du syndicat de SsangYong pour une nouvelle injection de capitaux propres destinée à aider l’entreprise à financer 500 milliards de won coréens (406 millions de dollars) d’exigences financières au cours des trois prochaines années.

Après de longues délibérations, compte tenu des flux de trésorerie actuels et prévus, le conseil d’administration de Mahindra a décidé que la société ne serait pas en mesure d’injecter de nouveaux capitaux propres dans SsangYong et l’a exhorté à trouver d’autres sources de financement.

Une injection unique ponctuelle de Mahindra envisageable

Dans le but de permettre au constructeur automobile coréen d’avoir une continuité des opérations commerciales, alors qu’il explore en parallèle d’autres sources de financement, le conseil d’administration a « toutefois » autorisé la direction de M&M à envisager une injection unique ponctuelle de 40 milliards de won coréens (32,34 millions de dollars) maximum au cours des trois prochains mois.

Les salariés de Ssangyong acceptent des concessions financières

Alors que l’entreprise connaît actuellement des temps difficiles, les salariés de Ssangyong ont récemment accepté une réduction des primes et d’autres mesures d’économie proposées par l’entreprise. Les salariés ont accepté les propositions de l’entreprise qui les obligent à rembourser une partie de leurs primes annuelles et de leur prime de rendement.

Notre avis, par leblogauto.com

Mahindra détient actuellement près de 75% du capital de Ssangyong. Le constructeur indien a investi plus de 110 millions de dollars depuis qu’il a acquis pour la première fois une participation majoritaire dans l’entreprise déficitaire il y a près de dix ans. Lui reste à poursuivre le processus de reprise en main de l’entreprise sud coréen afin de la rendre opérationnelle et rentable et à rétablir la confiance de sa filiale ….

Sources : Economic Times of India

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "SsangYong : pourparlers avec des majors coréennes ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Capitaine Barbossa
Invité

Jack Sparrow : Pourparlers ! Pourparlers !
Pintel : Pourparlers ? Au diable les misérables têtes d’œuf qui ont inventé les pourparlers.
Jack Sparrow : C’est sûrement les Français.

greg
Invité
Deja une precision : cette injection prevue de 423m$ n’ en etait pas vraiment une…. En fait Mahindra prevoyait d’ injecter 187 m$, et sur 3 ans, le reste de la somme (la majorite) devant etre assuree par la KDB… Je doute qu’ une somme aussi faible aurait suffi. Et devant l’ investissement reduit de Mahindra, dur d’ imaginer que la KDB suivra, mais comme indique c’ est avant tout politique, et il y a des elections. Je me demande qui s’ embarasserait d’ un tel boulet, avec un syndicat aussi peu constructif: comme l’ article le rappelle, ils renoncent… Lire la suite >>
Jo.
Invité
Ca fait un peu penser à l’affaire Saab. Sachant que l’identité Ssangyong est bien moins forte et pas top. Et en plus Saab c’était pendant la crise des Subprimes, la fameuse « grande récession » (pas traité dans la zone euro ayant été mis sous le tapis avec l’explosion des dettes publiques pour cacher la m*rde ou ça pourtant grouille maintenant de lézards planqués dans les tuyaux…. (ça a été traité aux USA en nettoyant les banques, en faisant un exemple avec Lehman Brothers)). L’affaire Ssangyong risque d’être bien plus grave, car sans aucune visibilité. Ce qui est en approche et pas… Lire la suite >>
Xanax
Invité

J’espère que cette sous marque fera faillite. Rendez-nous Saab ou d’autres illustres fabriquants.

Ben
Invité

Commentaire inutile. Souhaiter le malheur des autres n’est jamais bon. Jamais.

greg
Invité

Je plussoie

Oliveira
Invité

Tout à fait d accord avec toi

Invité

Des centaines de marques ont disparu au cours du temps. Ssangyong , spécialiste de la mauvaise copie, comme maintenant un grand nombre de marques chinoises, a apporté quoi au monde de l’automobile ?

Allegra
Invité

Pas grand chose en dehors la fameuse silhouette coupé/fastback sur un SUV (en moins sexy qu’un BMW X6 sorti après ceci dit). Si la marque disparaît, ça sera encore un peu moins de diversité stylistique dans le petit monde de l’automobile. On a regretté la disparition de Saab pour les mêmes raisons.

jesaistout
Invité

+1

Les vrais savent!

SsangYong Actyon 2006
(BMW X6 2008)

La dégaine de la bestiole!
Je voulais cette voiture, mais avec le recule, heureusement que je n’avait pas le budget.

jesaistout
Invité
Invité

Donc il faut oser le pire pour savoir qu’on peut y échapper …

Oliveira
Invité

Copie ssangyong n importe quoi

panama
Invité

Ca sent le sapin (coréen).
Première victime automobile du Covid-19 ?

wpDiscuz