Accueil F1 F1 2020 : Mercedes dévoile le D.A.S.

F1 2020 : Mercedes dévoile le D.A.S.

2674
18
PARTAGER

Les essais hivernaux de la F1 ont débuté hier à Barcelone. Michaël Dautremont nous réserve une sélection de photos, mais ce qui agite le paddock aujourd’hui, c’est le volant étrange de Mercedes.

Sur les vidéos de la Formule 1, il est vite devenu évidant que le volant de la Mercedes peut être tiré et poussé, tout en roulant. Un peu comme on peut le faire dans une voiture de tous les jours. Mais, quel peut bien être l’intérêt d’avoir un tel jeu dans la colonne de direction ?

Devant la torpeur d’essais qui se déroulent sans casse ni sortie de piste (autre que quelques tête-à-queue en pneus froids NDLA), cette nouveauté amène une agitation bienvenue ! Très contents de leur petit effet, chez Mercedes on joue les faux modestes et on renvoie à la FIA pour la légalité du système. Alison nomme le système DAS (ou D.A.S.) alias « Dual Axis Steering ».

Sur les vidéos embarquées, on peut voir que Lewis Hamilton tire le volant en sortie de virage, puis le repousse avant le prochain virage. Même si ce n’est pas flagrant, il apparaît aussi que cela influe sur les roues avant. Mais pourquoi ?

Décryptage du système

En fait, le système jouerait – légalement car manuel et mécanique – sur la pince des pneus avant. La pince (ou toe-in toe-out en anglais) c’est, vu de dessus, l’angle que forment les roues par rapport à l’axe de roulage. La pince peut être positive (toe-in ou pneu en-dedans) ou négative (toe-out ou pneu vers l’extérieur). C’est la perpendiculaire du carrossage (ou camber). En F1, on cambre les pneus (cela permet de passer plus vite en virage), et on met une pince négative pour pouvoir inscrire plus facilement la voiture en virage (voiture moins pointue).

Avec des pneus parfaitement alignés, on minimise les frottements. En revanche, pour mieux tourner et avoir plus de grip, il vaut mieux dé-pincer les pneus (vers l’extérieur donc). Ainsi, en ligne droite, tirer le volant de la Mercedes reviendrait à mettre à 0 (ou augmenter) la pince, tandis qu’avant un virage et un freinage, pousser le volant diminue la pince (toe-out) et met les pneus vers l’extérieur. On peut donc avoir deux pinces pour deux configurations plus optimales en fonction de la portion de la piste sur laquelle on est.

Quel est le gain ? Difficile à chiffrer. Mais, cela permettrait surtout de réduire l’échauffement des gommes sur les lignes droites sans perdre en performance dans les virages. En effet, des pneus vers l’extérieur vont avoir tendance à surchauffer en ligne droite, à s’user prématurément, et en F1, à sortir de la fenêtre de performance optimale. Avec ce système, Mercedes pourrait donc mieux gérer les pneumatiques, aller plus vite en ligne droite, tout en tournant mieux, ou au moins aussi bien qu’avant. Et peut-être économiser 1 ou 2 tours par train de pneumatiques.

Un système « pas nouveau »

Selon Mercedes, la FIA et la F1 ne découvrent pas le système. Il est pratiquement certain que la firme à l’étoile a déposé un tel développement dès l’an dernier et que la FIA n’a rien trouvé à redire. Sur de son fait, l’écurie n’hésite pas à montrer à la face des concurrents un système « simple » sur le papier, mais sans doute difficile à mettre au point, et sans doute pas en quelques semaines.

Ainsi, Mercedes annonce la couleur et promet peut-être 6 mois de domination le temps que les autres écuries copient le système. A moins que la F1 y mette le holà, mais ce n’est pas le son de cloche à Barcelone.

Illustration : Michaël Dautremont, Mercedes modifiée par leblogauto.com

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "F1 2020 : Mercedes dévoile le D.A.S."

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Zak
Invité

L’an dernier, les allemands avaient déjà remportés les 8 premières courses de la saison sans DAS…

Le team Mercédès n’a même pas besoin de cet artifice pour remporter une nouvelle fois les titres constructeurs et pilotes en 2020. Il faut être réaliste.

Cela dit ce système est très ingénieux et très simple. Sera-t’il utile ? Sera-t’il légal. À suivre.

Bernard
Invité

L’écurie (Mercedes) est sure, c’est sûr !

Invité

Il se passe pas totalement, rien qui s’attendait à ce que la Racing Point soit la Mercedes de l’année dernière?

gigi4lm
Invité

Le système doit demander un entrainement certain de la part des pilotes.

Bod
Invité

Salut Thibaut, tu écris qu’en sport auto on ouvre pour rentrer plus vite dans les virages…sur circuit? En rallye (sur une traction surtout), on ferme la pince pour mieux tourner…non?

Yann
Invité

Quand vous allez faire vos courses à Leclerc avec votre clio diesel, vous pincez ( du cul) ou vous ouvrez..?

mut
Invité
Ce qui m’étonne, c’est que, ne serait ce que sur une voiture de tout les jours pour la sécurité, un prototype, une voiture de rally ou autre, pour montrer un savoir faire; au lieu d’en rester a une simple direction arrière, personne n’ai inventé une voiture dont la géométrie change en permanence. De quelque degrés ou centimètres. l’empattement pourrait varier sur 10cm etc. de même pour le carrossage, pincement etc cela rendrait la voiture hyper performante ou sécurisante. au passage un systéme de direction arrière permettrait, mais il ne le font pas, de changer le pincement arrière … Le problème… Lire la suite >>
seb
Invité

Est ce que le train arrière autodirectionnel de PSA ne serait pas une voiture dont la géométrie change en permanence?

mut
Invité

juste la direction des roue oui

wpDiscuz