Accueil Supercars L’Aspark Owl définitive se dévoile, et ça envoie du watt

L’Aspark Owl définitive se dévoile, et ça envoie du watt

853
14
PARTAGER

Attention les supercars, les hypercars déboulent ! En 2017, le « constructeur » japonais Aspark dévoilait un concept étonnant, la Owl. Deux ans plus tard, la version définitive a été dévoilée au salon de Dubaï. Au menu, un modèle transfiguré et plus de 2000 chevaux.

LMP de route

On pourrait croire qu’il s’agit d’un prototype des 24 heures du Mans égaré. Longue (4,79m), large (1,94m) et très basse (99 centimètres, pas un de plus), la Owl (chouette en anglais) est conçue pour fendre l’air. Le design, aux lignes tendues et épurées, reprend en grande partie l’apparence du concept présenté à Francfort en 2017. Quelques modifications ont été apportées, on note surtout un spoiler avant et des vitres latérales légèrement retouchés, l’apparition de rétroviseurs avec caméras et un nouvel aileron arrière désormais amovible, qui se déploie dès 150 Km/h et se rétracte sous la barre des 100 Km/h. L’intérieur est également sobre, avec des commutateurs (allumer / éteindre, forte accélération, etc.)disposés au plafond comme sur la McLaren Speedtail.

2012…comme l’apocalypse ?

La structure monocoque en fibre de carbone ne pèse que 120kg et la carrosserie en composite polymère/carbone seulement 180kg. Pourtant, la Owl affiche 1900 kilos sur la balance, contre 1460 au concept original (sans parler des 850 kilos prétendument évoqués), le tout chaussé sur des jantes de 20 pouces à l’avant et 21 pouces à l’arrière. La suspension hydraulique propose trois hauteur de caisse allant de 8cm à 16cm. La raison de l’embonpoint, c’est que la motorisation s’est considérablement musclée et a nécessité des renforts en acier pour rigidifier le châssis. Les deux moteurs électriques (430 ch, 764 Nm de couple) du concept de 2017 laissent place désormais à 4 moteurs électriques, alimentés par une batterie lithium-ion de 64 Kwh avec un système de vectorisation du couple. Résultat ? Des performances délirantes annoncées, soit 2012 chevaux de puissance totale pour un couple de presque 2000 Nm. C’est bien plus encore que les chiffres communiqués lors du mondial de Paris en 2018.

Need for Speed

Les prestations annoncées sont à l’avenant, puisque l’Aspark Owl revendique un 0 à 60 mph (96 km/h) en 1,69s et le 0 à 300 km/h en 10,6s, pour une vitesse de pointe de 400 km/h. Le freinage est assuré par des disques carbone/céramique mordus par des étriers à 10 pistons devant et 4 pistons derrière. L’autonomie annoncée s’élève à 450km selon l’ancien cycle d’homologation NEDC. La batterie dispose d’un système de surveillance, qui scrute en permanence le niveau de chaque cellule et protège la batterie contre les surcharges, les décharges excessives, les surchauffes, etc. Ce dispositif de sécurité maintient le système de batterie sous contrôle automatique.

La voiture, facturée 2,9 millions d’euros pièce, sera assemblée à 50 exemplaires en Italie, dans les ateliers de MAT (Manifattura Automobili Torino), qui a déjà fait parler d’elle pour la conception de la New Stratos et l’assemblage de l’Apollo Intensa Emozione.

L’avis de leblogauto.com

Jusqu’où iront-ils ? 1000 chevaux, c’est presque ridicule désormais si l’on se fit aux hypercars qui se mutliplient ? Bon, voici un concept qui débouche sur une mise en série, ce qui n’est pas toujours le cas. On apprécie également la relative « discrétion » de la bête qui ne cherche pas à en rajouter sur le style. Certaines informations sont encore manquantes, comme la provenance du groupe motopropulseur. Les performances et les cycles d’autonomie peuvent prêter à débat, comme bien d’autres hypercars dont on attend enfin l’épreuve de la piste pour en vérifier les prétentions.

En bref : Performances et spécifications techniques

Poids et dimensions
Longueur: 4791 mm
Largeur: 1935 mm
Hauteur: 993 mm (910 + hauteur totale)
Empattement: 2750 mm

Performances
0-60 mph : 1.69 secondes
0-300 km/h : 10.6 secondes
Vitesse maximale: 400 km/h
Autonomie: 450 km

Système électrique
Type de batterie: Ion Lithium
Capacité: 64 kWh
Puissance de la batterie: 1300 kW
Tension: 800 Vdc
Charge (44 kW): 80 minutes

 

groupe motopropulseur 

Unités de commande de véhicule à
quatre roues motrices: 4PMSM Puissance totale: 2012 cv (1480 KW) Couple: 2000 Nm

Roues et pneus
Avant: 265/35 ZR20 Michelin Pilot Sport CUP2-R et / ou Pirelli 265 / 35ZR20 XL P ZERO Arrière: 325/30 ZR21 Michelin Pilot Sport CUP2-R et / ou Pirelli 325 / 30ZR21 XL P ZERO

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "L’Aspark Owl définitive se dévoile, et ça envoie du watt"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
J.T.
Invité

Délire ! Même pas des rétroviseurs caméra à ce prix, l’habitacle trop petit pour loger des écrans « late-erre-robs » ?

Chobulbeps
Invité

Dommage que les batteries pèsent si lourd car le moteur électrique est vraiment supérieur au thermique. ( même si il ne fait pas de bruit…. Snif) 😢

Jdg
Invité

« Bon, voici un concept qui débouche sur une mise en série, ce qui n’est pas toujours le cas »: +1000.
C’est de loin un bon résumé de toutes ses hypercars, au moins là il y a une production

Mwouais
Invité

Nous sommes donc avec un engin de 2MW (2000 kW) de puissance alimenté en 800V (2500A tout de même, faut pas toucher) sur une batterie de 64KWh de capacité et de ‘puissance’ ………1300 KW. Ah bon ?

(Si on sait corriger ‘si on se fittt’ également ;). ).

Sinon, c’est assez chouette (hum !).
Un joyeux délire qui fait le bonheur du chiropracteur.

laportino
Invité

2000 chevaux valent environ 1300 kW

Mwouais
Invité

@laportino : merci d’avoir plongé, mais expliquer comment les 2000ch sortiront d’une écurie 10% trop petite pour des rendements moteur de 100% manque toujours…

Nico
Invité

Comment croire un fabriquant qui annonce initialement un poids de 850 kg pour finir à 1900kg? Ça prouve juste le manque de sérieux ou de la méconnaissance, on peut douter de la puissance annoncée et pire encore les acheteurs recevront ils un jour les voitures une fois les 2.9 ME encaissés?
Si j avais été millionnaire (plutôt milliardaire) , jamais au monde je n achèterais ce genre de tombeau roulant venu de nul part. Mais bon 1) mon compte en banque est un peu plus mince que ça 2) tous les (mauvais) goûts existent dans la nature!

Invité

Je douterais pas trop de la puissance vu qu’il y a plusieurs vidéo montrant qu’elle fait bien le 0 a 100 en moins de 2s

Mwouais
Invité

Peut être fallait il lire 850 kg sans batteries ?

J’ignore, je n’ai pas suivi le projet mais ne pas se baser sur une information parcellaire.

Nico
Invité

Mwouais, tu deviens multimillionnaire après avoir gagné à l euro million, achèterais tu ce truc ou une Bugatti ?
À part le propriétaire qui possède déjà la plupart desFerrari/Bugatti etc …. qui pourrait bien mettre autant dans un projet si farfelu?

Mwouais
Invité

@nico : j’ai une préférence Bugatti mais si le budget permet une japonaise électrique en sus…ou pour cruiser à 15mph dans la city

laportino
Invité

64 kWh c’est comme un kona ev, donc pas si lourd au final.

wizz
Membre
laportino ce n’est pas aussi simple, parce que toutes les batteries lithium ne se valent pas, selon leur caractéristiques https://cleanleap.com/sites/default/files/documents/1168/images/fig59.jpg une batterie capable de fournir une très forte puissance possède peu d’énergie et inversement, une batterie avec une grande quantité d’énergie n’est pas capable de fournir une forte puissance Ici, la voiture possède des moteurs cumulant 2000ch, ou environ 1500kW On connait donc 2 variables: la batterie est capable de fournir 1500kW et contient 64kWh (je fais grâce des rendements du système). A voir 64kWh d’énergie n’est pas suffisant : il FAUT AUSSI que ça soit capable de délivrer une… Lire la suite >>
wpDiscuz