Accueil Historique La dernière Corvette à moteur avant a été produite

La dernière Corvette à moteur avant a été produite

2161
16
PARTAGER

C’est la fin d’une époque. Vendue l’été dernier aux enchères pour la modique somme de 2,7 millions de dollars, la toute dernière Corvette à moteur avant est sortie des chaînes de l’usine Bowling Green.

Avec son gros V8 de 6.2 litres de cylindrée et 650 chevaux qui sent bon l’Amérique, la Corvette C7 a fait honneur à la lignée. L’ultime modèle sorti des chaînes de production est une Corvette Z06 2019 noire, dotée d’un intérieur rouge et d’une boîte de vitesses manuelle à sept rapports. C’est la dernière itération d’une longue série de « Vette » à moteur avant inaugurée en 1953. Désormais, l’avenir de la Corvette s’incarne dans la nouvelle C8 à moteur central arrière, sans levier de vitesses manuel disponible ni long capot avant. Une révolution totale !

Tout commence à Flint, dans le Michigan, en juin 1953 avec la sortie de la première Corvette, un roadster biplace innovant (carrosserie en fibre de verre) qui embarque un 6 cylindres en ligne de 160 chevaux mais s’encanaille assez vite avec une variante équipée d’un small block V8 4.3 L de 195 chevaux. Avec la seconde génération lancée en 1963, la mythique « Sting Ray », puis la troisième en 1968, on entre alors dans l’univers des muscle cars.

la Stingray

Le look devient plus viril et la Corvette se démarque par son interminable capot avant galbé. Les moteurs prennent aussi du muscle et de la puissance, avec des V8 allant jusqu’à 450 chevaux (voire plus officieusement). On se souvient aussi de la marquante C4 des années 80, au look anguleux si caractéristique de l’époque, avec sa déclinaison radicale ZR-1 mue par un bloc fabriqué par Lotus. Puis vient la lignée des C5/C6/C7, cette dernière offrant dans sa version ZR-1 pas moins de 755 chevaux. Des modèles qui vont aussi truster année après année les succès en Endurance, aussi bien au Mans qu’en ALMS.

Corvette ZR-1 1990
La Corvette ZR-1 de 1990

Tous les profits de la vente iront à la Fondation Stephen Siller Tunnel to Towers, qui soutient les premiers intervenants américains et les militaires gravement blessés. La fondation construit des maisons sans hypothèque pour les militaires et rembourse les hypothèques des familles des premiers intervenants tués au combat.

L’avis de leblogauto.com

Chevrolet a fait le choix audacieux d’une refonte totale du concept de son modèle de légende. 66 ans d’histoire s’achèvent, pour en ouvrir un nouveau chapitre. La Corvette est morte, vive la Corvette !

Corvette

images : flickr, carbuzz

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "La dernière Corvette à moteur avant a été produite"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

RIP

😥

LeStreaming
Invité

Mdr

Toto
Invité

Et vous avez carrément oublié la C3 avec sa silhouette caractéristique de « bouteille de Coca » qui a marqué les générations. 🙁

Peter Wheeler
Invité

Et qui est paradoxalement la pire de toutes les générations de Corvette en terme de qualités mécanique dynamiques. Le plumage n’était clairement pas au niveau du ramage. Elle aura eu le malheur de vivre de plein fouet les chocs pétroliers successifs et de faire les frais de la « malaise era ». Le bond qualitatif effectué avec la C4 n’en fut que plus impressionnant.

Greg
Invité

Je ne sais pas si dynamiquement ce fut ma pire, mais pour moi ce fut la plus belle cette magnifique C3 😍

Peter Wheeler
Invité

Je suis d’accord. Au niveau du design elle a une présence incroyable, surtout les modèles du début de la production avec les chromes à mon humble avis. Elle est malheureusement devenue presque vulgaire sur la fin.

gigi4lm
Membre

😠☹️😢😪
Ils avaient déjà supprimer les deux ronds à l’arrière. La dernière mouture passe au moteur central.
Reste plus qu’à changer le nom.

Peter Wheeler
Invité

Ou à changer de clientèle, ce qui est l’objectif affirmé de Chevrolet. En ce sens cela semble très bien parti.

gigi4lm
Membre

…supprimé les feux ronds…
Correcteur ou gros doigts … ou les deux !

Peter Wheeler
Invité

Pour tous les adeptes des larmes de crocodiles, rassurez vous. Il en reste encore plus de 5’000 en vente disponibles dans les concessions rien qu’aux US.

Yop
Invité

C’est comme la Ford puma qui passe du petit coupé au SUV moyen.
Pour la marque, le nom du modèle ne sert qu’à le désigner dans la gamme, sans plus.

Je trouve aussi qu’ils auraient du changer le nom. Le changement de philosophie est total.

A la manière du groupe Genesis, qui aurait du changer de nom après le départ de Peter Gabriel et Steve Hacket…
Passer de Firth of the fifth à We can’t dance « sans transition ». Non mais ! 😛

Peter Wheeler
Invité
Cet argument est discutable. Si il est vrai que les constructeurs ont récemment eu une certaine tendance à « sacrifier » des noms « emblématiques », comme Mitsubishi et l’Eclipse, Ford et la Puma (comme ils avaient déjà fait des années auparavant avec la Cougar, dans l’indifférence générale), la situation est quand même différente avec la Corvette. Même en moteur central arrière, la Corvette reste le top de la gamme de GM, donc le changement de nom n’a pas vraiment lieu d’être. Ce qu’ils montrent à travers le choix de conserver le nom, c’est que Corvette ne désigne pas une sportive propulsion avec un… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

J’attends de la voir en vrai, et si son plumage reste une voiture désirable, le long capot et des proportions moins harmonieuses explique, je pense, le desamour. Celle-ci aurait été sculpturale que personne ou beaucoup moins auraient plongé sur la fibre nostalgique.

Mais il est vrai qu’elle est une superbe évolution technologique à très faible budget d’acquisition

Mwouais
Invité

J’ai oublié de preciser mon amour pour une C1 peu en rapport avec les suivantes et une mini-corvette dans cet esprit serait goûtue.

wpDiscuz