Accueil Dépêches Recul du nombre d’infractions routières en 2018, mais pas des comportements dangereux

Recul du nombre d’infractions routières en 2018, mais pas des comportements dangereux

282
10
PARTAGER
Sécurité routière

Le nombre d’infractions routières relevées en 2018 a baissé de 18% par rapport à 2017, a annoncé mercredi la Sécurité routière, plus parce que les radars victimes d’une « dégradation massive » ont relevé moins d’infractions que parce que les comportements dangereux ont reculé.

Un total de 19,7 millions d’infractions ont été relevées en 2018 par les services de police (hors polices municipales), de gendarmerie et le contrôle automatisé, soit 18% de moins par rapport à 2017 (24 millions hors infractions pour stationnement non payé devenues +forfait de post-stationnement+ en 2018).

Mais cette baisse du nombre des infractions « ne saurait masquer une augmentation réelle des conduites à risque », estime la Sécurité routière dans un communiqué. Pour elle, « cette baisse +mécanique+ s’explique principalement par la dégradation massive subie par les radars à la fin de l’année 2018 », notamment dans le cadre du mouvement des « gilets jaunes ».

Les contrôles de radars automatiques ont débouché sur 13,6 millions d’infractions à la vitesse en 2018 (-17,6% par rapport à 2017).

« De nombreux radars vandalisés, hors d’état de produire des messages d’infractions, ont néanmoins continué à enregistrer les vitesses des véhicules, constatant ainsi la multiplication par quatre du nombre des excès de vitesse dans les zones contrôlées, par rapport à la période précédant ces dégradations massives. Le même phénomène était constaté par les radars encore en fonctionnement, marqués par une hausse significative des excès de vitesse qu’ils enregistraient », souligne la Sécurité routière.

Les autorités s’inquiètent également de l’augmentation des délits routiers (629.601, +5,9%), les infractions les plus graves, pour la quatrième année consécutive. Les refus d’obtempérer (38.087, +36,3%), la conduite après usage de stupéfiants ou refus de se soumettre à un contrôle (63.369, +29%) et les délits de fuite après accident (174.422, +1,3%) sont notamment pointés du doigt.

Au total, 14,9 millions de points ont été retirés des permis de conduire en 2018 (-1,9 %), essentiellement pour excès de vitesse (9.909.451 points retirés, -6 %), franchissements de feux rouges (1.417.064 points, +4,1 %) et téléphone tenu en main (1.046.176 points, +11,1 %).

Quelque 67.963 permis de conduire ont été invalidés pour solde de points nul, « un chiffre en forte augmentation depuis l’année dernière (+10,1%), alors que les cinq années précédentes étaient orientées à la baisse », souligne la Sécurité routière.

Près de huit conducteurs sur dix (78%) disposent toutefois de l’intégralité de leurs 12 points, et 85% en possèdent dix ou plus.

Par AFP

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Recul du nombre d’infractions routières en 2018, mais pas des comportements dangereux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lym
Invité
On a donc un rapport de 1 à 15 entre la vache à lait excès de vitesse (en majorité, disons le, insignifiants)… et le téléphone tenu en main (malgré la hausse). Dans le second cas, les études alors que l’objet servait essentiellement à téléphoner (et non SMS, existant mais se rappeler l’ergonomie des téléphones, puis Internet) pointaient un sur-risque équivalent à une alcoolémie délictuelle (> 0.8g/l). Pire encore désormais (de combien?), sans risque de se tromper avec l’évolution des usages… Niveau conduite à risque, le 80km/h (trop souvent sur-respectés par des ânes visiblement déjà prêts pour le 70 voir moins)… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Ce qui m’a pas fait rire c’est de traiter d’ânes ceux qui respectent la limitation de vitesse, même s’ils roulent 10km/h moins vite que celle ci.
Ce qui m’a bien fait rire (en fait, non) c’est le « OBLIGEANT à multiplier les dépassements »
Mais je suis parfaitement d’accord sur le 2eme paragraphe.

lym
Invité
C’est vrai que ce n’est pas gentil pour les ânes, pas naturellement dociles… et encore moins serviles. C’est quand même dingue que dans tout domaine, faire vite et bien soit valorisé. Mais au volant, bin non, même en faisant n’importe quoi (vs les règles) sans toutefois le faire n’importe comment, c’est le mal! Quand bien même on ne cause de tords à personne. Et on en arrive à des tétrachiées de bagnoles occupant l’espace public 30 à 50% de plus que nécessaire et, vu que l’on n’augmente plus guère le nb de voies, forcément toutes ces voitures moins souvent au… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Ouais, les gens qui respectent les limitations de vitesse, C tro dé moutons serviles.

Toi, t’es un rebelle, pur et dur. A 90 Km/h sur la départementale, avec « born to be wild » à fond !!!

beniot9888
Invité

En fait, je n’ai aucun doute sur toi, tu sais. Toi, quand tu roules, tu ne respecte peut être pas la limitation, mais tu ne le fait pas « en faisant n’importe quoi » et tu « ne cause de tort à personne ».

Non, ce qui m’inquiètes, ce sont les autres, les imbéciles. Ceux qui pensent « maîtriser », mais…

C’est pour ça que je préfère que les gens respectent les limitations, pour nous protéger toi et moi des imbéciles qui ne maîtrisent pas.

labradaauto
Invité
vous dites vrai quand parfois on a des usagers qui se traînent à 65 ou 70 à plat en ligne droite. Il y a le fait que les autos modernes n’aiment pas trop ces basses allures en sous régime. le moteur devient anémique, il ravale de l’échappement, parce qu’à véritable régime de puissance moyenne et maximale pour laquelle il est concu, il a des diagrammes de distributions qui « ouvrent » .En sous régime il ne peut plus réponde à l’accélérateur à trop bas régime. il faudrait parfois nettoyer , ventiler les chambres de combustion avec un régime bien plus élevé que… Lire la suite >>
Rickyspanish
Invité

Je le constate tous les jours pratiquement : nombreux téléphones au volant avec les écarts de trajectoires qui vont avec, l’absence d’utilisation des clignotants notamment dans les ronds-points, le non-respect des limitations et avec, les conducteurs qui te collent au cul et qui doublent sur des lignes continues ou de dissuasions.
Plus de peur des flics ou des radars… bon, en même temps, il n’y a plus de flics et de radars sur les routes depuis un moment…

seb
Invité

Les flics ont des centaines d’heures sup en stock depuis novembre grâce/a cause des gilets jaunes. On n’est pas prêt de les revoir sur le bord des routes.

Bizaro
Invité

« Au total, 14,9 millions de points ont été retirés des permis de conduire en 2018 (-1,9 %), [..]et téléphone tenu en main (1.046.176 points, +11,1 %).  »

MDR

je viens juste de lire l’article juste à coté:

« Nos lecteurs ont du talents : Christopher et le BMW iX3 »

seb
Invité

Ce qui me fait rire c’est l’excuse. Les gilets jaunes c’est depuis mi novembre, donc on a une baisse de 18% des infractions en seulement un mois et demi et le reste de l’année c’est identique à 2017?

wpDiscuz