Accueil Presse automobile Autosport disparaît des kiosques

Autosport disparaît des kiosques

1817
22
PARTAGER

69 ans. Cela fait 69 ans que le magazine Autosport a débuté sa parution. La même année que le début du championnat de Formule 1, 1950. Le magazine disparaît et Autosport va devoir de nouveau se réinventer pour survivre.

Longtemps incontournable des informations en tout genre, la presse (alias le print) connaît une lente agonie face aux coups de boutoir du numérique (lui-même en pleine refonte, mais c’est un autre sujet). De nombreux titres disparaissent ou changent de main en tentant de repenser leur formule pour survivre.

Autosport, hebdomadaire fondé par Gregor J. Grant, a été très couru des fans de sport motorisé en tout genre. Couvrant l’actualité mondiale mais surtout britannique et locale du sport auto, le magazine allait de l’essai en longueur à la rétrospective historique en passant par tout ce qui touchait aux pilotes du Royaume Uni.

Le site Autosport.com a été lancé très tôt, en 1997. Plus récemment, le titre a lancé des éditions locales en Asie, au Moyen-Orient ou même en France. Racheté en 2016 par Motorsport Network, Autosport confirme donc sa disparition en print pour se recentrer sur le numérique. Toutefois, la direction indique regarder les options pour repenser sa version papier.

Après la concentration, la disparition

A l’heure des réseaux sociaux sur lesquels les constructeurs communiquent directement, de l’hyper-médiatisation de tout un tas de sport automobile que les fans peuvent suivre en direct via différents canaux sur le web, de l’information consommable/jetable, les magazines papiers se cherchent tous un avenir avec « LE » bon angle d’attaque pour conserver leur petit matelas de fidèles.

Autosport tire à un peu plus de 15 000 exemplaires par semaine dont un peu plus de 10 000 abonnés selon les chiffres moyens de 2018 (source ABC Data). Longtemps terre de prédilection du print du sport motorisé, le Royaume Uni se dépeuple. On pourra citer F1 Racing (même propriétaire) qui tire encore à 27 000 exemplaires chaque mois, ou MotorSport à un peu moins de 30 000.

Il y a quelques années, certains groupes ont décidé de racheter « tout ce qui passait » et de concentrer différents titres dans de gros conglomérats médiatiques. Désormais, la digestion est difficile. L’heure semble plus à l’élimination et aux coupes budgétaires. L’automobile et le sport automobile ne font pas exception.

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Autosport disparaît des kiosques"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Donc tout ça c’est la faute à LBA !
Aller, par solidarité avec la presse écrite (c’est mieux que print, non?) je ne vous lis plus 😀😀

JC Juncker
Invité
gigi4lm
Invité

Un bon article de JJO. Je regrette son départ de LBA, ces articles étaient très documentés et illustrés.

SAM
Invité

Reworld Média a racheté Mondadori France avec comme effet immédiat le départ de nombreux journalistes et des grands noms de magazines autos sont dans le flou artistique. 3 grands journaux autos sont menacés.

pat d pau
Invité

Début octobre 2019, le groupe se retrouve face à une situation inédite1ː sur 330 journalistes en CDI, 194 démissionnent dans le cadre de leur clause de cession, un dispositif qui permet à un journaliste salarié en CDI de quitter son emploi en l’échange d’indemnités légales lorsqu’un changement d’actionnaire survient au sein de la direction du groupe pour lequel il travaille

SAM
Invité
@pat d pau. Oui mais 3 grands magazines auto vont en souffrir dont un qui à mon sens était le plus complet dans ses informations et le plus sérieux dans ses analyses et essais. Me coltiner les youtubeurs à cerveaux de moineau en guise de test auto … ou les scoops « Instagram » … triste monde. Et les magazines sommés de se convertir au numérique pour « garder » le titre du papier évocateur pour les lecteurs. Internet ne fait que relayer l’information sans l’analyser … toutes ces disparitions en kiosque ça me navre d’autant plus que je compare tout (internet et presse… Lire la suite >>
SAM
Invité

La presse écrite a un avantage sur les sites internets dédiés : son sérieux et ses investigations vérifiées et son discours dépassionné. Ils font un travail de fond. Mais l’hypermediatisation des sites internets fait que l’immédiateté prévaut sur tout le reste. La palme de l’immédiateté non vérifiée revient aux Youtubeurs testeurs … c’est le fond du fond. Les grands titres ne peuvent pas être aussi réactifs que le net … qui par exemple a divulgué les images inédites de l’Afla Roméo Tonale de Série. Le temps que ces images arrivent en kiosque … il se passera deux semaines.

pat d pau
Invité

Pas de successeur a l’Espace, c’est fini.

SGL
Invité
SGL
Invité

Et donc on aura, certainement, un SUV Koléos 3 en version 7 places à la place.

SGL
Invité

Si l’on tolère les petits hors sujets
Il y a le futur SUV compact Alfa Romeo Tonale en fuite …
https://www.automobile-magazine.fr/toute-l-actualite/article/26455-le-futur-suv-compact-alfa-romeo-tonale-en-fuite
La planche de salut d’ Alfa Romeo !?

SGL
Invité

Pardon !

Alphasyrius
Invité

Et a cote de ca, vous avez des nanards de l’automobile qui survivent, genre Auto Plus 🙁

Xavier
Invité

@Alphasyrius
Autre illustration, l’émission auto moto des années 80 et celle d’aujourd’hui.

wpDiscuz