Accueil F1 La F1 dévoile un concept 2021 en soufflerie

La F1 dévoile un concept 2021 en soufflerie

1559
17
PARTAGER

La F1 a dévoilé les premières images en soufflerie du concept de F1 basé sur la règlementation 2021, qui entraînera un profond bouleversement technique. Les essais sont très encourageants, mais l’on sait déjà que les équipes cherchent à trouver les failles.

Comme le montrent la vidéo et les images diffusées, l’objectif numéro 1 est de réduire la traînée aérodynamique des F1, qui perturbe considérablement l’adhérence de la voiture qui se trouve dans le sillage de celles qui la précèdent. Ces phénomènes aérodynamiques, qui dégradent fortement les pneus, n’incitent pas à l’attaque et sont à la source des problèmes de dépassements ou du manque de bagarres rapprochées sur certains circuits. Ils ont ainsi contribué à recourir à l’artifice du DRS. Les modélisations, obtenues à partir de tests à l’échelle ½ dans la soufflerie d’Alfa Romeo Sauber en Suisse, tablent d’après Nicholas Tombazis (FIA) sur une forte réduction de perte d’appui, qui passerait des 45-50% actuels à 5-10% pour la voiture suiveuse.

A l’avant, l’aileron est très simplifié (mais pas encore définitif sur le concept) avec 3 ailettes maximum au lieu de 5 et un nez plus pointu que sur les monoplaces existantes, qui ont produit des naseaux assez torturés ces dernières années. Le nez est directement rattaché au plan principal de l’aileron avant. Deux déflecteurs surplombent les roues avant et remplacent la ribambelle de déflecteurs tarabiscotés qui siègent traditionnellement entre le train avant et l’entrée des pontons, puisque cette zone produit justement de nombreuses turbulences. Les jantes 18 pouces sont de mise, avec des déflecteurs de roue qui rappellent ceux vus dans les années 2008-2009.

Le Halo est mieux intégré au design avec des arceaux qui s’insèrent dans le prolongement du capot moteur. C’est sur la partie basse de la monoplace que les choses deviennent très intéressantes, avec un fond plat largement revu qui intègre l’effet de sol sous la forme de deux gros tunnels à effet venturi qui débouchent sur le diffuseur arrière. Au final, on se retrouve avec un concept plutôt séduisant, assez fluide dans ses proportions, plus épuré que le look actuel des monoplaces, dont le design tortueux est dicté par l’aérodynamique des ailerons et autres appendices aérodynamiques.

Le concept est à l’échelle 50%, contre 60% en général pour les modèles testés par les écuries de F1.
Directeur technique de la F1, Pat Symonds estime que ce test « surpasse ce que je pensais possible d’accomplir quand nous avons commencé ce projet ».
« Le point fondamental est que nous essayons de réduire les pertes auxquelles ferait face la voiture suivante » « la simplification de l’aérodynamique de la voiture de tête contribue également à la performance au niveau de la traînée »
Evidemment, nous sommes ici dans un concept générique, où l’objectif n’est pas d’améliorer la performance globale de la voiture. On sait très bien que les améliorations de performance qui seront recherchées par les écuries auront comme risque négatif d’impacter le sillage. Un problème dont Symonds a bien conscience : « Nous essayons de voir où les règles que nous avons écrites sont robustes et où elles pourraient être un peu faibles (…) Nous connaissons déjà certains domaines dans lesquels vous pouvez améliorer les performances, mais vous blessez ainsi le sillage(…) Nous essayons de recherche les échappatoires, les conséquences imprévues »

Reste désormais à ratifier cette règlementation pour octobre 2021, parallèlement à d’autres épineux problèmes tels que le plafonnement des budgets ou encore la standardisation de certaines pièces, ce qui ne plaît pas à Ferrari…F1 2021

Source : F1

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "La F1 dévoile un concept 2021 en soufflerie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Et en 2031 … la F1 dévoilera le logiciel qui permettra aux informaticiens des GAFA de piloter des auto autonomes et électriques qui tourneront sur un circuit. Espèce en voir de disparition le pilote de F1?

seb
Invité

Je te trouve bien pessimiste, pourquoi attendre aussi longtemps?
https://roborace.com/

MINI_Stig
Invité

Puisque ce règlement a pour but que les pilotes bataillent plus entre eux qu’actuellement, vous êtes en train de dire totalement l’inverse de ce qui se passe ! Je n’arrive même pas à comprendre le fond de vôtre pensée avec cette intervention…

SAM
Invité

@MINI_Stig. Parce que vous y croyez encore aux annonces pour rendre la F1 trépidante …

Thibaut Emme
Admin
@SAM : La Formule 1 n’a jamais été « trépidante ». C’est surtout un effet de notre mémoire qui embellit les souvenirs. Mais quasiment depuis 40 ans la F1 est faite d’écuries qui dominent durant plusieurs saisons, avant un changement de règle (ou un départ de motoriste, une arrivée, etc.). Quand aux dépassements, cela fait belle lurette qu’on ne se file plus des coups de roues et qu’il y a 1 ou 2 dépassements mémorables par saison, guère plus. Liberty Media contrairement à papi Ecclestone sait qu’il y a bien plus de pognon à se faire via les droits télé qu’en saignant… Lire la suite >>
SAM
Invité
@M. Emme. La seule « trépidance » de ces 5 dernières années a été la prise de bec de Renault et Red Bull. C’est pour dire. Dans les pays « occidentaux » les audiences baissent et à l’heure des sites de streaming (le Netflix du sport ça va arriver avec AT&T/Warner, Disney et CBS/Viacom …) regarder la F1 le dimanche après-midi appartient au passé … suffit de voire les sponsors qui parlent plus aux « vieux » qu’aux « jeunes » à part Red Bull (Snapchat ne sponsorise rien, t’es une écurie de F1 et t’as Snapchat. «Allo quoi »)… les milléniums s’en soucient peu de la F1. Y’a… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Je dis donc, remontez année par année et donnez une période (3, 4 ans, plus) où la F1 était vraiment trépidante (et pas qu’une course de ci de là) 😉 Quand on demande quel souvenir de bagarres en F1 vous rappelez-vous, on sort quasi à coup sur Prost-Senna ou Villeneuve/Arnoux… 1979, Jody Scheckter en champion sur Ferrari (le dernier avant Schumacher). 7 vainqueurs différents (8 si on compte les deux GP hors championnat) en 15 (ou 17 courses) avec 4 (ou 5) écuries différentes vainqueurs. Le championnat a-t-il été serré ? Scheckter doit attendre l’avant dernier GP pour être titré.… Lire la suite >>
SAM
Invité

@M. Emme. D’où mon premier post pour dire remplacez les ingénieurs par des informaticiens et connectez les smartphones/tablettes/écrans des supporters aux voitures autonomes sans pilote et vous l’aurez votre F1 du 3ème millénaire … de captif sur votre canapé avec votre chat vous passerez de partie prenante avec la réalité augmentée (en immersion totale) … les temps change … Bon je vais commencer à regarder le Tour de France moi. (je suis dans l’humour à 300% mais la F1 va falloir bouger plus que de la réglementation car les gens de chez nous s’en détourne de la F1).

CDA
Membre

« remplacez les ingénieurs par des informaticiens » : ah le fameux terme d' »informaticien »… Qui ne veut rien dire.
Et aujourd’hui, peu importe le domaine, il doit pas y avoir beaucoup d’ingérieurs qui travaillent sans ‘informatique’.

Rowhider
Invité

Enfin, on se rapproche à nouveau de l’esthétique des F1 des années 90 avec des lignes pures et simples. Le concept, je le trouve ultra-encourageant même si je me doute que les équipes vont réussir d’ici 2 ans à utiliser la moindre faille réglementaire pour complexifier tout cela.
Le retour à un véritable fond plat efficace devrait changer la donne, ca me rappelle l’époque bénie où les voitures se suivaient dans l’aspi en courbe à moins de 5m et où le DRS n’était même pas envisageable.

MINI_Stig
Invité

Sauf erreur de ma part, s’il y a effet de sol par effet Venturi, c’est qu’il n’y a plus de fond plat justement !
Le fond plat ayant été mis en place pour limiter l’effet de sol… 🙂

Chobulbeps
Invité
Non, minstig. Justement, le fond plat génére un effet venturi. Cela consiste à créer une dépression sous la voiture et la différence de pression entre le dessus et le dessous de la voiture crée de l’appui. Chaque fond plat, que ce soit sur des voitures de course ou sur des voitures de série exploite l’effet venturi. 😉 Pour être plus précis, il faut accélérer l’air en le comprimant et lui laisser le plus de place possible derrière la zone de compression. Plus tu laisse de place, plus la dépression est grande donc plus tu as d’appui. C’est d’ailleurs pour cela… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
En fait on appelle « fond plat » des fonds qui ne sont pas plats 😀 Actuellement, les fonds sont plats, il faut guider le flux aéro par des vortex latéraux (« sceller le diffuseur ») vers le diffuseur. Plus on génère de vortex ou de rideaux aéro et plus on peut lever la voiture sur l’arrière et donc générer un diffuseur virtuel plus haut/profond et donc plus efficace. C’est ce qu’arrive très bien à faire Newey chez Red Bull avec des voitures au « rake » (arrière levé, avant plongeant) impressionnant. Sauf que tous ces vortex latéraux, c’est de l’air sale. On les envoie alors… Lire la suite >>
MINI_Stig
Invité
Je pense vraiment que le terme fond plat est mal employé, c’est un abus de langage au même titre qu’on parle de châssis pour une voiture moderne à caisse autoporteuse. Un fond plat, c’est la partie avant le diffuseur, ce dernier ayant un rôle similaire à l’effet Venturi mais en plus réduit. Le fond plat était là au même titre que le plan central « neutre » des ailerons avant, avoir une surface sans appui. Après bien sûr que plus l’attaque est proche du sol, plus l’air va s’accélérer derrière mais c’est une façon de détourner le rôle initial du fond plat.… Lire la suite >>
wizz
Membre
https://www.3dnatives.com/wp-content/uploads/LT_Technology.jpg aujourd’hui, avec un scanner laser 3D, on peut numériser n’importe quel objet, batiment, grotte, ou une voiture F1. Il suffit alors de fixer une limite maximale de la « surface à l’air » d’une F1. Un aileron, une ailette verticale ou horizontale, un petit bout d’apendice par ci et là, ce sont des surfaces exposées à l’air. Donc si on a peu de superficie, alors on privilégiera les composants produisant le maximum d’effet (genre les ailerons principaux avant et arrière), et pas les petits détails qui coutent beaucoup de surface mais rapportent peu d’appui https://d2d0b2rxqzh1q5.cloudfront.net/sv/2.183/dir/ec1/image/ec1f1ca41f454720f245d2f50eb14cd6.jpg ces détails ci, ça représente plus… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

C’est la standarisation qui déplaît à Ferrari, et c’est logique en Formule 1 , la discipline où l’audace est de mise.( était de mise plutôt par le passé ) Il s’agit là toutefois d’une avancée technologique que les pilotes apprécieront je pense.

wpDiscuz