Accueil WTCR WTCR : Monteiro victorieux, deux ans après son crash

WTCR : Monteiro victorieux, deux ans après son crash

356
0
PARTAGER
Monteiro

L’histoire est belle. Deux ans après son terrible crash en essais privés à Barcelone, le portugais Tiago Monteiro renoue avec la victoire au Portugal, lors de la manche de Vila Real du championnat WTCR.

En 2017, alors en tête du championnat du monde WTCC, Tiago Monteiro avait réchappé au pire en étant victime d’un terrible crash à Barcelone, au volant d’une Honda Civic. Privé de freins au plus mauvais endroit, lancé à 230 Km/h au bout de la ligne droite, l’ancien pilote de F1 n’avait pu éviter un terrible choc par l’arrière et latéral. Encaissant une violente décélération, Monteiro avait été relevé avec des blessures à la tête qui lui imposèrent plus d’un an de convalescence.

Revenu à la compétition fin 2018, Tiago Monteiro dispute cette année le championnat WTCR au sein de l’équipe KCMG, au volant d’une Honda Civic Type R TCR. Après un début de saison très mitigé (une 6e place comme meilleur résultat en ouverture de saison), il a profité de sa position en première ligne de la course 3 de Vila Real pour s’imposer à domicile, en profitant des malheurs techniques de son équipier Attila Tassi parti en tête. Monteiro a su résister aux assauts d’Yvan Müller.L’émotion était palpable dans le cockpit de la Honda Civic, tant cette victoire symbolise une forme de renaissance pour le pilote qui avait failli tout perdre deux ans plus tôt

« On a 26 pilotes incroyables et c’est quelque chose que de gagner dans un tel peloton, a commenté le vainqueur. Je suis désolé pour Attila car il méritait également sa première victoire. J’ai cherché à rester concentré jusqu’à l’arrivée et ce n’était pas simple avec tous les drapeaux agités dans le public » 

Autour du podium, la liesse était tout aussi émouvante. “Les fans et le soutien sont incroyables ici”, a déclaré le pilote de la Honda KCMG.“Tout le week-end, partout où on allait, ils nous soutenaient – pas seulement moi, tous les pilotes présents ici je pense. J’ai beaucoup de chance d’avoir l’opportunité d’être là et de faire une course comme celle-là dans mon pays. Je suis vraiment béni, je ne peux que remercier tout le monde pour ce soutien.”

Au championnat, l’argentin Esteban Guerreri (Honda) conserve le leadership malgré un mauvais weekend au Portugal. Norbert Michelisz (Hyundai) s’est rapproché en gagnant une des 3 courses. En 3e position au championnat, nous retrouvons Thed Björk, le chef de fil de l’écurie Cyan qui engage les voitures chinoises (issues des ex-Polestar) Link&Co, celles-ci ayant un peu baissé de régime (afin d’éviter leur domination surtout) depuis l’ajustement de la balance de performance. Ses équipiers français, Yvan Müller et Yann Ehrlacher, sont respectivement 6e et 7e du championnat. Le champion en titre Gabriele Tarquini, après un bon début de saison, connaît une période noire et n’est que 10e du classement provisoire.

Le chinois Ma Quin Hua se met en évidence cette année avec la Giulietta Veloce TCR

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz