Accueil Formula E Formule E – Paris : Robin Frijns 8e vainqueur différent

Formule E – Paris : Robin Frijns 8e vainqueur différent

644
5
PARTAGER

La Formule E s’est produite samedi en France à l’occasion du 4e e-prix de Paris, disputé dans le quartier des Invalides. Une course qui a été l’objet de joutes verbales politiques, puisque Benjamin Griveaux, candidat LREM aux prochaines municipales dans la capitale, a dénoncé « l’aberration écologique » de l’évènement et promis de le supprimer s’il était élu. Mais place au sport d’abord !

Essais

Mahindra Racing avait frappé fort en qualifications, en monopolisant la première ligne avec la pole position (la 2e déja) de Pascal Wehrlein devant le leader du championnat, Jérôme d’Ambrosio. Mais patatras, une mauvaise pression de pneus non règlementaire constatée sur les monoplaces indiennes entraînait la disqualification des deux voitures, reléguées en queue de peloton. C’est Nissan e.dams qui tirait les marrons du feu en récupérant la 1ère ligne avec Oliver Rowland et Sebastien Buemi

Course

Deux heures avant le départ, une grosse averse a détrempé la piste mais le vent fort qui soufflait sur la capitale avait accompli en partie travail de séchage au moment du départ. Mais seul le côté gauche de la grille étant vraiment sec, la direction de course décidè d’effectuer un départ lancé afin de ne pas pénaliser les pilotes positionnés sur la partie encore humide de la grille.

Catastrophe pour Nissan

Peu après le départ, Oliver Rowland bloque ses roues sur un freinage et s’encastre dans le Tecpro, alors qu’il menait la course. Quelques boucles plus tard, Sebastien Buemi, sous pression de Robin Frijns (Virgin) et de Felipe Massa (Venturi), rentre au ralenti dans son box suite à un contact avec Frijns et doit abandonner. Nissan repart bredouille de Paris alors qu’elle avait ses deux voitures en première ligne…

Tandis que Frijns passait en tête, la course a été animée derrière par André Lotterer (DS Techeetah) et Daniel Abt (Audi) qui, à la faveur de leur Attack Mode, doublent Maximilian Gunter (Dragon) puis Felipe Massa au prix de dépassements audacieux mais corrects.

La pluie, grande première

Frijns et Lotterer font le trou sur Abt, lui-même largement devant Massa, quand, vers la mi-course, la pluie a fait son apparition pour la première fois lors d’une course de Formule E, avec de la grêle en bonus. Les pneus Michelin avaient beau être mixtes, les monoplaces sont devenues très glissantes et la direction de course a sorti dans un premier temps le Full Race Yellow pour temporiser, obligeant les pilotes à se limiter à 50 Km/h.

Incidents à répétition

La suite de la course a été particulièrement mouvementée, ce qui a entraîné d’autres neutralisations. La plus chaotique a impliqué 4 voitures dans le même virage: Bird (Virgin) et d’Ambrosio se sont touchés, et dans la foulée Rowland, décidément bien brouillon, a oublié de freiner et envoyé sèchement Alexander Sims (BMW) dans le Tecpro.

Venturi a connu une course bien compliquée également : alors en lice pour le podium, Felipe Massa a plongé au classement suite à une tête à queue puis s’est retrouvé dans un échappatoire après une touchette avec Oliver Turvey (NIO), alors que Edoardo Mortara s’est retrouvé dans le mur après une tentative de dépassement ratée sur Günther, déclenchant une Safety Car. Une dernière neutralisation s’est produite à trois tours du but, alors même que la course venait d’être relancée, quand Jérôme d’Ambrosio a terminé dans un mur de protection et a été heurté par Lopez.

La hiérarchie n’a donc pas été bousculée avec cette fin de course très hâchée. Robin Frijns remporte sa première course en Formule E et devient le 8e vainqueur différent en 8 courses du championnat 2018-2019 !

FE

Championnat

Frijns fait la bonne affaire, puisqu’il prend la tête du championnat, devant André Lotterer qui est récompensé pour sa régularité (6 fois dans le Top 6 depuis le début de la saison). Le meilleur Français, Jean-Eric Vergne (6e du e-prix de Paris) est également 6e du championnat. Avec 62 points, il conserve ses chances pour le titre. D’ailleurs, jusqu’au 10e du championnat (Mortara avec 52 points), la course au titre est encore très ouverte. Un classement serré qui peut s’expliquer aussi par le format des qualifications, qui rebat un peu artificiellement les cartes en pénalisant un peu les leaders du championnat.

Au niveau des équipes, DS et Virgin prennent le large, suivis par Audi. Les trois teams ont fait le break sur le reste du plateau, où Nissan e.dams ne figure qu’en 7e place.

 

Le résumé vidéo ici

Images : Formula E

 

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Formule E – Paris : Robin Frijns 8e vainqueur différent"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lolo
Invité

franchement ? on s’en balek

Fred21
Invité

Pourquoi avoir cliqué ?

RICO
Invité

Je ne suis pas du tout fan de la FORMULE-E . Pour moi une monoplace ca doit faire du bruit qui vous prend aux trippes ( exemple les F1 avant les V6 aphones ).
Mais de la a supprimer l’épreuve Parisienne ….
Il faudrait d’abord que cet abruti de Griveaux soit élu et ca c’est pas gagné pour lui .

Lovehornby
Invité

Déjà mieux que le grand prix de Rome ou C8 a eu la bonne idée de mettre une pub pour le tennis avec Rolex, pile sur les classements en haut a gauche de l’écran, et pendant toute la course…😂

Kaizer Sauzée
Invité

On en a entendu parler nulle part, et encore moins dans les soi-disant émissions automobile, c’est dire l’attrait de la discipline.

wpDiscuz