Accueil Essence ou Diesel Les micro-ondes, le futur du moteur à explosion ?

Les micro-ondes, le futur du moteur à explosion ?

3431
89
PARTAGER
MWI AG

Et si on remplaçait les bougies d’allumage classiques à étincelles par des bougies à micro-ondes ? C’est le pari de Micro Wave Ignition (MWI AG) qui après plus de 10 années de développement veut commercialiser massivement sa technologie.

Dans un moteur à explosion, on se sert généralement d’une bougie pour créer une étincelle et enflammer le mélange air+carburant. Sauf que la bougie, ce n’est qu’un point dans le cylindre. Ainsi, la phase d’explosion se décompose en deux sous-phases, une première où l’explosion se propage, et une pendant laquelle l’explosion est efficace. La phase de propagation est mauvaise pour la qualité de la combustion, la pollution et la consommation.

MWI utilise donc une bougie qui émet des micro-ondes. Les ondes se répartissent dans le cylindre et permettent d’enflammer le mélange en plusieurs points. Ainsi, la combustion est plus homogène, la consommation est en baisse, et la pollution aussi. Enfin, c’est ce que promet MWI AG.

Séduisant sur le papier

Sur le papier, c’est une baisse de 30% de la consommation. Selon les tests effectués par MWI, cela va de 13 à 20%. Toutefois, l’optimisation ne serait pas encore atteinte. Mais, c’est déjà pas mal. La réduction du CO2 est dans les mêmes eaux ainsi que celle du CO. Pour les NOx, la phase « moteur froid » est améliorée et cela devrait donc baisser aussi.

Tout cela c’est bien joli, mais pour le moment on ne peut que croire MWI. La bougie à micro-ondes a été testée dans un moteur bicylindre de chez Textron (aéronautique) et un monocylindre diesel en 2016. MWI cherche désormais des partenariats et devrait s’attaquer à des moteurs « haute performance » pour éprouver sa technologie. Le moteur thermique n’a pas dit son dernier mot.

Illustration : MWI

Poster un Commentaire

89 Commentaires sur "Les micro-ondes, le futur du moteur à explosion ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
The Stig
Invité

Une bougie pour enflammer un moteur diesel???

Yann
Invité

Moi je dis bonne nouvelle, si ça peut tuer l électrique dans l oeuf, tant mieux. A ceux qui n aiment pas mon commentaire, je vous cuit votre cerveau à grand coup de micro ondes ☺

beniot9888
Invité

Pourquoi devrait on développer une technologie au détriment d’une autre ?

lataupe2B
Invité

J’aimerais vraiment qu’il y ait une étude profonde et poussée sur la pollution réelle de l’électricité. Aujourd’hui le le marché est quand même très petit par rapport au marché réel. Je pense que prenant juste 30% du marché on aurait des surprises sur la pollution engendrée par l’électricité.

wizz
Membre

intéressant lataupe2B

quels sont les faits, les choses qui t’ont suggéré que les voitures électriques seraient très polluantes

Kaizer Sauzée
Invité

Les électriques polluent de 2 façons :
– par l’extraction dans des conditions dignes de l’esclavage des minerais nécessaires aux batteries, mais les gens s’en tapent car c’est loin.
– par la production d’électricité qui dans sa grande majorité est très polluante.
Tout ça est invisible pour le conducteur moyen donc ça rassure l’écolo moyen qui ne pense qu’à sa petite personne.
L’avenir c’est l’hydrogène.

georges
Invité

L’hydrogène, c’est écolo, première nouvelle et sur, deuxième nouvelle.
L’état français a tué le GPL, en partie avec l’argument sécurité, l’hydrogène c’est pourtant bien pire.
Pour les voitures de monsieur (et madame) tout le monde la batterie c’est certainement l’avenir.

Kaizer Sauzée
Invité

Merci Georges, mais ça serait bien d’expliquer pourquoi…

wizz
Membre

Le kilométrage annuel moyen du parc automobile en France est autour de 12000km
Combien de ENR faudrait il pour fabriquer l’hydrogène nécessaire pour alimenter 1% du parc « hydrogénisé »? Pour 5%? Pour 10%? Pour 25%?

wizz
Membre

Bien Thibault

Comme quoi, lorsqu’on commence une ébauche d’étude quantitatif sur la PAC à hydrogène, on constate que cette solution perd de sa superbe, à cause du rendement global déplorable par rapport à une voiture électrique

à part ça, petite précision
sur les 110TWh de ENR, les éoliennes ont produit 27TWh, et 9TWh pour le photovoltaique (cette dernière couvre 1.9% de la consommation française métropole, avec comme problème de produire peu en hiver au moment où on en a le plus besoin)
http://www.enr.fr/actualite/419/La-production-d-electricite-renouvelable-a-atteint-20-de-la-consommation-francaise-au-cours-des-douze-derniers-mois

KifKif
Invité
Passionnant Thibaut ! J’ai tiqué quand même sur la densité énergétique annoncée, sachant que l’Hydrogène est extrêmement dense énergétiquement (33,62 kWh/Kg)… J’ai repris ton calcul donc sous une autre forme… Un mètre cube de H2 (1000 litres) pèse 89,23g (2g par mole, 2 g pour 22,414 litres) au passage approximons (PV=nRT à n, R, T constant) à 700 bars ce Normal M3 ne fait plus que 1,43l (à 0°C) et non 2,12l… En corrigeant à 18°C on arrive à 1,53l… H2 contre essence, d’un côté on a 3kWh pour 89,23g, de l’autre on a 9,7 kWh pour 755g (essence donc… Lire la suite >>
Invité

pourtant, quand on considère certaines études du MIT ou de la VUB, qui démontrent que sur le cycle de vie total de la voiture, une voiture électrique a un bilan de 25% (Pologne) a 85% (Suède) plus propre que leur équivalent thermique !

Ceci dit, il est vrai que le talon d’achile de la batterie, malgré les nombreuses évolutions technologiques entre aperçues ces dernières années, ne va pas s’évaporer. Ceci dit, que penser de cette vidéo ?

Pierre
Invité
Euh non, pas vraiment…L’hydrogène n’es pas intéressant pour les véhicules routiers. L’énergie (éléctrique) nécessaire à sa production (que ce soit par dissociation de l’eau ou crackage d’hydrocarbures légers -avec production de CO2-) ainsi que celle dépensée pour la compression (ou la liquéfaction) font que ce media énergétique ne peut concurencer l’électricité stockée dans une batterie (un Coulomb se retrouve à environ 60% à la roue avec une batterie actuelle, moins de 30% si il sert à produire de l’hydrogène qui fera tourner cette même roue). Ceci est bien sur valable pour l’hydrogène produit par les énergies renouvelables ou non et… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Pierre Le rendement d’une centrale nuke étant inférieure à 30 %, comment vous arrivez à 60 % de rendement pour un VE à batterie ? Pour ce qui est d’utiliser des EnR dans un VE il va falloir que vous m’expliquiez comment vous faites pour être certain d’avoir de l’électricité verte dans votre batterie. Au mois de décembre, j’ai eu une trottinette électrique en test, bien que ne l’ayant pas utilisé tous les jours, pour les presque 100 kilomètres que j’ai fait avec il ma fallu 7 batteries pleines et mes 2 panneaux solaires sur traceurs 2 axes n’ont pas… Lire la suite >>
Christophe
Invité

En tout et pour tout sur cette période de test mes panneaux ont produit 7,25 kWh de quoi faire 50 km avec un VE.
C’est pourtant à cette période que j’ai le plus besoin d’un véhicule – pas moins de 87 kWh pour Noël.

Pierre
Invité
@Christophe: Le Coulomb est une unité de charge électrique et 60% de cette charge peut se retrouver à la roue… Oui ! Si vous lisez bien, et je suis sur que vous savez le faire, je ne fais pas allusion à la manière de produire ce Coulomb, car il s’agit d’une comparaison et que les deux objets de cette comparaison (batterie et PAC) ont besoin d’électricité de quelque origine qu’elle soit. Cela dit, vos panneaux solaires ne doivent pas être bien grands et vous ne précisez rien quant à la capacité des batteries de votre trottinette… Mais 2.2kWh pour 100km… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Pierre A la vitesse moyenne de près de 17 km/h. Les 2,2 kWh/100 km sont à la prise. Et vous oubliez qu’au moins de décembre il fait froid donc la résistance à l’avancement est augmentée et que l’on est habillé chaudement pour résister au froid. Ensuite ce n’est pas pour le loisir que je l’utilise mais pour le travail donc avec un sac à dos comprenant un ordinateur et des dossiers soit près de 10 kg sur le dos. Donc vous comparez uniquement le rendement de la chaine de traction sans tenir compte ni de la production de l’électricité ni… Lire la suite >>
wizz
Membre
17km/h, donc il faut 6h pour faire 100km Pour faire ces 100km, l’énergie électrique (à la prise) dépensée est de 2.2kWh Avec un rendement du chargeur de 90%, disons que la batterie a reçu 2kWh d’énergie Disons que le rendement de la chaine électronique est de 75% (onduleur, électronique, moteur électrique….), alors 1.5kWh aurait servi à faire avancer le véhicule En 6h, c’est donc une puissance de 250W. Ça représenterait quoi une puissance de 250W? http://fitnesscar.free.fr/rendement_energetique_de_velos.htm Sur un VTT, on est presque debout, présente une surface frontale presque comme si on était debout sur la trottinette. Les pneus crampons n’aident… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@wizz 250 W c’est bien la puissance du moteur de la trottinette et pour faire une moyenne de 17 km/h, il faut être toujours à fond soit essayer de maintenir la vitesse maxi. de 25 km/h, ce qui avec un moteur de 250 W est assez difficile en hiver (augmentation de la densité de l’air augmentant la résistance à l’avancement) avec du vent de face ou un faux-plat. Donc non, il n’y a pas de blème dans mon calcul. Par contre le loup c’est que tu compares une vitesse moyenne avec une vitesse instantanée (à 25 km/h tu es entre… Lire la suite >>
wizz
Membre
Christophe Tu disais rouler à 17km/h en moyenne, et donc je t’ai donné la puissance nécessaire pour un vélo pour rouler à cette vitesse. Tu rétorques que ce n’est que la vitesse moyenne, et que par moment, tu roules plus vite, à 25km/h, et donc nécessites une puissance supérieure. OK. Soit Dans ce cas là, pinailler pour pinailler, je te dirais que pour avoir une moyenne de 17km/h avec des moments à 25km/h, alors il y a forcement d’autres moments où ta vitesse est moindre, donc nécessitant moins de puissance Mais dans tous les cas, on voit que la puissance… Lire la suite >>
Christophe
Invité

Il y a une troisième façon : l’abrasion.

koko
Invité

@Christophe que penses tu du mouvement « coal rolling » ?
https://youtu.be/ofllxB17fzk

jtmix
Invité

Non l’avenir énergétique des être humains est l’Helium 3 (3He) !

wizz
Membre

Iron Sky

SGL
Invité

@lataupe2B
Déjà une VE alimentée par des EnR ou des centrales à charbon ou lignite, il y a une différence immense !
À sa sortie d’usine, batterie comprise, une voiture électrique a émis 3,5 tonnes de CO2 de plus qu’une voiture classique. Mais, en roulant, le rapport s’inverse vite. Après 150 000 kilomètres, elle ne totalise en France que 9 tonnes d’émission, contre 22 tonnes pour un diesel.
Pour le moment, c’est bien la voiture thermique qui est le responsable des polluant émises par la route, et non pas l’inverse.
Les VE font moins 1 % du parc automobile en France.

Kaizer Sauzée
Invité

La pollution des VE est donc délocalisée dans des pays pauvres ou on exploite des mines dans des conditions sociales et environnementales catastrophiques.
Cela donne bonne conscience.

wizz
Membre

https://www.media.volvocars.com/fr/fr-fr/media/pressreleases/208624/les-premieres-berlines-s90-construites-en-chine-par-volvo-livrees-en-europe-grace-a-une-toute-nouvel

Il y a des voitures Volvo fabriquées en Chine et exportées chez nous. Ça m’étonnerait fortement que leur usine chinoise soit à la meme norme environnementale que les usines européennes ou américaines. Idem si un jour, on importe des Kwid fabriquées en Inde. Et donc la pollution que l’on accuse aux VE est aussi valable pour les voitures thermiques!!!

La pollution des voitures électriques n’est pas une fatalité. C’est juste qu’économiquement, ça nous arrange que l’on fasse ça ailleurs, en exploitant les ressources dans ces pays pas regardant sur les conditions…

beniot9888
Invité

« Ca m’étonnerait que » manque un peu de source et de preuve, non ?

Parce que dans ce cas, « ça m’étonnerait que » Volvo, un constructeur aussi responsable, ne mette pas à la même norme environnementale toutes ses usines où qu’elles soient.

wizz
Membre

bien sûr benoit…

avec un constructeur si responsable, il va de soi que les futures voitures électriques de Volvo n’utiliseraient pas le cobalt exploité par des esclaves congolais, ni le lithium bolivien en détournant le peu d’eau pour son extraction, etc….

bien sûr, on y croit tous…

(Volvo, c’est aussi Geely, et ça se passe en Chine….)

Juxee
Invité

La polution due à l’extraction de pétrole est aussi délocalisée avec des conditions environnementales et sanitaires souvent catastrophiques aussi…

ema
Invité

comme pour l’essentiel de ce que nous achetons.. y/c les composants et équipements de nos voitures thermiques, dont une part grandissante vient de loin en particulier les matières premières pour les aciers, alu, …

alors la bonne conscience en voiture thermique

amiral_sub
Invité

parce que comme chacun le sait, produire une voiture thermique est très propre
https://www.automobile-propre.com/consommations-energetiques-cachees-vehicules-moteur-thermique/

lataupe2B
Invité

Kaiser a en partie répondu. La pollution des voitures électriques vient de ce que nous ne voyons pas : augmentation de la production électrique, recyclage des batteries, sans doute d’autres choses mais c’est ce que j’aimerais savoir. Le débat est vaste. L’hybridation me semble aujourd’hui plus en phase avec les problématiques des conducteurs. Je n’ai aucun doute sur l’accélération du passage à l’électricité car les ingénieurs vont s’en donner à cœur joie. Je ne suis pas réfractaire à tout cela mais je suis curieux de savoir où le bas blesse

ema
Invité
Je ne sais pas où le bât blesse, et je ne pense pas que remplacer TOUS les véhicules thermiques actuels par des véhicules électriques soit une bonne solution, mais il me semble que – la réduction drastique de consommation d’énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) est nécessaire et urgente – la production des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon, de schiste ou non) ne se fait pas dans des conditions idéales, que ce soit pour la planète (dont les marées noires, le transport, …) , pour les gens qui y travaillent, ou pour les impacts économiques associés (petro monarchie, corruption, ..) –… Lire la suite >>
SGL
Invité

Il ne s’agit pas de faire 100 % de VE dans le parc automobile français, mais d’avoir au moins 30 %
Le kilométrage de déplacement quotidien moyen français oscille entre 25 et 34 km maximum
http://www.newsroom-publicismedia.fr/31-kms-parcourus-en-moyenne-par-jour-par-une-voiture/

Certains sites parlent même que 58% des trajets domicile-travail de moins d’1km se font en voiture.
https://www.weelz.fr/fr/automobiliste-trajet-travail-1km-solution-velo/#0

Faire des trajets quotidiens avec un diesel froid pour moins de 10 km est une catastrophe !
La VE est clairement là une des solutions… du moins, une solution nettement moins mauvaise (même si elle n’est pas forcément bonne)

SGL
Invité

Surtout pour les gens qui font quotidiennement des petits trajets de moins de 100 km, l’électrique et l’hybride est dorénavant de mieux en mieux placés.
http://www.leparisien.fr/automobile/cout-total-d-une-voiture-l-electrique-et-l-hybride-de-mieux-en-mieux-places-10-10-2018-7915155.php

SGL
Invité

Maintenant, il y a aussi le E85 pour les allergiques à l’électricité ou pour les plus gros rouleurs.

Rowhider
Invité
Pas de solution parfaite malheureusement. Le réseau électrique Français a ses propres limites: il faut produire 2kW pour avoir 1kw à la prise, l’hydro-electricité est quasiment au max de ses possibilité sauf à noyer des vallées entières, l’éolien fait râler les riverains et les militaires, le solaire est sous la totale emprise des chinois… ll reste des solutions, mais des solutions multiples: la méthanisation des rejets agricoles, le bioéthanol local ou en remplacement de la betterave à sucre (ça fera moins d’obèses), le stockage par l’hydrogène de l’énergie renouvelable non consommée pour être utilisée dans des centrales thermiques. L’électrique a… Lire la suite >>
SGL
Invité

Produit de l’hydrogène avec un éventuel « trop-plein » de production d’électricité par de futures fermes photovoltaïques ou champs d’éolienne serait un bon début de solution… Sachant que pour le reste, la production des centrales nucléaires est surdimensionnée. (pour le moment, mais dans 10 ans ?)
Favoriser l’hydrogène avant tout pour les engins lourds, tel que les camions, bus, cars, trains, machines agricoles, serait plus judicieux.

Christophe
Invité

« L’électrique a le mérite de déplacer la pollution des centres urbains vers des zones où la pollution à moins tendance à s’accumuler » si seulement c’était vrai mais même pas.
Sur les véhicules th récents plus de 90 % de la pollution aux particules ne provient pas de la combustion donc cette pollution existe aussi bel et bien sur un VE ou un VH.

Rowhider
Invité

Y’a pas que les particules comme pollution…

Christophe
Invité

@Rowhider
On est d’accord mais citez-nous alors les autres et faites la part des choses sur leur dangerosité respective pour les humains.

Invité

Mais la vraie question ne serait-elle pas plutôt « le moteur à explosion a t-il encore un avenir ? » ?

wpDiscuz