Accueil Concept car Schaeffler 4Performance : presque 1 200 ch

Schaeffler 4Performance : presque 1 200 ch

565
3
PARTAGER

En Formule E, l’écurie Audi a lié un partenariat technique avec l’équipementier Schaeffler. Celui-ci présente le concept 4Performance.

Depuis les débuts de la Formule E, Schaeffler est aux côtés d’Audi au point de voir son nom officiellement associé à celui de l’écurie d’Audi. Pour montrer le potentiel des motorisations actuelles de la Formule E, Schaeffler a développé un concept autour d’une Audi déjà existante.

Merci à la Formule E

La base choisie est celle de l’Audi RS3 LMS qui est commercialisée par Audi auprès de clients qui désirent s’engager dans les compétitions répondant à la réglementation TCR, dont le WTCR. Sur cette base, Schaeffler a greffé quatre moteurs de Formule E de la saison 2, chacun étant relié à une roue. Le résultat est spectaculaire. La puissance atteint 880 kW (environ 1 200 ch). Le 0 à 200 km/h est abattu en moins de 7,0 secondes. La capacité des batterie est de 64 kWh.

Ce véhicule n’est évidemment pas destiné à dépasser le stade du concept-car. A moins qu’Audi ait l’intention de proposer ultérieurement une RS3 pour l’e-TCR ?

Source et photos : Schaeffler

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Schaeffler 4Performance : presque 1 200 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Prince Vaillant
Invité

C’te ponceuse !
Oui mais s’il y a un virage…?

gabriel
Invité

le fait d’avoir 1 moteur par roue, couplé à une électronique pointue, on peut faire tourner la voiture sans braquer les roues, comme un char. alors en couplant la direction et la gestion du couple et de la vitesse de chaque roue, ça peut donner une motricité exceptionnelle (encore mieux que les différentiels vectoriels).

Thibaut Emme
Admin
Tout à fait Gabriel. Le torque vectoring « à la Mate Rimac, c’est pointu à mettre au point et cela demande des équipements supplémentaire. Ici, chaque roue embarque son moteur et son contrôle de traction qui ne gère que cette roue. Après si on veut pousser (ce que Schaeffler a sans doute fait) on met un contrôleur supérieur qui gère les 4 autres contrôleurs. Ainsi on peut faire des sorties de courbe aux petits oignons, des accélérations « fulgurantes », etc. Reste que 64 kWh pour une voiture de course, c’est un gros lest, mais surtout, cela représente 40 à 50 minutes de… Lire la suite >>
wpDiscuz