Accueil Essence ou Diesel Bosch aurait une solution pour sauver le soldat diesel

Bosch aurait une solution pour sauver le soldat diesel

2834
28
PARTAGER

Les ingénieurs de Bosch auraient développé un système d’échappement diesel permettant de réduire les émissions bien en-deçà des limites légales qui rentreront en vigueur en 2020. Une solution quasi-miraculeuse qui pourrait ainsi enlever une sérieuse épine dans le pied des constructeurs menacés par les interdictions de circulation en Union Européenne. Lesquelles s’avèrent plus particulièrement importantes en Allemagne et menacent de porter un coup final à ce type de motorisation.

Sauver le soldat diesel pour éviter les interdictions de circulation

« Cette percée offre l’opportunité de transformer le débat houleux sur le diesel en un nouveau territoire et, espérons-le, de le conclure », a ainsi déclaré mercredi le PDG de Bosch, Volkmar Denner, lors d’une conférence de presse à Stuttgart.

Le géant allemand de l’ingénierie, premier fournisseur mondial de moteurs diesel – de Volkswagen à General Motors et Fiat Chrysler Automobiles – intensifie désormais sa lutte contre l’érosion des parts de marché provoquée par le dieselgate. Et ce, d’autant plus que le scandale impacte directement sa propre stratégie industrielle. Et notamment son site de Rodez.

Si des dizaines de milliers d’emplois reposent sur la technologie diesel, les clients optent de plus en plus pour des moteurs à essence. D’autant plus que des villes telles que Paris et Londres envisageant d’imposer des interdictions de circulation en vue d’améliorer la qualité de l’air.

Les constructeurs se sont appuyés sur la technologie diesel en vue notamment d’aider l’industrie automobile à respecter les limites sur les émissions de dioxyde de carbone, contribuant au réchauffement climatique. Mais si ce type de motorisation émet moins de CO2 que les moteurs à essence, la technologie génère des oxydes d’azote qui contribuent à créer un smog nocif, un problème des plus aigus dans les grandes villes.

Optimisation de la gestion thermique

Selon Volkmar Denner, le nouveau processus élaboré par Bosch optimiserait la gestion thermique des températures d’échappement, réduisant les émissions d’oxyde d’azote à un dixième de la limite autorisée par la loi. Le tout, sans qu’un nouvel équipement ne soit nécessaire. Le système maintient les émissions stables même à basse température, selon le patron de Bosch.

« Grâce à cette nouvelle technologie d’échappement, les interdictions de circuler dans les centres des principales villes du monde ne seront plus un problème » car « nous avons maintenant la technologie pour résoudre le problème des oxydes d’azote dans la circulation routière », a affirmé haut et clair Volkmar Denner.

Appel à la transparence

Reste que le rôle de Bosch – en tant que fournisseur mondial de premier plan – a fait l’objet d’un examen minutieux alors que les procureurs allemands enquêtent sur une technologie diesel potentiellement illégale utilisée par les constructeurs en vue de satisfaire aux exigences des tests d’émissions.

Volkmar Denner a tenu à réitérer à ce sujet que Bosch coopérait pleinement avec les autorités compétentes. Appelant également à plus de transparence dans les essais d’émissions pour les véhicules à moteur à combustion ainsi que pour les véhicules électriques. Le tout pour – selon lui – permettre une vision réaliste de l’impact exact sur l’environnement.

Il a par ailleurs déclaré que son entreprise interdisait la technologie permettant de repérer que les calculs étaient effectués lors de cycles de test. Sous-entendu : en vue d’adapter la configuration de telles sortes que les données relatives aux émissions soient en adéquation avec les normes en vigueur … via une falsification du contexte. Ajoutant que ses produits ne pouvaient plus être optimisés pour les situations de test. Ce qui signifie tout de même que ceci était donc possible auparavant. Même si Volkmar Denner semble ainsi en faire porter la responsabilité aux constructeurs, lesquels auraient alors fait un « mauvais usage » des fonctionnalités offertes par les produits Bosch.

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Bosch aurait une solution pour sauver le soldat diesel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité
Christophe
Invité
Christophe
Invité

https://www.adac.de/infotestrat/tests/eco-test/erste_diesel_pkw_mit_euro_6d_temp_2018/default.aspx?ComponentId=319002&SourcePageId=31832
L’ADAC attribue 50 points sur 50 en pollution à la Peugeot 308 SW 2.0 Blue HDi 180 GT EAT8
Seules les électriques avaient cette note jusqu’alors.
Même une PIV n’a que 48.

Il ne reste plus qu’à intégrer l’abrasion dans le calcul des particules et on verra qui aura la meilleure note, assurément pas celles que l’on croit.

amiral_sub
Invité

avec le freinage électrique, effectivement les pures thermiques n’ont aucune chance. Ma prius de 2006 qui a 190.000km a les disques/plaquettes d’origine. D’ailleurs tout est d’origine dessus! Une thermique aurait usé au minimum un embrayage (des particules + de gros frais), des courroies de distrib et les galets afférents, probablement une vanne egr, le FAP ne filtrerait plus aussi probablement plus grand chose

Christophe
Invité

@amiral_sub
Sur ta voiture, il n’y a peut-être pas de FAP mais on a des particules bien fines et en nombre à l’échappement.
De toute façon un FAP est inefficace pour filtrer ce type de particules.
Ta voiture n’est pas une thermique ? Si elle brûle bien du carburant.

amiral_sub
Invité

oui vivement que la remplace par une VE

pcur
Invité

C’est toujours assez drôle ces propriétaires de Toyota qui pensent toujours avoir la seule voiture fiable au monde. J’ai une Laguna 2 phase 2 dci 130 (bouh) de 215000 km qui est censé selon la légende être quasiment ce qu’il y a de pire au monde :
– l’embrayage est d’origine
– les disques sont d’origine
– le FAP fait toujours son travail à priori merci pour lui
– la vanne EGR ne m’a jamais posé de souci

C’est déjà pas un exploit de faire 300000 km avec n’importe quelle voiture moderne alors avec 190000 km…

amiral_sub
Invité

comment es-tu certain que ton FAP fait bien son travail? Seule une vérification en banc de test permettrait de le vérifier

Thibaut Emme
Admin

@amiral_sub : même pas. Car qui dit banc dit possibilité d’une boucle à détection. 😉
Donc à part un PEMS (portable emission measurement system) et un test sur votre trajet de tous les jours, impossible de le savoir 😀

pcur
Invité

Seul un test permettrait de connaître son niveau de fonctionnement (mais c’est la même chose pour les systèmes de dépollution de ta voiture) mais ce qui est permet d’être sur qu’il fonctionne encore c’est tout simplement que la voiture ne fait pas de fumée noire 😀 (et oui sur un diesel le diagnostic de base reste simple)

AXSPORT
Invité

190 000 kms en Prius ???

Mon pauvre !!!!!
Quelle punition

zeboss
Invité

bizarrement la BM a 5 étoiles et la Peugeot seulement 4 au final….
la Volvo plonge a cause de son poids, de son gros moteur et de ses 4 RM…
(pas eu le temps de tout lire non plus…).

Anonyme
Invité

les documents présentés ici sont assez étrange quand on se rappelles que PSA a lui aussi droit à une enquête suite au dieselgate ?!?

AQW
Invité

Enquete de qui ? Qui a donné quoi ?
Pour l’instant, à ma connaissance, il n’y a que VAG qui a de façon prouvée (et même avouée) enfreint la loi.

Anonyme
Invité

je n’ai jamais dis non plus que PSA utilisait un logiciel truqué comme VW, non plus
https://www.usinenouvelle.com/article/dieselgate-la-dgccrf-soupconne-une-strategie-globale-de-fraude-chez-psa-qui-dement.N584673

Rickyspanish
Invité

A voir dans le détail et si leurs dires se confirment dans les faits mais c’est une bonne nouvelle si les émissions de Nox sont franchement réduits.
Comme quoi les moteurs à combustion peuvent être optimisés et de nouvelles solutions anti-pollution se développent comme l’ACCT.
Cela serait intéressant de savoir si le système de Bosch peut être monté sur n’importe quel véhicule ou s’il ne peut être prévu que sur les véhicules neufs.

labradaauto
Invité
hors sujet : mais mais quand on annonce des kilométrages de près de 200 000 avec disques et plaquettes d’origine, heureusement que des garagistes font bien leur travail tout de même parce que dans des régions où le sel de routes est épandu 9 mois sur 12, gel, dégel successifs: plaquettes et disques: on ne parle plus de kilométrage mais de durabilité dans le temps ( corrosion invisible des disques qui provoquent ruptures d a n g e r e u s e s au niveau du pourtour du roulement au moyeu, et plaquettes qui se fracturent, se décollent fer/Ferodo… Lire la suite >>
zeboss
Invité

il existe une technique : le lavage … ça enlève le sel avance qu’il n’agisse trop …
(de toutes les façons, celui qui freine est un lâche,
celui qui ne freine pas est un inconscient…. ! 🙂

amiral_sub
Invité

il faut toujours très bien laver les soubassements de sa voiture après avoir rouler sur du sel.

labradaauto
Invité
Vs êtes comiques avec le laveur hte pression les freins , les moyeux contiennent des endroits inaccessibles au quotidien lavage. Vous en connaissez des gens qui bossent, roulent en hiver, lavent le véhicule quand ils rentrent à 22 h ? freins froid, puis hte température, puis refroidissement par succession. 200 000 km le conducteur moyen met « UN CERTAIN » temps à les afficher au compter. Les freins d’origine qui ont pris les hivers (LONGS) en certaines régions doivent être remplacés et surtout s’il ne sont pas usés pour les raisons invoquées plus haut. je ne vais pas citer les marques des… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
vous avez raison amiral, 1 ami vient juste de me montrer à l’instant sa voiture toute neuve : « il n’y a pas de peinture dans le compartiment moteur et pire en dessous de caisse ». Je tairai la marque. Mais oui faut laver, et avant même, je ferais un cirage . Il existe une gamme de cires protectrices , mieux que les blaxons qui sèches durcissent , se décollent pour y laisser oeuvrer les potasses ravageuses . une auto c’est cher de toute façon Même si c’est pour 2 ou 3 ans, il faut faire mieux que ce que font « DES »… Lire la suite >>
Olcls
Invité

Très intéressant, si quelqu’un a plus d’informations sur la technologie, je suis preneur.
De ce que j’ai pu lire sur d’autres sites, il s’agirait d’un système SCR avec un catalyseur rapproché de la sortie moteur … Donc rien de miraculeux, juste une meilleure gestion de l’injection d’urée en fonction du point de fonctionnement.
J’ai l’impression qu’il s’agit plus d’une annonce pour relancer le Diesel que d’une rupture technologique.
Je répète toutefois, je n’ai pas trouvé beaucoup d’infos sur le sujet :)!

labradaauto
Invité
…encore 1 truc sur le sujet qui politiquement veut …de l’argent ! Petite réflexion d’un Français moyen mais pas trop con: c’est 1 exemple évidemment: Je possède une 308 Féline Blue Hdi 2L boite 6 vitesses de 150 cv. > > > > Sur autoroute, à vitesse constante (régulateur de vitesse à 133 km/h), je consomme 5.2 l aux 100. Compte tours proche de 2000 tours. Ayant laissé ma voiture en révision, la concession m’a prêté une 308 Allure Essence 1.2L boite 6 vitesses de 130 cv. > > > > Sur autoroute, à vitesse constante (régulateur à 133 km/h,… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Le gouvernement ne veut pas supprimer le diesel, il veut – enfin !!! – que les constructeurs mettent les dispositifs « dépolluants » en place. Sur l’essence, cela a été fait. En plus avec le malus au CO2 (stupidité sans nom) l’essence a dû se réformer, se catalyser, sur turbaliser, etc. pour que les conso descendent tout en augmentant les performances. La différence de prix à l’achat avec le diesel s’est réduit comme peau de chagrin. Avant, il fallait faire 100 à 150 000 km avant qu’un diesel soit « rentable » par rapport à son équivalent essence. Désormais, certains modèles le sont après… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Ah et…l’essence ne pollue pas plus….pas de NOx, pas de particule (sauf si on fait des moteurs sous dimensionnés aberrants comme on a actuellement) ou peu.
Ce qu’il y a en plus, c’est surtout du CO2, qui rappelons-le n’est pas un polluant mais un gaz à effet de serre. Pas pareil 😉 et du CO (valeur double), toxique certes mais pas polluant.

pcur
Invité

Ok sur les arguments mais pas sur les conclusions. Pour moi c’est bien l’effet de serre qui menace notre avenir et surement pas les polluants ! Je pense que sans occulter le problème des polluants la bataille sur cette planète ce joue sur l’effet de serre (qui aura un nombre de décès indirect infiniment plus grand que la pollution directe) et c’est bien dans ce cadre que le diesel a un intérêt !

Samuel
Invité
Je ne veux pas faire mon égoiste ? Mais les chinois , ils carburent au charbon : https://www.challenges.fr/economie/climat-la-chine-construit-des-centaines-de-centrales-a-charbon-dans-le-monde_485196 Les allemands , polonais , Americains (voir l’ etat des appalaches ) etc etc. Thermiquement , le batiment en France est sous isolés (voir Suisse et Allemagne . Je veux bien rouler en vélo pour etre écolo , mais j’ ai l’ impression d’ etre un idiot face à l’ Inde, la Chine , les USA et l ‘ Allemagne. Je ne suis pas contre de dépolluer les voitures mais les efforts doivent etre synchronisés dans d ‘autres domaines Je ne parle… Lire la suite >>
wpDiscuz