Accueil Dakar Dakar 2018 : Al Attiyah pousse, Sainz résiste, Peterhansel craque

Dakar 2018 : Al Attiyah pousse, Sainz résiste, Peterhansel craque

919
0
PARTAGER

Carlos Sainz a fait parler son expérience tandis qu’il était mis sous pression par Nasser Al Attiyah.

Cette avant-dernière spéciale a été particulièrement éprouvante pour tout le monde. 929 km d’étape dont 424 de spéciale. Menant de San Juan à Cordoba en Argentine où le Dakar finira demain, l’étape passe au milieu des pampas. Des pistes rapides où il est tentant d’appuyer sur le champignon mais où l’on peut tout perdre.

Une neutralisation était prévu au milieu de la spéciale pour « mécaniquer » au besoin. C’est là que beaucoup vont abandonner.

1h pour Peterhansel

Peterhansel avait visiblement décidé de pousser aujourd’hui. Avec l’aval de Peugeot ? Sans doute. Toujours est-il qu’il tape un arbre et casse une biellette et crémaillère de direction. Après réparation le voilà reparti avec Coteret mais sans direction assisté. Le recordman des victoires sur le Dakar s’est même luxé le pouce.

Pendant ce temps Al Attiyah ne s’en laisse pas conter. Il termine la première partie de spéciale en tête alors que De Villiers menait jusqu’alors. Peterhansel a déjà 55 minutes de retard et laisse le Qatari à la 2nde place au général provisoire.

Ten Brinke lui doit jeter l’éponge à cette neutralisation. Le moteur n’ira pas plus loin. Dommage pour l’un des animateurs de cette édition 2018. Sainz de son côté contrôle. Il ne prend pas de risque tant il a de l’avance. Au final, Al Attiyah l’emporte sur Alvarez et De Villiers. Triplé Toyota. Przygonski et Hirvonen complètent le Top 5 avec Mini. On est à moins de 20 minutes de retard là. Sainz suit juste après. 19 minutes 37. Despres arrive avec 34 minutes 36 de retard. Peterhansel avec 1h03m04.

Classement général

Au général, Sainz conserve la tête avec 46 minutes d’avance sur Al Attiyah et 1h20 sur De Villiers. Peterhansel est 4ème à 1h28. Przygonski est 5ème à 2h46.

Aujourd’hui, dernière étape de ce Dakar 2018 en boucle de Cordoba à Cordoba. 120 km de spéciale. Sauf grosse boulette ou énorme pépin technique, Sainz a gagné la course. Peterhansel lui va peut-être tenter de reprendre les 8 minutes qui le séparent du podium.

Illustration : Dakar

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz