Accueil Actualités Entreprise PSA et Huawei s’associent pour les véhicules connectés, quid de la...

PSA et Huawei s’associent pour les véhicules connectés, quid de la sécurité ?

610
16
PARTAGER

Quand automobile et télécom se rejoignent : PSA et Huawei (équipementier chinois) viennent d’annoncer qu’ils allaient réaliser le développement conjoint d’une plate-forme dans le but d’équiper les futurs véhicules connectés du groupe automobile afin d’être à même fournir de nouveaux services aux automobilistes.

Selon les termes du communiqué de PSA, cette plate-forme, baptisée CVMP ( Connected Vehicle Modular Platform ou plate-forme modulaire pour véhicules connectés) permettra de déployer de nouveaux services directement liés aux fonctions intrinsèques du véhicule tels que le diagnostic de la voiture à distance et à la demande, les commandes à distance comme le contrôle de la charge batterie, le préchauffage.

Plus largement, PSA souhaite offrir à ses clients de nouveaux services tels que la mise à jour des logiciels véhicule, de l’info-trafic, de la navigation, mais également des services d’autopartage, de gestion de flotte d’entreprise ainsi que des services personnalisés dans la voiture tel que l’assistant personnel.

Le constructeur a par ailleurs précisé que les premières applications de cette nouvelle plate-forme seront commercialisées en Europe et en Chine en 2018, puis dans le reste du monde.

Dans un communiqué distinct, Huawei a indiqué qu’il allait apporter « son savoir-faire en briques technologiques » en vue d’élaborer la plate-forme devant permettre à PSA de connecter les différents composants dont elle a besoin et de les faire communiquer entre eux. Selon l’équipementier chinois, le groupe pourrait ainsi évoluer de « simple constructeur automobile » vers un statut beaucoup plus large de « fournisseur de solutions de mobilité ».

Une plate-forme on ne peut plus sécurisée selon PSA

Le groupe automobile se fait fort d’offrir toutes les garanties en terme de sécurité et de mécanismes anti-intrusion. Il est vrai que si les services connectés offrent des avantages non négligeables, ils représentent néanmoins un point d’entrée névralgique pour quiconque souhaiterait pirater les données transmises à partir du véhicule, voire même à contrario souhaiterait prendre la main à distance sur les fonctionnalités de l’automobile.

Dans cette optique, PSA se veut on ne peut plus rassurant, affirmant que la plate-forme CVMP « assurera la gestion sécurisée de l’ensemble des interactions numériques entre la voiture et le  cloud  tout en garantissant l’intégrité, l’authenticité et la confidentialité des données ».

Huawei vraiment un bon choix en terme de sécurité des données ?

Reste toutefois qu’en 2012, un rapport de la commission du renseignement de la Chambre des représentants US indiquait que Huawei et ZTE, toutes deux sociétés de télécommunications chinoises, constituaient une menace pour la sécurité des Etats-Unis et devaient être exclues des acquisitions et contrats américains. Les USA avaient alors accusé Huawei d’espionner les pays où il était implanté en vue de fournir des renseignements au gouvernement chinois.

Parallèlement, un rapport de la même commission  établissait que « la Chine a les moyens, l’occasion et les motivations pour utiliser les sociétés de télécoms à des fins malveillantes« . Affirmant également que « sur la base d’informations classifiées et non classifiées, Huawei et ZTE ne peuvent pas garantir leur indépendance par rapport à l’influence d’un Etat étranger ». La commission avait lancé son enquête, redoutant que Pékin puisse utiliser ces deux groupes télécoms pour faire de l’espionnage économique ou militaire, ou pour mener des cyber-attaques.

En mars 2014, les accusations avaient toutefois changé de camp …. Le New York Times et le  magazine allemand Der Spiegel affirmaient alors que la NSA, l’Agence nationale de sécurité américaine aurait  infiltré les serveurs du siège de Huawei afin d’obtenir des informations sensibles et de surveiller les communications de ses dirigeants. L’opération aurait été révélée via les documents de la NSA fournis par Edward Snowden,   ancien employé de l’Agence et désormais célèbre pour avoir divulgué de nombreuses données révélant la   surveillance opérée par les États-Unis. L’un des objectifs aurait été de trouver des liens entre Huawei et l’Armée populaire de libération mais également d’exploiter les technologies du groupe de télécoms.

Plus récemment, en mars 2017, le Canard Enchaîné avait révélé que le partenariat mondial conclu entre Orange et Huawei sur le cloud avait fait frissonner d’effroi l’administration française, laquelle redoutait des opérations d’espionnage des clients et dirigeants du  groupe télécoms par la Chine. Le journal affirmait alors qu’une
réunion « ultra-secrète » s’était tenue au Palais de l’Elysée fin 2016 en vue de réunir une dizaine de hauts fonctionnaires représentants les services de Renseignement et de la Défense, mais également Bercy. Objet officiel de la réunion : évoquer l’accord sur le cloud. Mais officieusement, l’État français soupçonne la Chine de vouloir espionner les dirigeants et clients de l’opérateur.

Sources : AFP, PSA, Huawei, Canard Enchaîné, Spiegel, New-York Times

Crédit Illustration : PSA

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "PSA et Huawei s’associent pour les véhicules connectés, quid de la sécurité ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zemik
Invité
ha ouais ? bon certains feraient mieux de s’inquiéter quand ils utilisent Siri (qui envoie les donnés sur un serveur) pour des comptes rendu de travail plutôt que leur voiture sera mis a jour OTA ou que le livreur d’Amzon aura accès au coffre de la voiture stationné dans la rue en un mot si vous êtres under panique parce que c’est Huawei évitez d’utiliser votre téléphone tout simplement car les relais de c’est déjà Huawei et évitez un smartphone genre iphone (qui envoie les donnés de vos déplacements pendant la nuit selon la CNIL et si vous dictez des… Lire la suite >>
zafira500
Invité

Huawei est une très bonne marque, j’ai le P9+ ainsi qu’un Honor 8. De très bons smartphones. PSA a fait un bon choix, la marque chinoise n’étant pas un manche, loin de là.
Concernant la collecte des données, quasiment tous les acteurs de l’informatique le font.

zemik
Invité

Huawei est surtout très fort dans les équipements télécoms ou il est quasiment le meilleur.
Le truc ici c’est que des « journalistes » tombent dans le bullshit anti Huawei lancé par des concurrents qui veulent discréditer la firme alors qu’a ce jour rien n’est prouvé sinon un document de Snowden prouvant un piratage des serveurs Huawei par ….. la NSA (c’est la qu’on rigole) d’un coté des soupçons de back door et de l’autre un piratage réel par la NSA.

SGL
Invité

Oui… Huawei n’est pas le n°2 mondial devant Apple ?

zemik
Invité

bientôt cher ami, bientôt et cela ne saurait tarder !

ART
Invité

SGL, en volume ou en valeur ? (ton sujet et tes confusions préférées…)

SGL
Invité

@ART
Alors oui… mais on me dit que non :
Samsung, Huawei, Apple, se marquent tous à la culotte sur la valeur technique, reste plus que la valeur subjective du « premier » Apple qui se dilue progressivement avec le temps.
N’importe comment on ne devient pas N°2 dans un marché hyper concurrentiel par hasard !?

ART
Invité

SGL, en valeur financière bien sur !! De la marge !!! Rien à voir avec une valeur technique ou subjective, t’es complètement à la masse en fait, je comprends mieux nos quiproquos passés…

ART
Invité

Surtout que les véhicules connectés, peu importe PSA ou Huawei, les services clouds utilisés pour traiter ses infos seront probablement proposés par Google, Microsoft, AWS…

seb
Invité

Et c’est bien dommage, on a quand même un des leaders mondial de l’hébergement en France, le plus gros au niveau européen. OVH est certainement capable de faire aussi bien.

ART
Invité

Ne pas confondre hebergement et services proposes. Surtout en ce qui concerne le traitement des donnees…

Visiteur
Invité

Ouais bien sûr si c’est les USA qui vous disent que Huawei craint, méfiez-vous. Par contre les backdoors dans tout ce qui est Google (Androïd car tout ça), Apple et Microsoft, pas d’articles inquiets à ce sujet?

zemik
Invité

 » Paradoxalement, l’affaire du piratage des routeurs a permis de blanchir Huawei sur les questions d’espionnage »

hé ouais ….

https://www.silicon.fr/huawei-peu-affecte-les-revelations-dedward-snowden-93963.html?inf_by=5a0d675d681db86f748b49ef

zemik
Invité

On espère que « Zabou » n’a pas un ail fone question sécurité des donnés personnelles, elle serait bien surprise

http://www.01net.com/actualites/comment-l-iphone-traque-tous-vos-deplacements-a-votre-insu-531907.html

Fred21
Invité

Cloud et sécurité sont incompatibles, un jour ou l’autre …

wpDiscuz