Accueil F1 Silverstone quitte la Formule 1 (pour mieux revenir ?)

Silverstone quitte la Formule 1 (pour mieux revenir ?)

210
1
PARTAGER

Ce weekend, la formule 1 est à Silverstone, l’un des derniers « temples » de la discipline en Europe. Mais les propriétaires du circuit viennent d’activer la clause de rupture pour 2019.

2019 devrait donc être la dernière année de présence de la F1 à Silverstone. Comment en est-on arrivé là ? En fait, Silverstone a signé avec Ecclestone et la FOM un contrat avec « droit de plateau » (*) évolutif, prenant +5% par an. Pour garantir un bilan financier positif, le contrat prévoyait un droit très « modique » d’environ 13 millions d’euros en 2010. Sauf que pour cette année, le droit d’entrée est de plus de 18 millions d’euros, et que pour la dernière année du contrat (2026), ce même droit passait à plus de 28 millions, se rapprochant de ce que payent les « nouveaux » pays de la F1 pour attirer la discipline chez eux.

300 000 visiteurs, mais dans le rouge

Le GP de Silverstone est celui qui a le plus de spectateurs. Plus de 300 000 visiteurs sur tout le weekend. Et les billets d’entrée ne sont pas soldés pour autant (comptez £185 pour une enceinte générale le dimanche, entre 350 et £425 pour une tribune pour le weekend !). Mais, malgré tout, le bilan financier est dans le rouge de plusieurs millions d’euros depuis 3 saisons. Conscient du problème, Liberty Media déclarait qu’il ne pouvait pas revenir sur les conditions du contrat signé avant le rachat de la F1, au risque de faire boule de neige avec les autres circuits.

Ainsi, le British Racing Drivers’ Club (BRDC) a activé une clause lui permettant de mettre fin au contrat après la saison 2019. Désormais « libérés » du contrat, les deux parties vont mettre à profit les 2 années à venir pour établir un nouveau contrat qui convienne aux deux. Il serait étonnant que Liberty Media se prive de l’image de Silverstone. Et il serait étonnant que les écuries, qui sont pour moitié basées en Angleterre (Ferrari, Toro Rosso, Sauber n’y sont pas) voire à Silverstone même, ne fassent pas tout pour conserver le GP au-delà de 2019.

La fin des droits de plateau à 40 millions de dollars ?

Avec le départ définitif d’Ecclestone, la F1 vit la fin des droits d’entrée délirants. Liberty Media le sait, ils devront revoir les accords Concorde à un moment ou un autre. Ces accords régissent la répartition des droits de la F1 entre le propriétaire et les écuries. Avec la baisse des droits de plateau pour les circuits, le total annuel devrait repasser sous le milliard de dollars. Liberty Media devra trouver de nouvelles sources de droits (plus de GP ?) ou rogner sa part du gâteau. Les écuries ne renonceront pas à leurs millions, c’est certain.

Liberty Media a évoqué le rachat de Silverstone mais le BRDC n’entend pas céder son joyaux. Depuis 1987, la F1 vient exclusivement à Silverstone (profondément remanié et modernisé depuis) après des années d’alternance avec Brands Hatch (et avant Aintree). Mais, désormais, seul Silverstone est homologué pour recevoir la F1.

(*) le droit de plateau est le montant que doit payer un circuit pour que la F1 y vienne disputer un GP.

Source et illustration : Silverstone

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Silverstone quitte la Formule 1 (pour mieux revenir ?)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Raymond Boncoin
Invité

Liberty Media est conscient du problème, et a cerné que le Business Model de Bernie était arrivé à bout de souffle. Ce que beaucoup d’observateurs avaient déjà signalé : la Formule 1 est une bulle spéculative, avec un potentiel réel mais mal employé et même valorisé.

wpDiscuz