Accueil 4x4 Essai Jeep Compass Trailhawk 170 ch Multijet

Essai Jeep Compass Trailhawk 170 ch Multijet

1923
13
PARTAGER

Le Jeep Compass avait disparu en 2013, après une carrière dans nos contrées au succès pour le moins modeste. Cette fois-ci, il revient avec une meilleure proposition, en se nourrissant de certains atouts piqués à son petit frère Renegade. Qu’en est-il ?

Extérieur et intérieur

Jeep, c’est d’abord une réputation. Celle de 4X4 robustes, que les SUV à succès d’aujourd’hui auraient du mal à suivre une fois quitter le bitume. Et cela doit d’abord se voir ! Cela commence par un avant massif et plutôt cubique, avec l’éternelle calandre barrée d’une grille à 7 éléments. Le large bouclier ne laisse pas de doute quant à sa vocation de baroudeur, surtout dans sa version Trailhawk, la plus radicale pour aller se perdre dans la nature. Le profil ressemble à s’y méprendre, à celui d’un Cherokee. L’arrière se dynamise avec sa petite vitre et son bouclier très enveloppant, qui s’habille d’une base en plastique pour souligner le look tout-terrain.

A l’intérieur, au premier regard, il s’est clairement modernisé, ça ne fait aucun doute. Ensuite, quand on entre un peu plus dans les détails, on note une finition et des matériaux qui restent encore derrière les standards des meilleurs SUV qu’il chasse. Néanmoins, il se met à jour en termes d’équipements, et notamment au jeu des technologies dont on ne peut plus se passer. On pense à la tablette « U connect » qui intègre Carplay et Android Auto, depuis laquelle on peut gérer le couplage avec le smartphone entre autres services. Et puis c’est aussi là qu’on pourra regarder ses performances en tout-terrain avec des tas d’informations relatif au crapahutage. On est assez bien assis, tant que la voiture ne bouge pas. En effet les sièges avant manquent de maintien. Bon point pour la banquette arrière accueillante et spacieuse pour les passagers. Le coffre étrangement nous paraît un peu petit pour la catégorie.

Sur la route et en tout-terrain

La force des SUV aujourd’hui, se ressent surtout sur la route. Malheureusement, c’est aussi là qu’on relève la faiblesse de ce nouveau Compass, surtout dans cette version Trailhawk optimisée pour le hors-piste. Chez Jeep, on n’a pas réussi à trouver le meilleur compromis possible. Tout d’abord à cause de son poids de plus de 1 700 kg, qu’on subit dans presque toutes les situations de conduite. En outre la direction trop douce et floue ne nous facilite pas la vie. Sa monte pneumatique mixte n’aide pas, et on se retrouve en glisse sur le sec sans forcément trop en faire. Le rythme de sénateur s’impose donc, car il ne faut pas non plus compter sur une avalanche de chevaux pour aller taquiner la performance.

En revanche, dès qu’on s’évade de l’asphalte, là il met tout le monde au pas. Et avec facilité en plus, puisque le conducteur n’a qu’à sélectionner avec une molette le type de terrain, rocailleux, boue, sable ou encore neige. 4X4 lock, rapports courts, ou aide à la descente complètent la panoplie. Dès lors, il suffit de dérouler ! Et il le fait avec brio, que ce soit pour le croisement de pont ou une montée escarpée bardée de pierres. Les angles d’attaque et de fuite limitent en plus les risques pour les boucliers. C’est clairement dans ses situations qu’on s’éclate le plus, et ce quel que soit son niveau. Même si d’autres SUV plus routiers ont certaines capacités en la matière, qui osera le mettre dans de telles postures ? Avec le Compass, on se sent bien plus rassuré !

Conclusion

Le Jeep Compass, c’est peut-être finalement un tout-terrain aux capacités de SUV. L’inverse de la philosophie du segment en somme. La gamme débute tout juste en dessous des 25 000 euros, avec déjà pas mal d’équipements. Notre version extrême en réclame 42 000. En bon baroudeur, il va là où n’iront jamais les autres, et on ne peut que louer le constructeur pour oser une telle proposition. Simplement, ils seront peu à avoir ce besoin, et les versions moins extrêmes du Compass doivent faire face à une concurrence établie et de qualité.

+  Capacités 4X4
 Habitabilité
 Simplicité d’utilisation tout-terrain
 Agrément sur route
 Direction

 

Jeep Compass Trailhawk
Moteur
Type et implantation  4 cyl. turbo Diesel
Cylindrée (cm3) 1 956
Puissance (kW/ch)  170
Couple (Nm)  380
Transmission
Roues motrices  Intégrale
Boîte de vitesses  Automatique 9
Châssis
Suspension avant
Suspension arrière
Freins  –
Jantes et pneus  –
Performances
Vitesse maximale (km/h) 186
0 à 100 km/h (s)  9,5
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)  –
Cycle extra-urbain (l/100 km)  –
Cycle mixte (l/100 km) 6
CO2 (g/km)  150
Dimensions
Longueur (m)  4,40
Largeur (m)  1,82
Hauteur (m)  1,66
Empattement (m) 2,64
Volume de coffre (l)  368
Réservoir (l)  60
Masse à vide (kg) 1 706

 
 

 

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Essai Jeep Compass Trailhawk 170 ch Multijet"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
hugoO1
Invité

42 000 euros la boite à pannes c’est cher

panama
Invité

C’est malheureusement exact. A la limite les petits Renegade sont les plus fiables

Bruce
Invité

Il est beau
Il est bien équipé
Dispose d’une boite 9 rapports !!!
Il va là où d’autres ne vont pas
Mais cest l’ outil idéal 👍

Eric
Invité

Exact ✌️

GREG
Invité

« Il va là où d’autres ne vont pas »
Tu veux dire à l’atelier ou au rayon méventes? 😀

zafira500
Invité

@GREG
Cela m’étonnerait fort que ce Compass ne soit pas un succès commercial. 😉

panama
Invité

« les versions moins extrêmes du Compass doivent faire face à une concurrence établie et de qualité »
Qualité c’est bien le mot ! Jeep traîne aux US une sale réputation – « poor reliability » comme disent les associations de consommateurs.
Si vous êtes tenté, visez la location longue durée. C’est plus cher mais au moins il ne vous restera pas sur les bras.

Eric
Invité

J’ai eu des soucis avec une audi Q5 boite HS, une audi A6 allroad (gps,acc, …) et un VW tiguan neuf de 2016 changement turbo 2x et du moteur ! 1 mois après livraison !!! Aucun soucis avec mon grand Cherokee et le renegade de ma compagne … moins cher ce n’est pas difficile que les allemandes, mais surtout moins de problème

seb
Invité

« moins cher ce n’est pas difficile que les allemandes » Cela dit vu la qualité des plastique en barquette de fritte recyclé et le niveau d’équipement proche d’un char d’assault de 39-45 encore heureux que ce soit moins cher … 😀

zafira500
Invité

@Seb
Mais il mettra une bonne dérouillée aux Panzerwagen 4×4 en tout-terrain, et là, leur finition ne pourra rien y faire. 😉
De plus, sur Cara, ils disent que la finition est plutôt bonne. Comme quoi.

seb
Invité

Mettre une bonne dérouillée aux Panzerwagen en tout terrain ? T’es au courant qu’on est en 2017 et que 99% des Jeep ne sortent plus des routes ? Dérouillées dans quel domaine ? Le slalom ou Jeep fait du deux roues ? Le freinage ou Jeep leve le cul ? La finition ? La motorisation ? Le niveau d’équipement …. C’était quoi déja la chanson ? Ah oui …. « QUEEE RESTE ILLLLLL » 😀

wizz
Membre

Des « rapports courts » sur ce Compass???
(avec le sélecteur de la boite de transfert)

http://blog.avatacar.com/wp-content/uploads/2014/10/vitesse4x4.jpg

zafira500
Invité

Je crois que c’est une manette, comme sur le Renegade.

wpDiscuz