Accueil Formula E Formule E – Berlin 2017 – course 1 : Rosenqvist vainqueur, Buemi...

Formule E – Berlin 2017 – course 1 : Rosenqvist vainqueur, Buemi en difficulté

145
0
PARTAGER

Ce weekend, la Formule e vit un double événement avec deux ePrix à Berlin. Le premier d’entre eux a été remporté par Rosenqvist et Mahindra, leur toute première victoire dans la discipline. Le second ePrix aura lieu demain.

Le ePrix de Berlin quitte la ville pour retourner à l’aérodrome de Tempelhof qui avait vu la première édition de l’épreuve. Résultat, le circuit est dessiné à l’envie et est plutôt agréable sur le papier. En revanche, le sol est fait de plaques et les voitures tressautent et glissent en permanence. Dans les mouvements de pilotes, Gutierrez est parti en Indycar et laisse sa place à Sarrazin chez Techeetah. Ce dernier laisse sa place chez Venturi à son compatriote Dillmann.

Lors des essais libres, le duo Buemi-Prost pour Renault-e.Dams a signé un temps en dessous des 1:09 puis ce fut au tour de Heidfeld-Rosenqvist pour Mahindra de signer les meilleurs temps, tout proches de passer sous les 1:08.

Qualifications : Buemi nulle part, Di Grassi en pole

Comme à chaque épreuve, 4 groupes de qualification ont été tirés au sort. 5 par 5 les concurrents prennent la piste pour tenter de signer le meilleur temps possible en très peu de minutes. De quoi faire 2 tours lancés. Le but est d’être dans les 5 premiers pour disputer la super pole.

Dans le 1er groupe, Bird signe le meilleur temps devant Abt, Frinjs et Carroll et Da Costa décroché. Le meilleur temps provisoire est en 1:08:321, il y a de la place pour aller plus vite. Da Costa de son côté signe un 1:11:147 très mauvais. Pourtant il n’a pas l’air d’avoir fait d’erreur.

Dans le deuxième groupe, il y a Prost et Vergne, deux candidat réguliers à la pole. Mais, aucun des deux ne déloge Bird de son meilleur temps. Vergne fait 2nd, Prost 4ème provisoire. D’Ambrosio se hisse au 5ème rang mais est menacé à coup sûr par les deux groupes suivants. Engel le suit, Duval est en revanche bien en retard.

Le 3ème groupe contient Di Grassi et Lopez parmi les favoris. Mais aussi Piquet Jr. et Rosenqvist. Lopez se hisse en 2nde plus, suivi par Di Grassi. Rosenqvist déloge Bird de son meilleur temps. 1:08:171 ! D’Ambrosio, Prost et Abt sont éjectés de la super pole. Evans glisse un peu et touche le mur de l’arrière. Il ne peut faire mieux que 11ème provisoire. La monoplace de Vergne a connu un changement de moteur est pourrait avoir une pénalité. Vergne est repoussé à la 5ème place provisoire avant le dernier groupe. Il devrait être éjecté, peut-être comme Di Grassi 4ème.

Car dans le dernier groupe il y a Buemi, mais aussi Sarrazin sur une monoplace compétitive, ainsi que Heidfeld chez Mahindra. Heidfeld réussit le 3ème temps et sort Vergne de la super pole. Buemi se rate totalement il ne fait que le 11ème temps dans son premier tour et se manque dans le 2nd. La voiture est rétive. Sarrazin, Turvey et Heidfeld lui passent devant, il recule au 14ème rang ! Il aura Dillmann juste derrière lui. Sarrazin est 12ème, Turvey 7.

Les qualifiés pour la Super pole sont Rosenqvist, Bird, Heidfeld, Lopez et Di Grassi. Di Grassi est le premier en piste et signe un 1:08:312 plutôt bon. Lopez est le 2nd à s’élancer pour DS Virgin. Incroyable, il échoue pour 1 petit millième. 1:08:313 pour l’Argentin triple champion du monde WTCC avec Citroën. Heidfeld va tenter sa chance à son tour.

La Mahindra bouge beaucoup de l’arrière. Au final Heidfeld est 3ème provisoire en 1:08:650. Il a beaucoup perdu dans le dernier secteur. Place à Sam Bird. Ce n’est pas un super tour pour le coéquipier de Lopez. Il a fait beaucoup de petites erreurs qui lui coûtent pas mal de temps. 1:09:724 ! Rosenqvist est le dernier à pouvoir priver Di Grassi de la pole.

Il est 122 millièmes plus rapide au premier intermédiaire. Mais il perd du temps dans le dernier secteur et ne signe que le 3ème temps à 82 millièmes de Di Grassi. Il perd 2 dixième sur ce 2nd secteur. Pour Di Grassi, ce sont des points assurés avec la pole et une bonne position pour la course alors que Buemi est en grande difficulté. De quoi relancer le championnat ?

Course : Rosenqvist et Mahindra pour une première

La piste est large et le manque de grip pourrait occasionner des touchettes mais aussi des dépassements. Très bon départ de Di Grassi mais aussi de Rosenqvist. Lopez en revanche recule au 4ème rang. Bird le suit, puis Abt. Buemi reste 14ème et devrait vivre une longue course d’attente. Sarrazin attaque Piquet pour la 12ème place. Devant, Di Grassi et Rosenqvist commencent à creuser un écart.

Tour 3/44 : gros blocage de Prost pour éviter Engel. Le voilà désormais sous la menace de Turvey. Heidfeld fait un peu bouchon sur Lopez, Bird, Abt et Vergne. Mitch Evans pour Jaguar rentre au stand. Changement de museau sans doute, à moins qu’ils ne regardent les suspensions. Evans va désormais tenter de gagner le point du meilleur tour en course. Un pis-aller.

Tour 7/44 : beau freinage de Buemi sur Sarrazin qui ne cherche pas à fermer la porte. La Renault-e.Dams repart de l’épingle devant la Techeetah. Buemi est 12ème. Piquet Jr. vit un début de course très mauvais, il a reculé à la 15ème place. Buemi, Di Grassi et Abt gagnent le fan boost.

Tour 12/44 : Di Grassi compte 2 secondes sur Rosenqvist, qui en compte lui aussi 2 sur son coéquipier Heidfeld. Derrière on a toujours un petit train. Au tour 15/44, Buemi rentre dans les points en prenant la 10ème place à Turvey. Prost de son côté a passé Engel et est 8ème.

Tour 18/44 : Buemi anime encore la course en faisant une nouvelle fois le freinage à l’épingle. Cette fois, c’est Engel sur Venturi qui se fait passer. Voilà les deux Renault-e.Dams l’une derrière l’autre. Lopez et Bird, sur DS Virgin, sont aussi l’un derrière l’autre, mais 4 et 5. Rosenqvist a repris 1 seconde à Di Grassi. Di Grassi fait un gros blocage de roue sous la pression de la Mahindra.

Tour 21/44 : on arrive à la mi-course et les leaders passent sous les 10% de batterie. Nouveau blocage de Di Grassi. Rosenqvist a pratiquement 2% de batterie en plus que le Brésilien et est juste dans ses roues. Rosenqvist passe Di Grassi ! Mais il se rate un peu et perd du temps. Les deux rentrent aux stands. Heidfeld, Lopez, Bird, Vergne, etc. Tous rentrent également. Pour rappel, l’arrêt consiste à changer de voiture. Il y a un temps minimum à respecter, pour s’assurer qu’aucun pilote ne repart non (ou mal) attaché.

Tour 23/44 : Rosenqvist est toujours devant Di Grassi. Frinjs est 3ème mais va devoir passer par les stands. Il a pu garder un tour supplémentaire et aura quelques pourcents de plus sur la 2nde voiture. De Costa a fait de même. Catastrophe pour Bird qui était 5ème et se trouve 8ème. Très bon arrêt de Prost en revanche qui repart derrière Vergne, à la 6ème place. Buemi est 9ème.

Tour 27/44 : Vergne met la pression sur Lopez. Bird a passé Abt. Et bientôt Buemi fait de même. Di Grassi reste à proximité de Rosenqvist et va sans doute compter sur son fan boost pour tenter quelque chose.

Tour 32/44 : Vergne est désormais un peu décroché de Lopez et sous la pression de Prost. Di Grassi a déclenché son fan boost mais il est trop loin de Rosenqvist. Côté consommation, les deux pilotes sont au même niveau. A part une faut ou un fait de course, on voit mal comment Di Grassi pourrait repasser Rosenqvist. On a un petit train Vergne, Prost, Bird et Buemi qui se forme. Buemi fait le freinage à Bird et le passe. Le voilà désormais 7ème avec 7 places de gagné en course !

Tour 35/44 : Va-t-il y avoir une consigne d’équipe chez Renault-e.Dams pour laisser Buemi passer et s’attaquer à Vergne ? Nico Prost a intérêt à passer JEV rapidement s’il ne veut pas de consigne. Voilà, la consigne passée, Buemi passe Prost sans coup férir.

Tour 38/44 : Il reste son fan boost à Buemi pour passer Vergne, à moins qu’il le réserve pour rattraper Lopez ? On donne beaucoup d’indications à Buemi. Notamment au niveau de la consommation et de la régénération. Il faut passer Vergne sans se mettre dans le rouge. Mais Vergne prend 5 secondes de pénalité pour « unsafe release ». Soit Buemi se content de la 5ème place et suit Vergne, soit il tente de le passer et vise Lopez.

Tour 41/44 : Buemi se place pour un dépassement à l’épingle mais Vergne ferme bien la porte. Devant, Rosenqviste mène toujours devant Di Grassi et Heidfeld. Les voitures tombent sous les 15% de batterie.

Dernier tour : Rosenqvist est confortable leader à 3,5 secondes devant Di Grassi qui lui voit Heidfeld revenir. Lopez est en « chasse-patate » et suivent Vergne, Buemi, Prost, Bird, Abt. Rien ne change.

Toute première victoire de Rosenqvist en Formule E ainsi que pour Mahindra ! Di Grassi est 2nd, devant Heidfeld Lopez et Vergne. Ce dernier écopant de 5 secondes de pénalité, il laisse passer Buemi, Prost et, petite surprise Abt qui passe Bird sur les derniers mètres. A confirmer néanmoins car Abt a passé la ligne avec 0% de batterie.

Au championnat, Di Grassi marque 21 points grâce à sa pole et sa seconde place. Buemi limite la casse en partant de la 14ème place et remontant 5ème au final. Il abandonne quand même 11 points à son meilleur ennemi.

[Mise à jour : Buemi a été disqualifié de l’épreuve de Berlin pour pression de pneumatiques illégale. Les 4 roues étaient en dessous des 1,60 bars réglementaires. Il perd donc 10 points. Renault e.Dams en perd 8.]

Championnat pilotes :
1 – Buemi 132 points
2 – Di Grassi 110 points
3 – Prost 68 points
4 – Rosenqvist 65 points
5 – Heidfeld 62 points
6 – Vergne 44 points
7 – Bird 41 points
8 – Lopez 40 points
9 – Abt 34 points
10 – Piquet Jr. 33 points

Côté écuries, Renault-e.Dams conserve une large avance mais ne compte plus « que » 66 56 points d’avance sur Abt Schaeffler Audi Sport. Mahindra opère un rapproché à 81 73 points « seulement » (contre 103 points en arrivant).

Championnat constructeurs :
1 – Renault e.Dams 200 points
2 – Abt Schaeffler Audi Sport 144 points
3 – Mahindra Racing 127 points
4 – DS Virgin Racing 81 points
5 – NextEV NIO 49 points
6 – Techeetah 49 points

Illustration : Mahindra, Formule E

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz