Accueil Renault Carlos Ghosn tire son chapeau à Elon Musk

Carlos Ghosn tire son chapeau à Elon Musk

154
17
PARTAGER

Le grand patron de l’Alliance a salué son homologue Tesla. Ou quand le patron du leader mondial du VE tire son chapeau à celui présenté par un gourou dans le camp de ses détracteurs.

Elon Musk agace ou suscite l’admiration.

Alors que les grands groupes, allemands notamment, commencent très sérieusement à se pencher sur la question de la mobilité électrique (entre annonces, programmes de présentation et calendriers de lancements), Tesla conserve toujours une longueur d’avance dans le domaine du véhicule électrique premium.

Le poids financier et industriel de ces groupes doit promettre une large redistribution des cartes à court terme. Mais en attendant, c’est bien la firme d’Elon Musk qui mène la danse avec sa berline Model S, son SUV Model X et sa future star (en terme de volume) Model 3.

Carlos Ghosn s’est exprimé sur Tesla. Et d’évoquer la capitalisation boursière, le volume des ventes, l’absence de profitabilité, le marketing et Elon Musk.

Le grand patron de l’Alliance, dont on rappelle qu’elle est dans le monde le plus important sur le plan des véhicules électriques vendus, tire son chapeau à son homologue qualifié de « super vendeur » et « quelqu’un qui travaille très bien » ou « qui vend très bien la vision de son entreprise » notamment.

Si l’Alliance fait davantage dans la mobilité électrique abordable, Carlos Ghosn explique que la réussite de Tesla tire aussi favorablement l’ensemble du marché électrique. La firme américaine ? Vue comme une alliée et non une concurrente ce qui, sur le strict plan des produits proposés, tombe sous le sens à l’heure actuelle.

Source : Auto-actu.

Crédit illustration : Renault.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Carlos Ghosn tire son chapeau à Elon Musk"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Il a parfaitement raison, maintenant a lui de s’inspirer de Tesla pour le développement de la gamme ZE chez Renault.
Il manque cruellement une VE du segment C en berline et SUV.
Renault maitrise la technologie pour concurrencer Tesla par le bas.
I n’y a plus qu’a ! … à 3 ou 4 milliards d’investissements près. 😉

georges
Invité

Oui au moins une version plus grande que la Zoé.

amiral_sub
Invité

SGL, je ne pense pas qu’il y aie besoin de tant que ça : de gros investissements ont été faits pour mettre au point la gamme ZE actuelle, les futures voitures couteront moins cher à étudier

The Stig
Invité

Il est bon de voir que certains patrons, contrairement à l’ancien de GM, réalisent les avancées effectuées par Tesla et la vision d’avenir de son créateur. Maintenant, comme le dit SGL, il faut que Ghosn en prenne de la graine et suive le chemin de l’expansion de gamme vers le haut.

veyron44
Invité
On parle quand même de Renault qui a investit massivement dans l’électrique, je vois mal son patron dire que l’électrique ou bien le succès qui repose dessus c’est bof…. Sinon l’expansion dans le haut de gamme il ne suffit pas de le décréter sinon tout le monde sortirait des berline v12 de 700ch pour le bien que ça confère à l’image de marque. Après carlos Gosh va bientôt partir en retraite, un poste de conseiller chez Tesla est surement une voie qu »il envisage, comme il y a beaucoup d’argent là bas et que son expertise correspond indéniablement à un certain… Lire la suite >>
Hector
Invité

Tesla = blindage de batteries dans une voiture ce qui permet une autonomie acceptable, une puissance délivrée importante et une durabilité acceptable.
Rien d’extraordinaire là-dedans, juste une connaissance de la chimie.
Et on ne parle pas de l’impact pendant ce temps.

Thibaut Emme
Admin
Si on prend la model S, son châssis est à saluer. Les moteurs+boîte dans les essieux, les batteries en plancher/sandwich pour dégager du coffre à l’arrière, à l’avant, et avoir un intérieur « classique » tout en ayant 100 kWh de batteries. Alors oui ils en embarquent plus que les autres « et c’est facile ». Mais leurs cellules sont, sauf erreur les plus denses du marché et leur archi permet d’avoir une voiture hyper bien proportionnée, qui en plus embarque des gadgets (les poignées escamotables, la tablette, les sièges gamin dans le coffre dos à la route, la trappe dissimulée dans le feu… Lire la suite >>
SGL
Invité

Euh, ça été déjà dit que la théorie pour construire des fusées et bombes A était extrêmement facile avec nos connaissances actuelles partagées sur le net, mais que dans la pratique, c’était extrêmement compliqué pour la mise au point… Dans un sens heureusement !!!
La gamme Tesla ne serait-ce pas t-il du même acabit !?
Maintenant, tout en considérant cela, Renault dispose de tous les attributs pour créer une importante gamme de VE performante d’ici à 2022.

Thibaut Emme
Admin
Ce n’est pas du tout la même chose. Mettre des cellules de batterie développées par un partenaire, puis mettre de l’électronique pour gérer ses cellules, beaucoup le font (portables, mobiles, etc etc.). Un moteur électrique potablement efficient tout le monde sait faire (on ne parle pas d’optimiser son efficience, on sait que ce n’est pas le point fort de Tesla). Faire de l’électronique pour gérer le patinage des roues et ainsi commander les moteurs…idem. Non, je persiste, le plus de Telsa c’est son archi (copitable) et surtout son marketing. Quand on compare Musk et Jobs on n’est pas loin de… Lire la suite >>
Christophe
Invité

En gros la méthode américaine.

The Stig
Invité

Ça parait tellement simple à vous écouter Hector, je vous propose de monter votre entreprise, vous ferez un carton.

Hector
Invité

C’est déjà fait et cela marche plutôt pas mal !

SGL
Invité

Je suis un peu dans le même esprit que @The Stig !
Sur le papier, ce que fait Tesla, c’est très très facile, et dans la théorie les BAM font même mille fois mieux… Mais on attend encore et encore…
En attendant en 2017 dans la VE, le Leader est Tesla et le Patron dans le domaine, c’est encore Musk !
Ça changera peut-être vers 2020 !?

Hector
Invité

Si vous voulez mais une 205 électrique avait déjà le freinage regénératif comme sur la Zoé, le seul progrès entre les deux ce sont les batteries et leur intégration.
Mais les batteries c’est aussi ce qui fait qu’un VE n’est pas utilisable comme un VT.
A mon avis tous les constructeurs savent faire un VE mais faut-il le vendre.
Et faut-il que ce soit la meilleure solution pour résoudre nos problèmes et cela je fais plus qu’en douter.

SGL
Invité

Peut-être que vouloir faire des VE avant la révolution du lithium était d’emblée voie sans issue.
Avant l’heure… ce n’était pas l’heure ! Maintenant, il faut partir au bon moment.

The Stig
Invité

Comme toujours, le souci est simple, vous pouvez avoir les meilleures idées du monde, si vous ne savez pas les mettre en valeur, alors ça ne sert à rien.

Vous avez le même exemple chez Apple, beaucoup se sont cassé les dents sur les smartphones, les tablettes, les lecteurs mp3, les montres connectées…

L’important est d’avoir certes de bonnes technologies, mais aussi et surtout de savoir trouver une façon de les employer qui plait au consommateur. Et pour le moment, seul Musk réussi aussi bien que Jobs en son temps.

wizz
Membre
http://www.ccfa.fr/Carlos-Ghosn-se-felicite-du-176079 . « Carlos Ghosn se félicite du leadership de Renault-Nissan dans l’électrique Publié le 19/06/2017 Lors de l’assemblée générale de Renault, qui s’est tenue la semaine dernière, le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn a salué les qualités de vendeur d’Elon Musk, estimant que les constructeurs d’automobiles traditionnels profitaient de la médiatisation des véhicules électriques par le fondateur de Tesla. Ils pourraient aussi bientôt en voir les bénéfices sur leur capitalisation boursière, a déclaré M. Ghosn à ses actionnaires. Lorsque la valorisation boursière de Tesla (50,9 milliards de dollars début avril) a dépassé celle de Ford, une nouvelle… Lire la suite >>
wpDiscuz