Accueil Général Rétromobile 2017 live : hommage au Groupe B

Rétromobile 2017 live : hommage au Groupe B

274
1
PARTAGER

Une histoire de bruit et de fureur… Monstres de puissance témoins de l’époque de toutes les folies dans l’histoire du championnat du monde des rallyes, les voitures du Groupe B se voient cette année honorées par le salon parisien, qui leur a réservé une exposition dédiée.

C’est en 1982 qu’est introduit le Groupe B, en remplacement des anciens Groupes 4 et 5. Réservé aux modèles de grand tourisme produits à minima à 200 exemplaires, il permet non seulement aux marques d’engager des voitures à transmission intégrale, mais son règlement se montre également bien plus ouvert sur les matériaux utilisés dans la construction des véhicules (kevlar, plastique pour les vitrages par exemple), et sur les puissances autorisées. A tel point que durant la dernière année du Groupe B en rallye, celles-ci tutoyaient parfois les 500 chevaux…

Dans un contexte aussi permissif, de nombreux constructeurs rallièrent petit à petit le championnat du monde : Audi fut le premier d’entre eux avec la Quattro A1 quatre roues motrices. Testée en tant que voiture ouvreuse en 1982, elle ‘collait’ parfois plus de 10 minutes par spéciale aux meilleures autos des Groupe 4 et 5 !

Pour la première année du Groupe B en 1983, Audi cohabita avec une majorité de propulsions, parmi lesquelles la Renault 5 Turbo, l’Opel Manta 400, et surtout la Lancia 037 Rally. Si Hannu Mikkola remporta au volant de sa Quattro le championnat pilote, la squadra Martini profita du manque de régularité des pilotes de la marque allemande pour ramener à Lancia le titre constructeurs.

En 1984, ce fut au tour de Peugeot d’entrer dans la danse avec la 205 Turbo 16,  qui se montra immédiatement compétitive, même si les couronnes mondiales échurent finalement à Audi et à son pilote, le suédois Stig Blomqvist. Le lion de Sochaux se rattrapa l’année suivante en décrochant les deux titres, dans un contexte marquant le début de la période noire du Groupe B.

En effet, au Tour de Corse, le pilote italien Attilio Bettega trouve la mort lorsque sa Lancia 037 Rally sort de la route à très haute vitesse. La plupart des pilotes commencent à dénoncer des autos toujours plus puissantes et toujours plus difficiles à maîtriser, ainsi que des rallyes très longs et donc très fatigants, laissant de moins en moins de marge d’erreur…

Cela n’empêche pourtant pas les spectateurs de s’amasser toujours plus nombreux aux abords des spéciales, au plus près de la route (voire même dessus !) pour profiter du spectacle offert par ces autos aux manières et au son inimitables. L’enthousiasme est également présent chez les constructeurs, toujours plus nombreux à rejoindre le championnat du monde : Ford avec la RS200, Citroën avec la BX 4TC, ou encore Austin avec la MG Metro 6R4 et son inédit moteur atmosphérique V6.

Mais c’est en 1986 qu’est définitivement et tristement scellé le destin de tous ces monstres du rallye, suite à la sortie de route mortelle de la Ford RS200 de Joaquim Santos qui fauche cinq spectateurs au Portugal, puis celle de la Lancia Delta S4 au Tour de Corse qui coûta la vie à son équipage Henri Toivonen/Sergio Cresto. En fin d’année, et suite à un nouveau doublé Peugeot, la FIA interdit définitivement les voitures de Groupe B en championnat du monde des rallyes.

Pourtant, aussi tragique que fut son dénouement, le Groupe B et ses véhicules fascinent toujours autant les foules. C’est donc un grand plaisir de pouvoir admirer la dizaine de voitures exposés sur la passerelle reliant les halls 1 et 2 du parc des expositions parisien. Parmi celles-ci, outre les mythiques et incontournables modèles de Peugeot, Audi et Lancia, on retrouve également des autos moins connues, comme la Ferrari 308 GTB, la Mazda RX7 ou encore la Nissan 240 RS.

Crédit illustrations : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Rétromobile 2017 live : hommage au Groupe B"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Salva
Invité

C’était la formule idéale : 200 exemplaires sur 12 mois consécutifs point.

wpDiscuz