Accueil Fun Insolite : parlez-vous correctement l’automobile ?

Insolite : parlez-vous correctement l’automobile ?

132
13
PARTAGER

Oui, cela peut paraître insolite, mais, le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA) vient de publier son édition de septembre 2016 de son abrégé de « vocabulaire de l’automobile » ou « des mots et des autos ».

Assurément, le monde de l’automobile est envahi, comme bien d’autres, par tout un tas d’anglicismes et d’antonomase (*). Mais, le CCFA et la Délégation Générale à la langue française et aux langues de France veillent. Depuis 1995, de façon irrégulière, puis désormais tous les deux ans, le « Collège de terminologie de l’automobile » sort donc le fascicule du « bien parler ». Survolons-le pour y trouver quelques perles.

Evidemment, nous passerons volontiers sur les « autocaravanes » qui désignent ni plus ni moins que les camping-cars. Ou bien encore, le désormais classique, « parc de stationnement » au lieu de Parking. Mais, nous vous proposons ce petit texte, sans prétention aucune, en bon, puis en mauvais langage automobile.

Ne pas dire…mais plutôt

Robert grimpa dans son véhicule métis pour aller au point de retrait automobile. Il avait choisi ce véhicule après avoir vu l’essai de choc. La présence de sacs gonflables l’avait convaincu, ainsi que le groupe d’options connecté comprenant le géonavigateur, le système de mise en veille, etc. Il savait pertinemment que son véhicule n’était qu’un remarquage, mais, installé au feu tricolore, le moteur et son surcouple temporaire lui donnait l’impression d’être Ayrton Senna en position de tête. Il ne craignait désormais qu’une piraterie routière.

En bon parler automobile, ce petit texte devient alors : Robert grimpa dans son crossover pour aller au drive. Il avait choisi ce véhicule après avoir vu le crash-test. La présence d’airbags l’avait convaincu, ainsi que le pack connecté comprenant le GPS, le Stop&Start, etc. Il savait pertinemment que son véhicule n’était qu’un rebadgeage, mais, installé au feu tricolore, le moteur et son overboost lui donnait l’impression d’être Ayrton Senna en pole position. Il ne craignait désormais qu’un carjacking.

Vous voilà désormais armés pour comprendre tous nos articles. Et, même si nous essayons de suivre les préceptes du Collège de terminologie de l’automobile le plus possible, vous nous pardonnerez quelques anglicismes ci et là.

(*) une antonomase est un nom propre qui devient un nom commun

Source : CCFA, illustration : T. Emme/le blog auto

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Insolite : parlez-vous correctement l’automobile ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
The Stig
Invité

Oh mon dieu… je constate déjà le souci de ces traductions aberrantes dans le monde informatique, mais là je crois que ça a passé un cap, c’est du grand n’importe quoi…

gigi4lm
Invité

« le souci de ces traductions aberrantes dans le monde informatique »
et pourtant qui aujourd’hui, comme au début de l’informatique grand public, parle de « software » remplacé depuis par « logiciel » ?

Fred21
Invité

rebageage ou rebadgeage, ? ça viendrait logiquement de badge mais au final le dictionnaire ignore les 2 orthographes.

DiZeL
Invité

Je suis le premier à me foutre de ces traductions littérales, mais il faut bien qu’on essaye de faire évoluer un peu notre langue vieillissante. Parmi tout ces termes idiots il s’en cache peut être un ou deux qui finalement passeront bien, comme « seul en scène » devenu commun au théâtre.

Quand à certain termes… c’est par snobisme qu’on dit que Senna est en pole au lieu de dire qu’il est en tête. Juste parce que « ça fait mieux ».

wpDiscuz