Accueil Tesla Gigafactory 2 : les Pays-Bas en pole position ?

Gigafactory 2 : les Pays-Bas en pole position ?

112
20
PARTAGER

Si une usine Tesla en Europe a été confirmée par Elon Musk, son implantation demeure encore sujet à débat. Et si l’autre pays du fromage ou du vélo (ou de Spyker) détenait une longueur d’avance ou faisait le forcing pour rafler la mise ?

Depuis que le grand patron de Tesla a confirmé une usine européenne pour la marque, nombreux sont les bruits autour de pays susceptibles d’accueillir cette nouvelle Gigafactory (pas strictement une Gigafactory en réalité puisque le site devra assurer la production des batteries mais aussi des voitures).

Officieusement ou officiellement via des appels du pied on a avancé les pistes menant vers le Portugal, l’Espagne, l’Allemagne, le Royaume-Uni ou même la France. Plutôt riche en complexes industriels autos, l’Europe de l’est et ses pays phares dans le secteur (Slovaquie, République tchèque ou Hongrie notamment) semblent en retrait.

Et si finalement les Pays-Bas étaient en pole position sur le sujet ? Ou plutôt et si les plus hautes autorités politiques du pays faisaient le forcing pour définitivement être dans les petits papiers d’Elon Musk ?

Assez ouvertement le ministre néerlandais de l’Économie, Henk Kamp, vient en tout cas de déclarer mettre tout en œuvre pour convaincre le constructeur américain. Cette prise de position intervient quelques mois après que, comme d’autres pays avant ou depuis, l’idée de l’interdiction pure et simple de la vente de voitures essence et diesel à horizon 2025 a été soulevée.

Elon Musk et les plus fins stratèges de Tesla ne vont visiblement pas manquer de courtisans prêts à soutenir financièrement l’implantation d’une telle gigantesque usine sur leur sol avec à la clef la création de milliers d’emplois directs et indirects.

Aux analystes du constructeur américain de choisir la meilleure localisation entre réseau local d’équipementiers et de fournisseurs, emplacement géographique, qualification de la main d’œuvre, atouts au niveau des différentes infrastructures de transports, avantages financiers, taxes, incitations fiscales, etc, etc.

C’est dans le courant de l’année prochaine qu’une annonce officielle doit intervenir.

Source : Nu.nl.

Crédit illustration : Tesla.

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Gigafactory 2 : les Pays-Bas en pole position ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Avec Fillon et ses baisses de charges prévisibles, peut-être que la France aurait été en pole position ? 😉
(ou Macron ?)

Gustave
Invité

Fillon pourrait donner des leçons de pilotage à Musk en échange de implantation de son usine en france 🙂

SGL
Invité

Ah peut-être que certains s’imaginent qu’avec Mélenchon cela deviendra possible ! 😀
J’imagine Mélenchon Président déroulant le tapis rouge à Elon Musk !!!

XXX
Invité

Un débat téloche Mélanchon/Musk !!! pour faire un giga audimat.

SGL
Invité

Peut-être qu’avec Musk, ils se tutoieraient… Contrairement à Cohn-Bendit 😀 😀 😀

Marius
Invité

L’intérêt de livrer les Tesla Model S en kit est bien sûr financier, il faut savoir que livrer une Tesla Model S montée et prête à rouler coûterait 10% plus chère en droit de douane.
Une Tesla Model S livrée à Tilburg comprend 4 parties:

http://www.tesla-mag.com/le-role-de-lusine-de-tilburg-dans-la-livraison-dune-tesla-model-s/

Pour Panasonic, cela devrait aussi augmenter ses bénéfices de fabriquer en Hollande.

SLS
Invité

l’intérêt de Tesla pour les Pays-bas est évident…il est strictement fiscal.
La société rentre sur le marché européen sans trop de charges et pourra diffuser son produit sans payer les droits de douane…
Ce n’est pas la première société a profité de la belle « cohérence » européenne….et a priori, ce ne sera pas la dernière.

SGL
Invité

Bah oui, c’est la triste réalité, la France est un repoussoir a investisseur et embaucheur
On n’attire pas les mouches avec du vinaigre !

pffff
Invité

Toyota ou Smart n’ont pas été attirés avec des mouches mais il est clair que pour Tesla, la Hollande offre l’avantage d’une stabilité dans le temps des aides allouées

Donald
Invité

C’est Bruxelles qui décidera si Tesla peut venir piquer de l’argent-impôts Hollandais.
Henk Kamp ne peut pas décider à la place de Bruxelles.

Seguin
Invité

Ils sortirons de l’Europe ça c’est sur !

SGL
Invité

@pffff, Toyota ou Smart sont venues en France à l’époque avec des subventions que l’Europe nous interdit de faire maintenant, contrairement aux autres zones économiques, Chines, Japon, Corée, USA, Russie, etc.
Impossible même de refaire des Consortium comme Airbus, Ariane espace, etc.

wizz
Membre
Des subventions, il y en a encore. LA différence entre l’époque où Toyota avait choisi la France et maintenant, c’est la frontière…..européenne A l’époque, tous les pays européens de l’Ouest continentaux, hors Suisse (et Norvège), avaient intégré l’Union Européenne, et les derniers venaient tout juste de s’intégrer. Il était inimaginable d’intégrer les pays de l’Est, et encore moins dans un bref délai. Pour pouvoir bénéficier du marché commun, il fallait être dans un pays de l’UE (de l’Ouest) Le Nord et la Lorraine souffraient de la fin du charbon et textile, ainsi que la siderurgie (qui allait avec le charbon).… Lire la suite >>
wizz
Membre

Le Pays Bas, ce n’est pas pour sa stabilité des aides allouées dans le temps
C’est pour sa fiscalité imbattable, et très stable dans le temps

Seguin
Invité

Voilà du bon sens , en France aucune stabilité fiscale, ça change du jour au lendemain.
A mon avis Musk ne choisira jamais la France, grèves à répétions ,mauvaise foi , taxes etc…

wizz
Membre

Le monde financier préfère un pays fiscalement instable où l’impôt fluctue entre 0 et 5%, plutôt qu’un pays très stable à 50% d’impôt…

Quorbach
Invité

Je me suis étranglé sur « l’autre pays du fromage », pardon. Signé : un Suisse.

Thibaut Emme
Admin

Ah pour comprendre il faut commencer à avoir quelques kilomètres au compteur…
1980… »la Hollande, l’autre pays du fromage » 🙂
https://www.youtube.com/watch?v=ztvFgFsfWuk (qualité moche)

sylver
Invité

Désolé mais puisqu’on est sur les publicités fromages des années 80, je ne peux m’empêcher de rajouter celle ci:
https://youtu.be/qKe1twOahmQ (n’en déplaise au suisse) 😀

Seguin
Invité

Les suisses n’ont pas beaucoup de diversité de fromage contrairement en France.
Suisse , 20 sortes
France , 300 sortes de fromage.

wpDiscuz