Accueil Assurance Sécurité Routière 2016 : -9% en août

Sécurité Routière 2016 : -9% en août

123
4
PARTAGER
securite_routiere_background

Selon la Sécurité Routière, 302 personnes sont mortes dans un accident de la route en août 2016 en France mais cela représente tout de même une baisse de 9% par rapport au même mois de 2015.

Les autres chiffres de l’ONISR (*) montrent qu’il y a eu également 4 271 accidents corporels soit une une légère baisse de 0,2%. 5 475 blessés ont été répertoriés, soit une baisse de 1,75% par rapport à août 2015. Pour une fois, les mois d’été ont contredit les statistiques en affichant des chiffres en baisse (juin, juillet et août).

Surtout, avec ce mois d’août en baisse, l’année 2016 bascule du « bon » côté. 2016 affichant en effet désormais une baisse (très très modeste) de 2 tués sur les 8 premiers mois par rapport à la même période de 2015. Evidemment, le Ministre de l’Intérieur a profité de ses bons chiffres pour « inciter tous les usagers de la route à rester particulièrement vigilants ». Réaffirmant également la « détermination du Gouvernement en matière de sécurité routière (…) pour obtenir des résultats dans la durée ».

Les 1er et le 11 novembre donnant lieu à des ponts, les forces de l’ordre seront sans doute particulièrement mobilisées pour tenter de maintenir les chiffres de 2016 en dessous de ceux de 2015. La météo sera aussi un facteur déterminant comme souvent, selon si les beaux jours perdurent ou non pour la fin de cette année 2016.

securite_routiere_aout_2016

(*) Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Illustration : 1-Sécurité Routière, 2-T. Emme/le blog auto

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Sécurité Routière 2016 : -9% en août"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Raymond Boncoin
Invité

De toute façon que les chiffres soient bons ou mauvais, la politique est toujours la même : toujours plus de réductions de vitesse sur les axes, toujours plus de contrôles de vitesse et toujours plus de pièges pour les uns et de passe-droits pour les autres. Sans surprise, et ce depuis une bonne vingtaine d’années.
Le changement c’est quand?

Dorian
Invité

Graphique erroné. L’axe des ordonnées doit commencer à 0. Ici nous avons l’impression que le nombre de mort est bientôt nul.
Effectivement cela stagne car l’on réprimande surtout la vitesse au lieu de se préoccuper des éléments déclencheurs d’accidents (refus de priorité, angles morts, téléphone, alcool, ceinture…).

gigi4lm
Invité

Même si sur le fond tu as raison, je voudrais nuancer ton propos.
A la limite, les accidents … on s’en fout ! Ce qui pose problème c’est les morts et les blessés. Un téléphone ça ne tue pas, ça peut créer un accident. C’est la vitesse qui le rendra mortel.
Si tout le monde roule à 20 km/h bourré, sans ceinture et en téléphonant ( !!! ) il y aura des accidents à tous les coins de rue mais les accidents mortels seront l’exception.

Christophe
Invité
@gigi4lm Les statistiques des accidents de la route prennent en compte les accidents sur la voie publique qui impliquent un engin roulant et provoquent une victime (nécessitant des soins médicaux). Donc sont pris en compte par exemple : – accident entre une voiture et un piéton, – accident entre une voiture et un vélo, – accident entre un vélo et un piéton. Et une voiture lancée à 20 km/h contre un vélo ou un piéton, cela peut tuer l’usager sans carrosserie. Donc il faut bien de la répression contre : – les excès de vitesse, – les conduites sous l’empire… Lire la suite >>
wpDiscuz