Accueil Mercedes Mercedes-AMG GT R : de retour sur l’enfer vert pour affoler le...

Mercedes-AMG GT R : de retour sur l’enfer vert pour affoler le chronomètre

180
4
PARTAGER

Née, bichonnée, réglée et mise au point en grande partie dans l’enfer vert la Mercedes-AMG GT R y reviendra prochainement. On devine vite la raison de ce retour programmé.

On l’avait découverte dans sa livrée spécifique de carrosserie, un vert au nom déjà évocateur, le green hell magno AMG.

Née dans l’enfer vert où elle aura été développée en grande partie la Mercedes-AMG GT R s’apprête à retrouver le Nürburgring.

16c434_065

Les quelques 1650 kg du coupé sportif allemand vont avaler la vingtaine de kilomètres vitesse grand V. De quoi pour la machine allemande, celle qui coiffe la gamme, faire grimper dans les tours son moteur central avant de 585 ch à 6 250 tr/min et 700 Nm (de 1 9000 tr/min à 5 500 tr/min) et affoler le chronomètre.

Confiée aux bons soins et talent du pilote Thomas Jäger (qui fut impliqué dans le développement) la propulsion Mercedes-AMG GT R est annoncée comme devant claquer un chrono référence.

16c434_073

Dans son viseur par exemple ? Le temps de 7’18  » (chrono officialo-officieux) au crédit de la Porsche 911 Turbo S, une bombe de Zuffenhausen quatre roues motrices un petit peu moins puissante (580 ch), aussi généreuse en couple (700 Nm ou 750 Nm avec fonction overboost) et revendiquant un poids globalement équivalent à quelques 1675 kg.

Les équipes de Mercedes-AMG devraient prochainement prendre possession du Nürburgring pour y lâcher celle née dans l’enfer vert. Retour programmé au point de départ.

16c434_092

Source : Autocar.

Crédit illustrations : Mercedes.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Mercedes-AMG GT R : de retour sur l’enfer vert pour affoler le chronomètre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pascal59
Invité

On verra.

Salva
Invité

Et la Bugatti Chiron ?

AXSPORT
Invité

Le mythe Porsche………..

KifKif
Invité

Le Mythe Porsche c’est le record absolu au Nurburgring en 6mn11’13 » (956 aux mains de Stefan Bellof)

wpDiscuz