Accueil Jaguar Néo-rétro : les neuf nouvelles Jaguar XKSS commandées

Néo-rétro : les neuf nouvelles Jaguar XKSS commandées

543
11
PARTAGER

La renaissance d’une icône. Voici comment Jaguar Land Rover Classic annonçait le retour d’une certaine Jaguar XKSS près de six décennies plus tard…

En mars dernier, l’antenne Jaguar Land Rover Classic conjuguait le passé au présent et au futur en annonçant la production d’un lot de neuf nouvelles XKSS.

Série collector forcément et plus encore puisque strictement limitée à neuf exemplaires, chaque pièce étant facturée au prix plancher de 1,5 million de billets verts soit environ 1,3 million d’euros.

Après la réalisation d’un exemplaire maître étalon, « car zero », la production et l’assemblage à la main demanderont a minima trois mois pour chacun des exemplaires reposant sur un châssis originel (25 unités étaient programmées en 1957 mais 16 avaient été produites seulement après un incendie qui avait ravagé l’usine).

Si à l’origine, la XKSS (déclinaison routière de la Type D lauréate aux 24 Heures du Mans en 1995, 1956 et 1957) offrait le choix entre quelques livrées de carrosserie (British Racing Green, Black, Red, Gray et Old English White) le client aura pu opter entre une de celles-ci ou une autre couleur.

Les premières livraisons sont annoncées dans le courant du premier trimestre prochain. Tim Hannig, directeur de l’antenne Jaguar Land Rover Classic, précise que les neuf unités feront le bonheur de leur client avant la fin de l’année 2018.

Source : Jaguar.

Crédit illustrations : Jaguar.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Néo-rétro : les neuf nouvelles Jaguar XKSS commandées"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gabriel
Invité

le tarif me parait élevé pour des autos sans historique.
et ce sont bien des carburateurs pour l’alimentation en essence?

greg
Invité

Sinon je peux comprendre ce que tu veux dire, mais d´un autre côté ce sont des répliques parfaites produites à la main, avec un gros travail de reconstruction derrière (outils, pièces). Sans compter les ouvriers qui ont du être formés pour des tâches qui n´existent plus.

Thibaut Emme
Admin

En fait ce ne sont pas des répliques au sens légal du terme car ce sont les 9 châssis d’origine qui sont utilisés pour ces voitures.

Ici plus que l’historique, c’est l’extrême rareté de ces engins qui en font le prix.
Il n’y a jamais de XKSS dans les ventes aux enchères, la cote c’est 7 à 8 millions, mais cela dépasserait sans doute si c’était mis à l’encan.

1,5 millions pour une machine à voyager dans le temps c’est finalement pas tant que cela 😉

greg
Invité

Oui enfin répliques c´était pas vraiment péjoratif. Parlons de reconstructions avec des matériaux d´origine 🙂

Thibaut Emme
Admin

🙂 je me doute, c’est juste qu’en terme automobile, une réplique c’est un bidule bien particulier (cf les AC Cobra, etc.).

gigi4lm
Invité

@Thibaut : « 1,5 millions pour une machine à voyager dans le temps c’est finalement pas tant que cela ? »
Le prix de la Delorean ? ?

KLEM
Invité

Je pense que ce sont bien des carburateurs.
Mais ces voitures ne sont pas homologués pour rouler sur route comme les type E qu ils ont reconstruites.

Greg
Invité

Si les 9 sont déjà vendues, c’est que le tarif est bien étudié.

greg
Invité

Mon dieu, un clone :O

greG
Invité

😀

labradaauto
Invité
le paradoxe est que d’une part, construire une auto est toujours trop cher pour son fabriquant. Il faut robotiser. On ne veut plus payer le travail et politiquement on nous amène tous les mois un ingrédient nouveau . Il faut des dividendes, bénéfices etc… du jus et on appelle ça comme on veut. Là, on nous apporte un produit d’antan fini à la main. Je traduis que les gens qui travaillent savent de quoi ils parlent quand ils exécutent. ils connaissent un peu plus que le clavier azerty. L’auto: je peux comprendre qu’il existe des passionnés amoureux de la marque… Lire la suite >>
wpDiscuz