Accueil Général Mitsubishi Space Star/Mirage : repoudrage en mode léger

Mitsubishi Space Star/Mirage : repoudrage en mode léger

322
2
PARTAGER

La petite Mitsubishi mondiale, la Space Star chez nous, Mirage dans le monde, est à mi-vie et reçoit un lifting pour relancer sa carrière déjà forte de plus de 330 000 unités. La Space Star en ressort plus pimpante.

La Space Star reçoit un nouveau bouclier avant intégrant des lignes chromées qui changent la face avant de la voiture. Le capot également est modifié avec des nervures affirmées. La Space Star parait ainsi moins fade et tente un côté un peu plus « glamour » avec le chrome autour d’une grille de calandre qui fait son apparition.

L’arrière est également revu avec un bouclier moins lisse que le précédent, intégrant des catadioptres à l’horizontal et soulignant les nouveaux feux arrières. Ceux-ci conservent leur forme générale mais on un « pli » et intègrent des LED qui forment un C (avec le 1,2 l). L’imposant béquet (qui participe à la bonne aérodynamique de la voiture) est également légèrement retouché. L’intérieur connait aussi quelques retouches pour l’égayer un peu (c’est le point noir de cette citadine avec des matériaux assez sonores).

La Space Star gagne en longueur à l’avant avec un porte-à-faux augmenté par le nouveau bouclier mais aussi à l’arrière. Au final la voiture prend 8,5 cm en longueur (3,795 m) mais conserve un diamètre de braquage entre trottoirs de 9,20 m ce qui en fait une citadine redoutable en ville. L’aérodynamique a été encore soignée pour conserver ce qui fait le principal atout de la nippone, à savoir une consommation de chameau (grâce aussi à son poids plume).

Disponible uniquement en essence, la Space Star est homologuée pour 4,0 à 4,2 litres aux 100 km en cycle mixte selon les motorisations (un 3 cylindres IMVEC de 1 litre et 71 ch ou 3 cylindres de 1,2 litres pour 80 chevaux. A cela on peut ajouter une habitabilité au-dessus de la moyenne grâce à des solutions innovantes sur l’architecture de la voiture, des équipements assez complets (Mitsubishi ajoute l’aide au démarrage en côté de série sur toutes les versions) et la CVT est même disponible (avec le 1,2 litre).

2 couleurs « pop » sont ajoutées à la palette de 7 couleurs déjà disponibles et il est toujours possible de personnaliser sa Space Star si l’on prend les finitions les plus hautes. Mitsubishi « glamourise » sa voiture et tente de suivre le mouvement des citadines européennes. La Space Star conserve son poids plume de 845 kg à vide (!) ou 865 avec la CVT. Ce qui permet au modeste 71ch et 88 Nm de couple de faire le 0 à 100 km/h en 13,6 secondes et d’atteindre 172 km/h en pointe (11,7 et 180 pour le 1,2 l). Les prix commencent à 10 890 euros TTC.

Source et illustration : Mitsubishi

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Mitsubishi Space Star/Mirage : repoudrage en mode léger"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gilles
Invité

La vidéo est sympa et met bien en valeur le modèle. Pour ceux qui n’auraient pas compris, c’est une « voiture de femmes » (jeunes et jolies, en plus).

anto7076
Invité

Restylage réussi, dommage l’arrière reste cheap

wpDiscuz