Accueil Citroën Citroën fête les 65 ans de la 2CV Fourgonnette avec une version...

Citroën fête les 65 ans de la 2CV Fourgonnette avec une version spéciale Berlingo colette

280
12
PARTAGER

En fait c’est un double anniversaire qui est fêté par la marque aux chevrons puisque outre les 65 ans de la « Deuche » commerciale, ce sont également les 20 ans du Berlingo. Pour l’occasion il se pare d’atours spécifiques lui donnant un côté « old school » pas déplaisant.

« colette Paris » (sans majuscule) est un magasin conceptuel de luxe sis à deux pas du Louvre, sur la rue Saint-Honoré. Citroën a travaillé avec colette pour créer les deux fourgonnettes. Le thème est évidemment le blanc et le bleu, charte graphique de l’enseigne. La 2CV Fourgonette est bien connue et elle est ici présentée avec l’enseigne peinte à la façon d’il y a 65 ans, un peu comme un soda rouge et blanc. Sur les portes on retrouve le logo Citroën avec les chevrons bien marqués et non arrondis.

Le Berlingo pour sa part, dans sa version électrique, récupère les jantes noires cerclées de bleu de la 2CV et même les rainures qui sur la 2CV n’étaient pas que décoratives mais participaient à une meilleure rigidité de la tôle. Finalement ça lui va pas si mal non ? A l’avant, la calandre prend une teinte bleue que l’on retrouve  sur l’entourage de la vitre arrière censée être un hommage aux vitres latérales de la 2CV Fourgonnette (par contre pour la rétro-vision cela ne doit pas être le mieux). Le logo de colette est ici dans sa version actuelle et moderne par contre les chevrons sur les portières restent les « vrais », bien pointus.

Le Berlingo servira pour les livraisons de colette durant 1 mois indique Arnaud Belloni, le Directeur Marketing, Communication et Sport de Citroën.

Source et illustration : Citroën

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Citroën fête les 65 ans de la 2CV Fourgonnette avec une version spéciale Berlingo colette"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Dommage qu’elle n’a pas la proue des nouvelles Citroën avec les deux niveaux de phares qui deviennent très charismatiques.

Gilles
Invité

Le but n’était pas de faire trop moderne, non plus, s’agissant d’une évocation.

aavm
Invité

Ce n’est pas une 2CV fourgonnette des années 50. Les portes avant s’ouvrent dans le bon sens. Dans les années 50, les portes des 2CV s’ouvraient dans le mauvais sens (portes suicide). La vitre sur la soute est apparue à la fin des années 60. C’est plutôt une fourgonnette AK250 sur laquelle ont étés montés un capot, des ailes et des portes arrières des années 50. Mais elle est belle quand même.

greg
Invité

bien vu.

Ricky Bobby
Invité

Si les plis « imitations tôle ondulée » avaient été plus fin et plus nombreux sur le Berlingo cela aurait été plus esthétique, notamment sur le capot moteur.

Gilles
Invité

Belle interprétation, à part la lunette arrière riquiqui.
Quant à marketing, M. le rédacteur, cela ne prend qu’un seul « t ».

wpDiscuz