Accueil Dakar Dakar 2016 – ES4 : Loeb/Elena encore

Dakar 2016 – ES4 : Loeb/Elena encore

115
4
PARTAGER
314 LOEB Sebastien (fra) ELENA Daniel (fra) PEUGEOT action during the Dakar 2016 Argentina Bolivia, Etape 3 - Stage 3, Termas de Rio Hondo - Jujuy on January 5, 2016 in Argentina - Photo DPPI

Sébastien Loeb et son comparse Daniel Elena font la passe de deux avec une nouvelle victoire dans ce Dakar 2016. Sur les 314 km de pistes que comptait la spéciale, le nonuple champion du monde a creusé un écart sur ses poursuivants.

L’étape a été encore retouchée ce matin suite aux intempéries avec un départ retardé, et la spéciale est passée de 314 à « seulement » 190 km, tout en conservant tout de même des pistes étroites demandant de la concentration et deux cols au delà des 1 500 m avant l’arrivée. A noter côté camion que l’étape semble neutralisée suite à l’affaissement de la piste gorgée d’eau.

Parti en ouvreur suite à leur victoire hier, l’équipage franco-monégasque n’a pas ménagé sa monture car derrière eux la concurrence cravachait également. Creusant l’écart régulièrement, le Peugeot 2008 DKR a tenu le rythme et l’emporte devant Carlos Sainz. El Matador, sur Peugeot lui aussi, termine à 1 minutes 23 de Loeb. Il est suivi comme son ombre par Al-Attiyah 2 secondes derrière.

Chabot/Pillot

S’il a semblé pouvoir résister au début, Poulter doit céder sur la fin et finit 7ème. Il est devancé par De Villiers (Toyota), Hirvonen (Mini) et Peterhansel (Peugeot). A noter que les écarts sont évidemment faibles à l’arrivée après moins de 200 km peu cassants. Les 4 Peugeot sont dans le Top10 (Desprès 10ème) et cette fois-ci Roma ou Terranova ne lâche pas trop de terrain (12 et 13ème à un peu plus de 6 minutes). Ils attendent vraisemblablement les hautes altitudes et le terrain cassant où l’expérience de Mini et du X-Raid Racing (et l’inexpérience de Peugeot) pourront jouer fortement en leur faveur.

Au classement général, Loeb et Elena creuse un peu l’écart. Ils comptent 5 minutes 03 sur De Villiers et 5 minutes 15 sur Peterhansel. Hirvonen fait un 4ème très convaincant pour ses débuts au Dakar. Al Attiyah reste à portée de tir (rapport à son autre sport, le ball-trap) à 6 minutes 39. En ce tout début de rallye, on trouve 4 Peugeot 2008 DKR, 4 Toyota Hilux et 2 Mini dans le top 10. Chez Peugeot le sourire est de mise mais on va rentrer dans le dur et le vif du sujet désormais.

Plus de 3500 m d’altitude, 4 passages à 4 000, et surtout c’est la première manche d’une étape marathon (les véhicules sont mis en parc fermé le soir comme les concurrents). Le Dakar arrive sur son premier salar, les Salinas Grandes.

dakar2016_et3

Source et illustration : Dakar

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Dakar 2016 – ES4 : Loeb/Elena encore"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lablague
Invité
Bon en rallye raid on connaît la musique les nouveaux pilotes venant du WRC sont souvent très fort puis finissent par partir à la faute. Donc le Dakar est long, mais quand même le Monsieur est confronté à voiture égale à Monsieur Peterhansel, à Monsieur Sainz et Monsieur Cyril Despres, rien que çà. Que dire : 9 fois champion du monde WRC. 2éme des 24h du Mans En lutte jusqu’à la dernière course avec Monsieur Muller 4 fois champion du monde la discipline en WTCC Le record Pikes Peak totalement pulvérisé. 1er Dakar et déjà deux victoires dans les deux… Lire la suite >>
4aplat
Invité

Cela fait bien longtemps que j’ai compris que Seb Loeb ( avec ou sans Danos) est un extra terrestre du sport auto . C’est un vrai sportif qui fait ce qu’il faut pour être au top …

r
Invité

Jacky Ickx est pas mal non plus dans le genre

Pilote F1, vainqueur de GP, souvent bien classé au championnat
Multi-vainqueur aux 24h du Mans
Vainqueur du Dakar
Rallye en Belgique

Bon, cela remonte mais quand même

Labradaauto
Invité
Loeb, comme d’autres avant lui, aussi champions du monde conservent la pointe de vitesse tant qu’ils roulent toujours. Le niveau de ces gens n’est pas celui du championnat de France. Oui, un Dakar, pour une première, c’est plein d’imprévus et pas trop une course de sprinter. Mais comme les machines sont au point,ne flanchent pas, tout se joue à fond, et forcément les gens qui sont un cran au dessus sont devant. J’ai encore visualisé des vidéos de rallyes qui ont 40 ans cette année . On voit un monsieur qui a été champion du Royaume Uni puis champion du… Lire la suite >>
wpDiscuz