Accueil Ecologie Après Velib’, après Autolib’ voilà Belib’

Après Velib’, après Autolib’ voilà Belib’

158
2
PARTAGER

Mardi dernier, le nouveau réseau public de bornes de recharge électrique de la ville de Paris a été inauguré par Christophe Nadjovski, adjoint d’Anne Hidalgo en charge des transports. Belib’ kezako ?

60 stations, 180 points de recharge

Vous connaissiez Velib’, le partage de vélo sur la capitale et communes limitrophes ? Vous connaissiez Autolib’, le réseau de véhicules électriques (des Bolloré Bluecar) en partage dont les stations de recharge peuvent déjà accueillir des véhicules électriques extérieurs moyennant abonnement ? Et bien, Belib’ c’est la recharge mais sans l’auto-partage (d’ailleurs ce n’est pas Bolloré mais EDF via sa filiale Sodetrel qui est impliqué).

Vu que les constructeurs (et les politiques) n’ont pas su adopter un format de prise universel, les bornes Belib’ sont pourvues de différents type de prise (type 2, type 3, domestique E/F, câble Combo 2 ou Câble CHAdeMO). A peu près tous les véhicules électriques peuvent donc s’y brancher, même les deux-roues électriques.

Contrairement aux bornes Autolib’ qui limitent à 3 kW la puissance pour les points de recharge publics, ici la borne peut délivrer jusqu’à 22 kW pour une charge semi-rapide (environ 1h pour une charge sur les véhicules en dessous de 25 kWh). Chaque borne dispose de 2 charges accélérées et d’une lente (6 à 8h pour une charge complète). 60 stations ont été déployées en ce début 2016 (180 points de charge), et 30 nouvelles stations devraient voir le jour d’ici la fin de l’année. Autant de places de stationnement de surface en moins (-60 000 en 15 ans NDLA).

Un règlement au 1/4 d’heure, gratuité la nuit sous conditions

Pour accéder au service il y a un badge à 15 euros (frais de dossier inclus, a priori pas le même badge que pour Autolib’) et les tarifs de recharge dépendent de l’heure à laquelle on veut recharger et du temps que l’on reste en place. En pleine journée, le 1/4 d’h de charge est facturé 25 centimes d’euro durant la première heure. En 15 minutes sur une borne 22 kW on récupère de quoi parcourir entre 25 et 40 km selon sa conduite.

Pour éviter que des voitures ne se servent des emplacements comme d’un parking à bas prix, Au-delà d’une heure, le 1/4 d’heure passe à 2 euros et au-delà de 1h15, les 15 minutes passent à 4 euros. Le biberonnage (charge partielle rapide) sera sans doute la plus grande utilisation de la journée. Le tarif reste le même la nuit pour la recharge rapide. En revanche la recharge lente est à 1 euro de l’heure (comptez de 6 à 8h pour une recharge complète) la journée entre 8h et 20h mais gratuite la nuit de 20h à 8h !

Source et illustration : Belib’

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Après Velib’, après Autolib’ voilà Belib’"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

« Autant de places de stationnement de surface en moins (-60 000 en 15 ans NDLA). »

Il faut bien les mettre quelque part !
Et ce n’est pas tout à fait des places en moins puisque les voitures qui rechargent … stationnent.

Woof
Invité

On en a à Nice et ca ne coute rien, même en journée… A Paris apparemment ça sera payant…

wpDiscuz