Accueil Fun A Serre Chevalier, les Peugeot 104ZS renouent avec la tradition de la...

A Serre Chevalier, les Peugeot 104ZS renouent avec la tradition de la Coupe 104 sur glace.

278
4
PARTAGER

A Serre Chevalier la passion de la glisse est cultivée depuis des années, tant sur l’immense domaine skiable que sur le mythique circuit de glace inscrit dans le patrimoine local grâce à des épreuves toujours spectaculaires. Depuis 13 ans, la Ronde hivernale s’est tournée vers l’historique et des vocations se sont apparues pour recréer une Coupe 104 ZS de glace.

Appel….contre-appel….hop !! Ca passe facile sur le CIRCUIT SERRE CHEVALIER en #Peugeot104ZS !

Posted by Leblogauto.com on Saturday, January 9, 2016

Passion et tradition

Associer la passion de l’automobile à la tradition tel était le challenge qu’un trio de  » fondus de la bagnole » s’était donné l’an dernier, sur le circuit de la vallée de la Guisane. S’étant ouverts de ce projet auprès de Julien Laurent directeur du stade de glace, ils reçurent un accueil favorable à la condition de pouvoir présenter un plateau décent.

Les trois amis : Patrick Bouvier, Christian Guillot et Xavier Chenevas ne perdaient pas de temps. La Peugeot 104, ils connaissaient et en avaient admiré les performances, aussi bien lors des 24 heures de Chamonix quand en 1977 Nicolas-Pescarolo gagnaient devant Laurent- Lefebvre ou que, les Lefebvre (1977) ou Makinen (1981) et Chauche(1982) remportaient leur Ronde hivernale de Serre Chevalier.

Ils avaient tâté du volant de ces premières sportives françaises et voulaient en respecter l’esprit tout en les faisant revivre. Pour les amis, dont les compétences se complétaient à merveille, redonner leur authenticité à ces autos passaient par deux exigences: le respect de la configuration technique et la qualité de l’aspect esthétique. Rapidement, un règlement fut élaboré, les compères se mirent eux mêmes au travail et dieu sait qu’il y avait à faire! Entièrement conforme aux décorations de l’époque, un kit de stickers fut entièrement recrée à partir des photos de l’époque. Les cinq teintes officielles de diffusion de la 104 ZS furent reprécisées et beaucoup d’heures de travail furent consacrées à la reconstruction de pas moins de dix 104 ZS pour les trois promoteurs de ce qui allait devenir la nouvelle coupe 104 ZS sur glace.

La promotion de la formule fut assurée et, d’autres participants conquis par la convivialité des épreuves de Serrer Chevalier et le renouveau d’une voiture aussi sympathique que la Peugeot 104 ZS, s’empressèrent de gagner la station pour la première épreuve des trois qui auront lieu en janvier, couplées à la Coupe Daf glacée ce week-end, puis à la Ronde hivernale historique les 16 et 17 janvier et enfin au Sprint hivernal des 30 et 31 janvier.

Des pilotes conquis par cette épreuve Revival

Ainsi, samedi matin, alors que les nuages embrumaient encore largement les mélèzes et qu’une pluie insidieuse détruisait petit à petit une piste pourtant bien préparée, les 17 Peugeot 104 ZS succédaient aux glorieuses DAF pour des essais libres et trois manches de régularité intégrale.

L’objectif étant, à partir d’un tour de référence, d’effectuer 7 tours consécutifs en demeurant dans des temps les plus proches du temps retenu comme base. Il s’avéra rapidement que le challenge était particulièrement difficile à réussir, soit en raison des trajectoires d’autres concurrents, soit à cause de l’opération pourtant classique de l’appel contre appel rendue délicate à cause de certains trous de la piste.

Pourtant, unanimement et sans trop se soucier des résultats tous les pilotes affichaient un bel entrain et se réjouissaient de pouvoir disposer d’une auto remarquable de facilité et très plaisante à piloter.

Parmi cette brochette de pilotes venus d’horizons très différents nous avons choisi de poser la même question à quelques uns d’entre eux. Nous réserverons l’avis d’un ancien pilote officiel Peugeot pour un essai plus poussé que nous avons effectué à ses côtés.

Voici la question: Quelles sont vos impressions après un roulage en 104 ZS sur la glace ?

Claude Rucheton est né dans l’historique avec un père qui courait en VH et actuellement prépare des voitures, avec comme spécialité la Lotus Seven. Après une victoire dans cette coupe en 1999, a repris 15 ans après ces courses pour remporter à nouveau le championnat Lotus Seven en 2016 et rouler également en endurance en VdV.

Claude Rucheton : « C’est la première fois que je roule sur la glace grâce à mon ami Patrick Bouvier et ça a été génial. Avec cette Peugeot 104 ZS sur la glace et la neige c’est complètement différent de ce que je connaissais. Si je peux recommencer cette fabuleuse expérience dans cette petite voiture, demain ou dans 6 mois, je ne raterai jamais cela. »

Rudy Bozon a toujours aimé les voitures sportives.

Rudy Bozon : « Ayant essayé une 104 ZS de Patrick Bouvier, je me suis dit c’est trop drôle et du coup j’ai acheté une 104 normale que j’ai complètement transformée en ZS. Alors là, le roulage c’est vraiment marrant, je ne suis pas très bon en régularité mais au temps scratch je ne suis pas mauvais . Mon auto marche super bien, c’est nickel. »

Christian Morel est né dans un garage, a été agent Peugeot et a transmis le flambeau à son fils, il est arrivé dans les affaires avec la 104 sur laquelle il a couru en 1977.

Christian Morel :  » Je n’ai pas trop de comparatif car c’est la première fois que je roule sur la glace même si j’avais roulé sur la terre lors de la coupe en 1983. Mais là on rigole, on s’amuse, on se régale tout est bien organisé ».

Gaetan Demoulin ingénieur ESTACA de formation, après des années passées comme responsable des essais chez Peugeot est devenu le patron de la communication produit chez Automobiles Peugeot. Une passion assumée pour la compétition l’amène à participer à la 208 Racing Cup et à quelques courses de véhicules historiques.

Gaetan Demoulin :  » Rouler en 104 ZS sur la glace c’est fabuleux , c’est génial parce que la petite auto est facile, légère et très maniable et la maniabilité sur une piste de glace c’est vraiment important. Cette 104 ZS est vraiment facile à prendre en mains et je pense que celui qui n’a jamais roulé sur la glace se prend au jeu tout de suite. On a un très bon retour d’informations avec le volant , la direction. On arrive rapidement à se prendre pour un pilote et c’est super. »

Comme on peut le constater les participants à cette nouvelle coupe ZS sur glace apprécient cette épreuve Revival, qui va les tenir en haleine jusqu’à dimanche après-midi. Quand les trois manches de régularité seront terminées, avec entrain et de nuit on se lancera dans les épreuves d’endurance.

Actuellement nous ne disposons que des temps des deux premières manches de régularité.
Manche 1 : 1 Pierre Setti -2 Patrick Bouvier -3 Jean-Louis Grandidier
Manche 2 : 1 Grégory Gallifi -2 Gaetan Demoulin -3 Pierre Setti

Alors que la nuit enveloppe la piste illuminée, les Daf succèdent aux 104 et tout le monde forme des voeux pour qu’un bon gel nocturne et un travail intensif des équipes techniques du circuit permettent de restaurer au mieux une piste bien mise à mal par toutes ces évolutions, même si on a inversé le sens de roulage.

Alain Monnot
Crédit photographique: Gilles Vitry/le blog auto

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "A Serre Chevalier, les Peugeot 104ZS renouent avec la tradition de la Coupe 104 sur glace."

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Très interessant 😀

Labradaauto
Invité

petites tractions avant à moteur transversal, on peut dire qu’après la mini, elles ont lancé la mode. Presque tous les constructeurs s’y sont engouffrés.
plus vieux, j’aimais mieux l’Hillman, la nsu, la simca 1000, la r8. l’unique traction qui m’ait séduit fût la 33 4×4, puis la quattro.
Je salue l’enthousiasme, le dynamisme de cette démarche de revenir avec des 104.la 104 ou la samba : ça reste ludique: des puces qui tractent fort.

Dcomdim
Invité

« L’unique traction qui m’ait séduit fut la 33 4×4… » ?????
En tout cas que de savoureux souvenirs au volant de cette 104 ZS. On pouvait (quasiment) tout lui demander. Une vraie puce savante. Quand à la ZS2…

Labradaauto
Invité

oui, j’ai eu le bonheur quand les hivers nous apportaient pas rien que des vent du sud l’alfa roméo 33 4×4 , moteur 1500 , et pas 4×4 permanente comme le fût la 80 Quattro (audi)

wpDiscuz