Accueil Ecologie Paris vers l’interdiction certains véhicules polluants ?

Paris vers l’interdiction certains véhicules polluants ?

176
56
PARTAGER

La nouvelle Maire de Paris a fait de l’interdiction de « la bagnole » son cheval de bataille. Après avoir parlé d’interdire tout le diesel, Anne Hidalgo émet le souhait (qui semble déjà plus intelligent) d’interdire certains véhicules les plus anciens. Ce plan sera présenté le 9 février prochain.

Les cars et les poids-lourds les plus anciens interdits dès le 1er juillet

Autres grande nouveauté, les poids-lourds et les autocars seraient les premiers visés. La Maire de Paris a accordé une entrevue au journal Le Monde et c’est par cette entremise qu’elle annonce sa volonté de créer une « zone à basse émission ». Reprenant (en l’améliorant) le principe des ZAPA mortes-nées, cette zone prévoit l’interdiction progressive des véhicules « polluants » qu’ils soient essence ou diesel 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Dès le 1er juillet 2015, la Mairie souhaite interdire les camions et les cars les plus polluants. Ces catégories « polluantes » restent à définir mais elles devraient se baser sur les normes euro et sur la nouvelle pastille verte Priorit’air. Dans un premier temps, le périphérique et les bois de Paris (Vincennes et Boulogne) pourtant sur la commune de Paris, ne seront pas concernés.

Les particuliers aussi, en 2016

1 an après, au 1er juillet 2016, l’interdiction concernera tous les véhicules, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Du coté de la Mairie on laisse entendre que la circulation des véhicules particuliers pourraient être assouplie le weekend mais rien n’est moins sur. L’Adjoint chargé des transports indique sur Europe 1 que cela ne concernera que les véhicules âgés d’au moins 16 ans environ et donc ne gênera pas trop de particuliers. Il semble oublier bien vite que des dizaines de milliers de Franciliens roulent tous les jours avec des Twingo 1, des 206, etc.

Très vite le dogme anti-voiture revient

Le discours évolue mais très vite les anciennes rengaines refont surface. Fini l’interdiction des véhicules les plus polluants essence ou diesel, l’objectif à terme est l’interdiction…des diesels, même les plus récents. « Il est vrai qu’entre les véhicules de la fin des années 1990 et les nouveaux diesels d’aujourd’hui, il existe des améliorations technologiques. Mais les particules très fines – et les plus dangereuses pour la santé – ne sont pas captées par les filtres les plus puissants » déclare Anne Hidalgo, oubliant au passage les benzènes et les hydrocarbures imbrûlés rejetés par les moteurs essences, et les particules fines que rejettent les dernières génération de moteurs essence.

Pour accompagner ce changement (qui ne devrait pas changer grand chose à la pollution de Paris vu que 68% de sa pollution aux particules fines est « importée » (de l’Ile de France, de l’ouest Parisien, etc.) et que sur sa pollution endogène une très faible part vient des moteurs, la Maire de Paris prévoit des aides à l’achat et des crédits à taux préférentiels. Pour une Mairie qui cherchait encore il y a peu 400 millions d’euros pour boucler son budget c’est très généreux.

La RATP et la Mairie ne sont pas de bons élèves

Autre point flou, quid des bus de la RATP. Majoritairement diesel, ces bus ont une durée de vie de plus de 15 ans et la RATP ne compte pas changer sa flotte entière d’ici le 1er juillet prochain. De même la Mairie de Paris possède une belle flotte de véhicules utilitaires diesel même si Anne Hidalgo appelle de ses voeux pieux : « Avant la fin de l’année, je souhaite que plus aucune fourgonnette au diesel ne soit présente dans le parc de la ville. Il faut susciter une offre de la part des constructeurs ».

Oui la Maire semble ignorer que depuis plus de 3 ans maintenant au moins 1 constructeur français propose une « fourgonnette » électrique (le Kangoo ZE) et que PSA propose désormais lui aussi ses Berlingo et Partner en version « zéro émission ». On se demande ce que la Mairie a attendu pour supprimer ses 2000 utilitaires diesel… Petit paradoxe, la Mairie vient récemment d’augmenter de façon considérable les tarifs du stationnement résidentiel, poussant par là même les résidents à prendre leur voiture.

Bientôt le Grand Paris ?

Ah et pour ceux qui se diraient que cela ne concernera que Paris intra-muros, réjouissez-vous, Anne Hidalgo milite pour que le « Grand Paris » applique lui aussi ces interdictions de circuler dès sa création le 1er janvier 2016. « Paris ne peut pas attendre que tout le monde bouge pour avancer » conclut la Maire. Paris avance peut-être mais les conducteurs n’avanceront plus eux.

Retrouvez l’intégralité de l’entrevue ici.

Source : Le Monde, illustration : Wikimedia Commons

Poster un Commentaire

56 Commentaires sur "Paris vers l’interdiction certains véhicules polluants ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rom
Invité
Mais elle va s’arrêter quand Anne Hidalgo? Et comment se font livrer les commerçants? En charrette, à cheval, à pieds? Quand on voit déjà les efforts considérables réalisés sur la dernière génération de véhicules lourds (Euro 6), on voit quand même qu’il y a une réelle prise de conscience écologique. Elle ne pourra jamais faire de Paris un Center Park! C’est une irresponsable, une incapable, une utopiste perchée loin, très loin des toutes les réalités du quotidien aussi bien des français que des entreprises. Ils ne maitrisent que les administrations, la diplomatie et la langue de bois! Ces fonctionnaires (je… Lire la suite >>
SGL
Invité

Bah pourquoi-pas !
On est en démocratie, c’est ce que veulent les Parisienne et Paris n’est pas fait pour l’automobile.
On ne va pas détruire les immeubles haussmanniens pour faire passer des rocades.
Pour les livraisons et les entreprises les VE existent ! il suffit de les acheter !

juuhuu
Invité

Ouais, ouais, v’la la gueule de la démocratie pour voir la différence des politiques entre droite et gauche.. (surtout quand ça touche à l’automobile…). Belle foutaise oui !!!

François
Invité

« On est en démocratie, c’est ce que veulent les Parisiennes » et les parisiens aussi je suppose. 😉

Excellent résumé. Le programme d’Anne Hidalgo (comme celui de NKM d’ailleurs) comprenait la poursuite de la politique autophobe entamée par son prédécesseur en 2001. Les Parisiens ont voté 3 fois pour son application, il s’agit donc de celle qui leur convient, point barre. Les banlieusards ? Ils ne votent pas aux élections municipales de Paris, game over !

oumme
Invité

Encore une mal-b***ée au pouvoir!

juuhuu
Invité

Hou la, on va te traiter de faciste l’ami !

Bon, de toute manière droite ou gauche, leurs politiques sont les mêmes (cf. sécurité routière..), et là idem sur les zones à 30 et autres conneries, il y a une haine indicible de la voiture (cf. aménagements débiles désormais en ville pou casser toute fluidité de déplacement !!), le loi de faire chier au maximum !!

SGL
Invité

Paris est adapté pour les transports en commun comme la banlieue dans un futur proche.

SGL
Invité

Bravo l’argumentation ! @ oumme

SGL
Invité

Ne fait pas subir aux Parisiens ce que vous trouvez être intolérable sous vos fenêtres.

UBeralles
Invité

Les gauchos, ca compte aussi comme polluant , on l’interdit quand ?

SGL
Invité

Comme si la pollution était un problème de gauche ou de droite !?

pcur
Invité

Justement ce n’est pas une mesure de gauche car interdire les plus vieux véhicules c’est interdire les plus pauvres…

wpDiscuz