Accueil Assurance EuroNCAP : Twingo, Aygo, Berlingo, e-NV200 Evalia et GLA

EuroNCAP : Twingo, Aygo, Berlingo, e-NV200 Evalia et GLA

188
21
PARTAGER

5 véhicules sont au programme de cette nouvelle fournée EuroNCAP avec des résultats disparates. Si la Mercedes GLA atteint le Saint Graal, l’Aygo et la Twingo ratent le coche à cause du freinage automatique (AEB) !

C’est une aberration que l’on a souligné il y a quelques temps ici, l’EuroNCAP se transforme peu à peu non pas en organisme de crash-tests mais en décideur des équipements de série. Au final les étoiles 2014 et les étoiles des années précédentes ne veulent plus dire la même chose, à savoir « se sort-on amoché d’un accident dans telle ou telle voiture » ? Ceci étant posé, faisons le tour des résultats.

Twingo : 4 étoiles

10550877_697835086938438_1677136830509261187_n

La petite dernière de Renault qui vient de débarquer en concession rate les 5 étoiles à cause de l’absence d’AEB. Pourtant en protection des occupants, elle se montre plutôt prévenante malgré son gabarit de poche et pêche sur le choc contre un poteau ou sur la prévention du coup du lapin à l’arrière. Son capot court aurait pu lui jouer de vilains tours mais même sur le choc piéton la Twingo s’en sort avec 68% (61 pour avoir l’étoile).

L’AEB ou un avertisseur de changement de file de série (il est en option) aurait permis à la Twingo d’obtenir 5 étoiles (elle n’aurait pas pour autant été plus sure pour les occupants). Dommage.

Aygo : 4 étoiles

10342799_697834726938474_8588774794036309438_n

Même punition pour la Toyota Aygo qui s’en sort grosso-modo avec les mêmes chiffres que la Twingo. Coté protection des occupants elle est légèrement meilleure mais un peu plus dure avec les piétons à cause de son dessin si particulier (l’EuroNCAP préfère les voitures rondes…). Elle obtient l’étoile de justesse mais rate la dernière, attachée aux « aides à la sécurité ». Pas de freinage automatique, pas d’avertisseur de changement de ligne…pas d’étoile.

Chose étrange s’il en est, le test piéton de la Aygo sert également pour celui de la Citroën C1 et de la Peugeot 108 bien que ces dernières n’ont pas du tout le même dessin à l’avant.

Berlingo : 3 étoiles

10626492_697834826938464_626903151744677017_n

Le Citroën Berlingo accuse le poids des années. La comparaison est cruelle entre un véhicule dont la conception remonte à près de 10 ans et un qui vient juste de sortir des bureaux de R&D. Testé en 2008 avec les tests et les étoiles de l’époque, le Berlingo s’en était sorti honorablement. En 2014 il montre une faiblesse en protection des adultes à l’avant avec des blessures aux jambes lors de la collision frontale (40%) à 64 km/h. L’absence d’électronique « euroncapesque » lui retire une nouvelle étoile.

Au final 3 étoiles pour le Berlingo. Le Citan (basé sur le Kangoo) de Mercedes avait lui même subit les foudres de l’EuroNCAP obligeant le constructeur à légèrement modifier le véhicule pour repasser et obtenir 4 étoiles. A noter que le Citan ne les aurait plus cette année puisque l’étoile « assistance à la sécurité » lui serait retiré (défaut d’AEB ou d’avertisseur de franchissement de ligne).

e-NV200 Evalia : 3 étoiles

10685398_697834900271790_6897978489275429766_n

Si la version thermique du transporteur de troupe de Nissan avait obtenu 4 étoiles l’an passé, la version électrique de l’Evalia n’en obtient que 3 cette année. Là encore l’absence d’AEB ou d’avertisseur de franchissement de ligne se paie cash par la perte d’une étoile. Pire encore, l’e-NV200 Evalia perd un point de plus dans cette catégorie car la vitesse fixée par le limiteur ne reste pas affichée en permanence (mais le limiteur fonctionne correctement…).

C’est du coté du choc piéton que l’e-NV200 Evalia perd son autre étoile pour 1%. En protection des occupants, l’Evalia électrique se montre un peu léger au niveau des jambes et du cou des occupants mais obtient ses étoiles.

GLA : 5 étoiles

10646765_697835013605112_4099743747340541137_n

La GLA de Mercedes fait figure de bon élève de l’EuroNCAP. Outre une protection des occupants très bonne, la GLA dispose des équipements « de sécurité » qui font la joie de l’organisme de tests. Enfin surtout de l’AEB puisque l’avertisseur de changement de ligne est optionnel et ne rapporte donc pas de point à la GLA. Coté piéton également il y aurait à redire mais l’étoile est bien là. C’est d’ailleurs le seul véhicule à 5 étoiles de cette fournée de tests.

Au final pour conserver les sacro-saintes étoiles si importantes d’un point de vue marketing, les constructeurs devraient nous gratifier en série de nouveaux équipements comme l’avertisseur de changement de ligne même sur les citadines d’entrée de gamme. Pas sur que cela force les gens à mettre le clignotant pour autant. Le conducteur reste l’équipement primordial pour la sécurité non ?

Retrouvez les fiches détaillées des 5 tests :
Twingo
Aygo
Berlingo
e-NV200 Evalia
GLA

Source et illustration : EuroNCAP

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "EuroNCAP : Twingo, Aygo, Berlingo, e-NV200 Evalia et GLA"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

Pas de craintes à avoir sur les ventes…
Jamais un client ne m’a demandé le résultat de ce crash test pour acheter sa bagnole.

Manchu
Invité

Certes, mais une mauvaise presse suite à des essais calamiteux peut faire beaucoup de mal.

juuhuu
Invité

Et genre perdre une étoile pour un foutu alerteur de dépassement de ligne blanche qui se révèle plus chiant qu’autre chose au quotidien…Super !

marketing
Invité

marketing 1″t »

Nico
Invité

Est-ce qu’un organisme de ce type a déjà effectué des tests avec des véhicules plus anciens, âgés de 10 ans par exemple? Juste pour voir si le poids des années ou des kilomètres engrangés influent sur la structure même du véhicule.
Faire des véhicules neufs émettant très peu de CO2 c’est bien, mais 10 ans après le constat est tout autre (indépendamment de l’entretien)… Peut-être qu’il en est de même sur la sécurité?

Doeds
Invité

Même utilisée à sa limite je doute qu’on puisse sortir du régime élastique sur la structure d’une sportive. La déformation élastique c’est justement ce qu’on nomme vulgairement « travailler » pour une structure, mais c’est complètement réversible. Reste à voir la tenue en fatigue après mais il faudrait vraiment un nombre important de cycles à mon avis.

Raph
Invité

Volvo l’a déjà fait sur les voitures de plus de 15ans et le résultat était identique au modèle neuf. Tout comme ils réparent les voitures crashées et les re-crash pour voir si le résultat est le même.

Peut-être d’autre marque le font elle, mais pas les organismes en tout cas.

Dr_Briefs
Invité

Forcer à bourrer les voitures d’assistance à la conduite de la sorte est à double tranchant.
On va se retrouver un jour avec des personnes incapable de s’en passer.
Il suffit de voir aux États-Unis certains conducteurs sont incapable de conduire une boite manuelle…
Alors si pour n’importe quelle raison l’assistance de conduite ne marche pas… on va se retrouver avec de la toile froissé.
Cela reste une aide rien de plus et il ne faut pas l’oublier. Et en aucun cas c’est infaillible.

elisa
Invité

Les étoiles euroncap ne veulent plus vraiment dire grand chose. Il faut regarder dans le détail des résultats afin de voir l’évolution du modèle.
Par contre ce qui me « choque », c’est que la nouvelle twingo ne fait pas mieux qu’une 108/C1 dont la base remonte commune aux 107 est sortie il y a maintenant un paquet d’années.

wpDiscuz