Accueil Alternatives Intermarché : du biodiesel à partir de graisses animales

Intermarché : du biodiesel à partir de graisses animales

245
19
PARTAGER

Comment afficher être moteur en terme d’écologie tout en réduisant ses coûts ? Intermarché semble avoir trouvé la solution : en utilisant les déchets animaux non-comestibles pour produire du biodiesel. D’une pierre deux coups, en quelque sorte : le troisième groupe de l’industrie de la viande en France recycle ainsi des matières qu’il détruisait auparavant par incinération.

Cerise sur le gâteau…  et important attrait financier pour Intermarché : le biodiesel ainsi produit sera mélangé au carburant conventionnel distribué sur le réseau des Mousquetaires, lequel se situe au 2ème rang en France avec 1.590 stations-services. En vue de mener à bien son projet, Intermarché s’est allié à Saria, spécialisé dans les déchets de l’industrie alimentaire, en vue de fonder Estener. L’entreprise, qui emploie 27 salariés, a bénéficié d’un investissement de 40 millions d’euros. Son usine, située au Havre, produira 75.000 tonnes par an de biodiesel issu de graisses animales.

Au-delà de la communication opportunément écologique, l’opération permet en fait surtout au groupe de créer une « filière intégrée de la production de la matière première à la distribution du produit fini« , permettant de transformer un déchet en un produit fini bien rentable. Au delà des bienfaits écologiques avancés, il s’agit avant tout d’une vaste opportunité pour le groupe de grande distribution de valoriser ses déchets. Autre intérêt et non des moindres : l’usage de ce biodiesel permet à Intermarché de répondre à la norme européenne imposant l’incorporation de 7% de biocarburant dans le gazole. Les gains s’avèrent non négligeables pour le groupe de distribution mais le consommateur ne verra pas sa facture diminuer pour autant, le gazole contenant d’ores et déjà 7% de biodiesel.

A noter  : une autre société, Sofiprotéol, premier producteur européen de biodiesel, devrait inaugurer au début 2015, à Venette, dans l’Oise, une usine semblable de carburant élaboré à partir de graisses animales.

Sources : Intermarché, EDF, BFM Tv

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Intermarché : du biodiesel à partir de graisses animales"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bibo
Invité

Si grâce à cette mesure les vieux diesels qui pue pouvait sentir la côte de bœuf grillée …….

seb
Invité

C’est sûr que ça changera des odeurs de friture de ceux qui roule à l’huile.

Hans Gruber
Invité

ahaha, ça me rappelle le savon de Fight Club 🙂

tom
Invité
Il y a quelque chose de gênant et qui provoque un malaise de penser que des animaux sont élevés pour finir en partie brûlé dans nos voitures. Par ailleurs je ne vois pas de tout ce qu’il y a d’écologique là-dedans, faudrait être un peu plus critique par rapport aux communiqué de presse de ces groupes. Je ne suis pas anti-bagnole, j’aimerais juste mettre du pétrole dedans et pas des trucs qu’on appelle « biocarburant ». Pour parler d’écologie, Intermarché, c’est aussi la 1ère flotte de pêche française, qui racle les fonds marins en faisant de gros dégâts, DEFICITAIRE, soutenue par les… Lire la suite >>
mum
Membre

Je suis plutôt d’accord avec votre mise en garde.
Cependant, la il semblerait qu’il s’agisse simplement des « déchets de graisse animale ».
Il y a pire, le modèle de biodiesel d’Amérique du Sud ou la, on cultive des milliers d’hectares pour produire du biodiesel.

Thibaut Emme
Admin
@Tom : Il ne s’agit pas d’élever des animaux pour leur graisse. Ce ne serait pas rentable du tout. Il s’agit comme indiqué d’utiliser des déchets. Et même si ces déchets ne sont jamais perdu (on les réutilise dans certaines cosmétiques par exemple) pour Inter c’est tout bénef. Comme indiqué par Elisabeth c’est de l’écologie opportune. Du green washing en anglais. C’est différent de la chaine de fastfood américaine au clown qui réutilise ses huiles de friture depuis des années dans beaucoup de pays (noter que chez nous ils paient même la TICPE….). Après dans une voiture on peut aussi… Lire la suite >>
wizz
Membre

Ce qui est étrange, c’est que souvent, ce résidus de graisse est utilisé en tant que nourriture pour les animaux, pour leur pouvoir énergétique. A moins que la directive européenne sur les énergies renouvelables l’emporte sur la filière alimentation animale

(ceci dit, pour nourrir les animaux, ils peuvent aussi se contenter que des déchets protéines uniquement)

Momo
Invité

Pour les savons comme Monsavon ,c’est le principal ingrédient « déchets de graisse animale » Suif ?, celui marqué en premier sur la liste des composants )

http://www.ruedusavon.fr/blog/wp-content/uploads/2012/11/DSC07542.jpg
Tallowate de sodium
Le tallowate de sodium est un sel de suif saponifié composé de graisse de ruminants, généralement de bœuf (Adeps Bovis), ou de porc, et de soude (hydroxyde de sodium).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tallowate_de_sodium

Sinon Je ne sais pas si les intégristes pourront se déplacer avec des graisses de porcs ou de ruminants dans leur réservoirs.

Alexandre
Invité

Le diesel étant déjà assez gras de nature je n’ose pas imaginer avec de la graisse dedans …
Quid des injecteurs haute-pression récents ?

wizz
Membre
après traitement, il n’y a plus rien de la graisse http://tpe-algocarburant.net16.net/page3.php C’est une famille de triglycéride On « casse » les liaisons reliant les 3 chaines carbonées à la base, et on obtient 3 molécules d’hydrocarbure. Pour l’huile végétale et la graisse, ce sont des molécules relativement longue, autour de 15-20 atomes de carbone, et qui se comporteront comme du gasoil (qui est un mélange de différents molécules d’hydrocarbure, ayant entre 10 et 22 atomes de carbone) Si c’était des triglycérides courts, alors leur décomposition donnera donc des molécules d’hydrocarbure courts, ayant peu d’atomes de carbone. Et si c’était entre 6 et… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Que vont dire les juifs, les musulmans et les végétariens ? Ils utiliseront ce bio-diesel ? Vu qu’il y aura dedans des résidus non Halal, Casher ou de la bidoche, tout simplement.

Non, ce n’est pas une question polémique « bleue Marine », juste une je suis curieux.

wpDiscuz