Accueil Citroën Lyon Confluence: l’auto-partage de véhicules électriques prend forme

Lyon Confluence: l’auto-partage de véhicules électriques prend forme

83
11
PARTAGER

Dans le cadre du projet expérimental « smart community » mené dans le quartier de Lyon Confluence, 30 véhicules électriques sont mis à disposition des entreprises et des habitants du quartier.

Une flotte de 30 véhicules électriques constituée de 15 Mitsubishi i-MiEV, de Citroën C0 et de Peugeot iOn sera mise à disposition des usagers. Le service est géré par Transdev (né de la fusion entre Véolia transport et Transdev) via sa filiale Proxiway (opérant notamment à Nice et La Rochelle).

Dénommé Sunmoov’, ce service est proposé dans le cadre du projet expérimental Lyon Confluence en temps que « smart community » (ville intelligente). Ce programme, mené de front avec la mairie lyonnaise et le NEDO (New Energy and Industrial Technology Development Organization, équivalent japonais de l’agence environnementale française ADEME), vise à promouvoir les nouvelles technologies pour optimiser les besoins en énergie.

Ce projet se déploie sur une zone de 150 hectares, au confluent du Rhône et de la Saône en remontant jusqu’à la gare Lyon Perrrache et l’autoroute A7. Il s’articule autour de quatre axes: la construction de bâtiments à énergie positive, la mise en place d’un service d’auto-partage à l’aide de véhicules électriques, l’éco-rénovation des bâtiments existants et l’analyse en temps réel des besoins énergétiques.

L’électricité nécessaire à la recharge des véhicules électriques sera produite à partir d’énergies renouvelables. Dans un premier temps, l’électricité sera d’origine hydraulique. Courant 2014, l’électricité sera produite à partir de panneaux photovoltaïques installés dans le quartier.

Pour ce service, Toshiba a développé un système de gestion de l’énergie en partenariat avec ErDF. Ce dernier vise à équilibrer les flux d’énergies sur le réseau électrique en analysant et prédisant les besoins énergétiques. Notamment, l’énergie produite par les panneaux photovoltaïques peut être partiellement stockée dans des batteries à forte capacité SCiB et chaque habitation est équipée d’un compteur électrique intelligent permettant de mesurer en temps réel la consommation d’électricité.

En terme de tarif, l’utilisation du service est proposée à 5€ la demi-heure (sans abonnement) ou à 4€ via un abonnement mensuel de 12€. L’utilisateur prendra possession de son véhicule auprès d’une des 7 stations (dont 3 équipées de bornes à recharge rapide en 30 minutes) avec une contrainte: ramener le véhicule à la même station après usage.

Source: Mitsubishi, Lyon Confluence
Crédit image: Peugeot

A lire également:
Icade lance un nouveau concept d’auto-partage à Lyon
Autopartage : Le Grand Lyon et Bolloré lancent Bluely

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Lyon Confluence: l’auto-partage de véhicules électriques prend forme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DAS
Invité

Ce programme, mené de front avec la maire lyonnaise——socialiste——-n’achète pas Mia/Heuliez .

Milton
Invité

C’est marrant comme plus la faillite de l’Etat approche, et plus les politiciens inventent de nouveaux moyens de dépenser de l’argent qu’ils n’ont pas.

Remarquable.

wizz
Membre
ça dépend de l’échelle du point de vue… Chaque année, la France consomme environ 50 MTEP pour le secteur transport (thermique sur bitume) 50 millions de tonnes équivalent pétrole 60 millions de m3 de pétrole 60 milliards de litres de pétrole Sachant qu’un baril fait 159 litres, alors chaque année, la France importe environ 377 millions de barils de pétrole Le baril de pétrole se vend autour de 100$, alors chaque année, la France achète pour 38 milliards $ de pétrole, soit 30 milliards euros Dans le litre de carburant, il y a les taxes, le cout de fabrication de… Lire la suite >>
Milton
Invité

Tellement de temps perdu pour écrire autant d’inepties…

Thibaut Emme
Admin

@Milton : Tellement peu de temps pris pour répondre intelligemment point par point 😉

Milton
Invité

Rien que cette phrase a failli me faire pisser de rire :

« alors ce sont donc 3 milliards d’euros qui pourraient servir à booster l’économie française ».

Pauvre naïf, parce que tu crois que si tes chers politiciens économisent 3, 5… 10 milliards, ils vont s’en servir pour « booster l’économie française » ?!?!?!?!

Ils s’en serviront pour créer des postes de chargés de mission à la naïveté pour leurs enfants ou les enfants de leurs maitresses. Et je crois qu’ils viendront sonner chez toi pour t’interviewer.

Milton
Invité

@ Thibaut Emme : répondre à quoi ??? A un gars qui me monte toute une théorie basée sur le prix du baril de pétrole ?????

Un garçon qui confond comptabilité d’une boulangerie et d’un Etat ????

Pitié…

SGL
Membre
Bravo @wizz @milton la France se retrouve maintenant avec le résultat d’une incapacité à avoir mal géré son avenir sur son long terme. Personnellement je préfère payer des impôts pour participer au développement du pays donc les subventions Que de payer bêtement les intérêts sur la dette aggraver en France par la facture du gaz & pétrole de 70 milliards € Pensez à l’intérêt général qui ne peut ce développé uniquement par des subventions. Regardez les pays asiatiques qui superforme leurs économies grâce à leurs subventions. Un pays sans subventions et qui agit uniquement pour et par des intérêts personnels… Lire la suite >>
Milton
Invité
@ SGL : Oui. Sauf que : – les pays surperforment parce que de bonnes âmes charitables (corrompues ?) acceptent de laisser entrer leurs produits sans contre partie d’ouverture de marché réciproque, – que le « carburant » de 2020, pour l’instant c’est le charbon, – qu’avec la crise économique qui arrive (la vraie), bien malin qui peut parier en billet de Monopoly (aussi appelé Dollar, Yen ou Euro) sur la valeur d’un baril de pétrole à l’horizon de 2,5 ou 10 ans, – et surtout, surtout, bien malin qui peut m’expliquer en quoi est ce un quelconque progrès de continuer à… Lire la suite >>
4aplat
Invité

Voyons le cote positif, il y a des vehicules de marque française dans le lot ( certes elles sont faites au japon…)
Ah, le bon vieux temps des 106, ax et saxo electriques faites chez Heuliez … tiens tiens, comme la Mia !!

SGL
Membre

@ 4aplat, vous remuez le couteau dans la plaie.
Au risque de choquer certain, ont eu été mieux inspirer (la France et les Français) de persévérer dans le développement des 106, AX et Saxo électriques il y a 20 ans comme Toyota avec la Prius de 1997.
On se retrouverait pas aujourd’hui avec une telle addiction au pétrole et une facture qui aggrave notre déficit commercial.

wpDiscuz