Accueil Actualités Entreprise Inde : chute sans précédent des ventes automobiles, les constructeurs inquiets

Inde : chute sans précédent des ventes automobiles, les constructeurs inquiets

92
7
PARTAGER

Situation à surveiller de près alors que l’Inde constitue jusqu’à présent un marché à fort potentiel, qui permet de tirer la croissance mondiale : les ventes automobiles ont chuté de 9 % en juin sur le marché indien en valeur glissante annuelle.C’est désormais le huitième mois consécutif qu’une baisse est observée, chose qui ne s’était jamais vue dans le secteur et qui n’augure rien de bon. D’autant plus que cet indicateur constitue comme un indice de la santé économique du pays. Il est aujourd’hui bien loin le temps où les constructeurs mondiaux avaient pu bénéficier d’une hausse des ventes de record de 30 % – lors de la période 2010-2011 – envolée leur permettant de contrebalancer la stagnation observée en Europe et aux Etats-Unis.

La Société indienne des constructeurs automobiles (Siam) a indiqué pour sa part que les ventes de véhicules se sont élevées à 139 632 unités en juin 2013, contre 153 450 vendus en juin 2012.  Raisons invoquées : le ralentissement de la croissance, mêlé à des taux d’emprunt élevés.

Une situation qui fait fortement réagir le directeur général de la Siam, Vishnu Mathur. Lequel considère que l’industrie automobile est confrontée à d’importantes difficultés en Inde, justifiant – selon lui – la mise en place d’un plan d’aide du gouvernement.  Solutions proposées : des réductions de taxes sur les voitures et véhicules commerciaux. Histoire de motiver le gouvernement, le dirigeant affirme tout net que l’industrie n’a « aucune chance » d’atteindre l’objectif de croissance annuelle de 3% à 5% qu’il espérait encore pouvoir atteindre il y a quelques mois.

Le président du premier constructeur du pays Maruti-Suzuki affirme quant à lui dans un entretien au quotidien The Economic Times qu’il s’agit « sans aucun doute la pire période » qu’il ait vue depuis longtemps.  Depuis la mi-juin, Maruti Suzuki a ainsi cessé de produire les Swift et Dzire dans son usine de Gurgaon, enregistrant une baisse de la demande pour ces deux modèles sur le marché indien. Les Swift et Dzire sont désormais uniquement fabriquées sur le site de Manesar.

En attendant d’éventuelles et hypothétiques mesures gouvernementales, les constructeurs proposent aux particuliers des différés de paiement, des paiements en plusieurs fois sans frais ou des remises pouvant atteindre 20 %.   Des constructeurs comme Ford India et Honda Cars India offrent quant à eux une assurance gratuite pour la plupart de leurs modèles.

Sources : AFP, Press Trust of India

Crédit Photo : Maruti-Suzuki

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Inde : chute sans précédent des ventes automobiles, les constructeurs inquiets"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JC
Invité

Datsun présente ce lundi matin à New Delhi sa voiture à 6700 dollars.

pedro
Invité

Un mal pour un bien.
La strategie de dieselisation forcee du sous continent est une connerie… En France on s’accorde deja a dire que le diesel tue alors imaginez l’inde dans 15 ans.
Les villes surpeuplees bloquees par des voitures tournant au gazole sur un marche aux normes plutot legeres par 40 degres… Si certains ne peuvent se nourrir correctement, copmment pourront ils soigner la vague de bronchites et de pneumonies voire de cancers a prevoir. L’Inde a depasse le milliard d’habitant depuis un moment…

samuel
Invité

Le PDG de SHELL a dit qu´il nous faut decouvrir 4 nouveaux Arabie Saoudite pour maintenir notre consommation mondiale de petrole :

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/bbdda1c8-e485-11e0-92a3-00144feabdc0.html#axzz2Z6FWpKpE

Donc si les indiens s´équipent massivement de voitures, il faudra que quelqu´un consomme moins ( pourquoipas les US 😉

pedro
Invité

Dans les annees 70, les economistes du club de Rome annnoncaient qu’il ne nous restait que 15 ans de petrole devant nous. Je ne fais toujours pas le plein aux epinards ou a l’huile de friture.
Je suis d’accord il faut consommer moins. Mais pas au detriument de la sante et de la pollution. New Dehli est deja irrespirable alors avec de l’air saturre de particules… Le diesel a outrance represente un reel danger pour ce pays, mais ce n’est que mon avis.

wizz
Membre
Parce que dans les années 70, on se basait sur les méthodes, sur les techniques d’exploitation de l’époque. On savait qu’il devrait y avoir du pétrole sous la mer, puisqu’on exploitait déjà des puits dans le golf du mexique. Mais on ne savait pas combien il y en a, et jusqu’à quelle distance de la côté. De toute façon, on ne savait pas comment percer la roche à une telle profondeur. Aujourd’hui, on le sait. Un forage à 3000m sous la mer? « Fasssstoche » Ensuite, il y avait des techniques qui ont été inventées plus tard La couche contenant du pétrole,… Lire la suite >>
bzep
Invité

Ouai je suis d’accord mais d’un autre côté ça veut dire que nous on peut mais pas eux ! A nous de faire les efforts maintenant qu’on a fait un peu n’importe quoi dans le passé et évitons comme d’habitude de dire aux autres ce qu’ils doivent faire. Ce doit être encore des vieux réflexes colonalistes.

Panama
Invité

Eh oui bienvenue dans le capitalisme, et ses cycles économiques. Les périodes haussières et … les récessions.

Ca atteint même les chinois alors pourquoi pas les indiens

wpDiscuz