Accueil Finance L’épargne salariale pour maintenir à flot l’automobile ?

L’épargne salariale pour maintenir à flot l’automobile ?

88
4
PARTAGER

L’épargne salariale est un mécanisme permettant aux entreprises d’intéresser les salariés aux résultats. Cette épargne peut être débloquée en plusieurs occasions (achat immobilier, mariage, naissance, etc.). Le CNPA propose d’étendre ce déblocage à l’achat d’une automobile.

L’achat d’une voiture, un évènement important qui justifie le déblocage ?
Le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA) a soumis cette proposition au Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg. « L’idée serait de donner une bouffée d’oxygène au marché qui en a bien besoin actuellement » déclare Patrick Bailly, président du CNPA. L’épargne salariale est en effet plutôt importante en France et estimée à plus de 5 milliards d’euros. En capter ne serait-ce qu’une petite partie relancerait sans aucun doute le secteur.

Car si l’on parle beaucoup de la production et des postes supprimés dans les usines, il faut également voir que toutes les professions liées à l’automobile pâtissent de la mauvaise orientation du marché automobile. Que ce soit les concessions, les centres de réparation ou d’entretien, etc. tous sont touchés par la baisse des ventes de véhicules neufs.

Une mesure économique mais aussi écologique
Selon Monsieur Bailly, cela permettrait également d’accélérer la conversion du parc automobile vers des motorisations plus vertueuses. Ceci pourrait donc recevoir également l’appui de la Ministre de l’Environnement Delphine Batho. La mesure ne couterait en effet « rien » à l’Etat et remettrait en circulation une partie des euros bloqués.

Quoi qu’il en soit, décider d’ouvrir le déblocage à l’achat d’un véhicule neuf n’est pas sans contrainte. En effet, d’autres secteurs en crise pourraient à leur tour réclamer leur part de cette épargne ce qui au final annulerait pratiquement l’effet boost souhaité. Le Gouvernement étudie actuellement cette proposition (parmi d’autres) et devrait faire connaitre sa position rapidement.

Lire également : Audi ajoute des équipes de production à Neckarsulm

Source : Les Echos, Photo : Gouvernement (Migaud/Batho/Montebourg)

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "L’épargne salariale pour maintenir à flot l’automobile ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Marioli
Invité

Mouahahahahahahahhahaahhahahah! l’écologie! Excellent!

pedro
Invité

On sors le gros pipeau et c’est parti.
Avant ils ne se contentaient que d’en jouer. Ca ailllait encore.
La on cherche aussi a nous le coller dans la partie arriere de notre personne.
Chercher a casser de l’epargne en temps de crise bonne chance. Apres c’est ca ou un hold-up dans le feutre, a la chypriote.

John
Invité

Les gens ont ils réellement besoin de changer d’automobile comme le marché le voudrait… je crois bien que non, une clio 3 ou une Clio 4 ça reste une CLio et tant qu’elle roule…

une fois que tout le monde est suréquipé, vous avez juste l’air malin avec vos produits invendus.

Après plutôt que de fermer en Europe de l’ouest on pourrait fermer ailleurs c’est un autre débat qui n’a jamais effleuré personne

y'ak'à
Invité

Cela peut permettre à l’industrie automobile française de passer un mauvais cap en 2013, ce n’est pas une mauvaise idée après tout. C’est vrai que l’épargne salariale est bloqué durant 5 ans, c’est maintenant que l’automobile va mal !

wpDiscuz