Accueil Citroën Présentation des nouveaux 3 cylindres essence Citroën

Présentation des nouveaux 3 cylindres essence Citroën

845
37
PARTAGER

A l’horizon 2013, Citroën met à jour les moteurs essence afin de ne pas pâtir de la mise à jour du barême de bonus/malus. La marque au chevrons présente 2 tri-cylindres de 1.0l et 1.2l destinés à équiper les C3, DS3 et C-Elysée (non commercialisée en France). Le plus petit bénéficiera d’un bonus de 200€.

Ces moteurs ont été développés suivant 3 axes: la réduction des masses, la réduction des frictions internes et l’amélioration de la dépollution, le tout dans un souci de réduire la consommation d’essence et les émissions de CO2.

Réduction des masses
Les nouveaux moteurs (nom de code EB0 et EB2) ont un cylindre de moins (donc moins de composants: soupapes,…) et une cylindrée plus faible (1.0l au lieu de 1.1l et 1.2l au lieu de 1.4l).

Le collecteur d’échappement est directement intégré à la culasse. Le module de refroidissement ainsi que le support de moteur supérieur sont eux-aussi intégrés au bloc moteur.  Ces  trois composants sont produits à l’usine de Charleville-Mézières (08 – Ardennes) à partir de pièces de fonderie de précision (dite à cire perdue).

Au final, Citroën annonce une réduction des masses de 25kg (1.0l VTi) et 21kg (1.2l VTi) par rapport à la génération précédente.

Réduction des frictions internes
Les frictions internes représentent environ 20% de la puissance consommée par le moteur. A cet effet, les axes des pistons, les segments et les bielles ont un revêtement DLC (Diamond-Like Carbon) qui permet de réduire le coefficient de frottement des matériaux ainsi que l’usure des pièces.

La pompe à huile a un volume variable, ce qui permet une lubrification optimale du moteur. Une pompe à huile classique est normalement à volume fixe et son débit est proportionnel au régime moteur. Afin d’éviter une pression d’huile trop élevée à haut régime, ces dernières sont équipées d’une soupape de décharge, ce qui induit un gaspillage de puissance: toute l’huile pompée n’est pas utilisée pour la lubrification. La pompe à volume variable permet de s’affranchir de la soupape de décharge.

La courroie de distribution est dite « humide » du fait son système de lubrification intégré. Elle ne nécessite pas de remplacement au cours de la vie du véhicule. Elle permet par ailleurs de réduire les bruits en provenance du moteur.

Citroën estime avoir réduits les frictions internes de l’ordre de 30% par rapport à la précédente génération.

Dépollution
L’aérodynamique interne du moteur (ports d’admission et têtes de piston) a été optimisée pour favoriser un taux élevé d’EGR (recirculation des gaz d’échappement). Le catalyseur 3 voies est monté directement à la sortie du collecteur. D’autre part, le circuit de refroidissement de la culasse (et du collecteur d’échappement) peut être séparé du circuit principal.

Cette technologie permet,  lors de démarrages à froid, une mise en température plus rapide de la ligne d’échappement, condition nécessaire pour assurer un fonctionnement optimal des systèmes de dépollution.

Réduction de la consommation et des émissions de CO2
Outre les systèmes précités, les tricylindres sont équipés de 4 soupapes par cylindre. Tant à l’admission qu’à l’échappement, l’ouverture des soupapes est variable en continu. D’autre part, le 1.2l de 82ch est équipé d’un arbre d’équilibrage, dans le but de réduire les vibrations et le bruit.

Le 1.0l VTi PureTech a une puissance de 68ch à 6.000 tr/min pour une consommation d’essence de 4,3 l/100km et des émissions de CO2 de 99 g/km. Concernant le 1.2l VTi PureTech, sa puissance est de 82ch à 5.750 tr/min pour une consommation d’essence de 4,5 l/100km et des émissions de CO2 de 109 g/km.

Les nouveaux tricylindres désormais utilisés par Citroën équipent depuis le premier semestre 2012 sur la Peugeot 208. Ils sont fabriqués à l’usine de Trémery (57 – Moselle). Avec cette nouvelle génération de moteurs, Citroën montre une approche intéressante en développant des moteurs privés d’injection directe et de suralimentation, donc à coûts de production limités, tout en promettant une faible consommation d’essence.

Source: Green Car Congress

A lire également:
Présentation du moteur Honda 1.6l i-DTEC
Au coeur de la Corvette C7: présentation du moteur LT1

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "Présentation des nouveaux 3 cylindres essence Citroën"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
thibdesigner
Invité

pas mal…

Bob
Invité

Toyota a sorti déjà depuis des années le 1.0 VVTI essence de 68ch. Donc rien de révolutionnaire ici pour Citroën !

BlackLion
Invité

Le vvt possède un couple max plus faible (et plus haut dans les tours), consomme plus (sur des voitures plus légère…), etc…
Bref d’un point de vu rendement le dernier PSA font mieux.

Après d’un point de vu technique le moulage à cire perdue pour des pièces en aluminium est ce qu’il se fait de mieux à l’heure actuel. Et aucun concurrent ne maitrise aujourd’hui cette technique de fonderie…

Nicolas
Invité

Moteur deja date qui equipe les Toyota, notamment l’Aygo mais aussi ses jumelles la Citroen C1 et la Peugeot 107.

Carlos Ghost
Invité

Et… faudra-t-il faire une croix sur les performances (dont le couple, qui est un point fort des turbo D) ?

BlackLion
Invité

Les turbo D sont toujours au catalogue si tu veux un moteur coupleux. 😉
Sinon pour des moteurs atmosphériques essence le couple est plus bas dans tour qu’à l’accoutumé tout en ayant un couple max plus important.
Mais on reste en deça des moteurs turbos.

Gtuelechat
Invité

C’est un blague ? Ca doit être la première fois que je vois un constructeur communiquer sur des nouveaux moteurs… pas plus performants que les anciens. Elle est où la version turbo de 100 cv indispensable ne serait-ce que pour l’image ? on garde le vieux 1.6 quand on veut pas un veau ?
Bref, bonne fermeture d’usine et longue vie à ford…

BlackLion
Invité

Le 1,6l est toujours au catalogue… qui est encore aujourd’hui le meilleur moteur dans sa cylindré (THP).

Le but ici est de remplacer les moteurs bas de gamme qui doit être le moins cher possible à l’achat et à l’entretien…
Ce qui est loin d’être évident avec un turbo.
Mais je te rassure, le 1,2L THP est prévu pour arrivé courant 2013 (en déclinaison 105/136 ch).

DUBAI
Invité

Ton propos est d’une rare indigence et stupidité: si tu penses que les fermetures d’usines ne te concerneront pas même si tu es fonctionnaire, tu devrais te documenter un peu et voir ce qui c’est passé ailleurs ( EU en 1984, Grèce en ce moment etc ).

cestmoi
Invité

Sans turbo c’est plus fiable,moins cher et certainement plus léger.
Après le couple par rapport à un quatre cylindre équivalent?

wpDiscuz