Accueil Historique Arte revient sur la tragédie du Mans 1955

Arte revient sur la tragédie du Mans 1955

604
10
PARTAGER

Avec 82 morts parmi les spectateurs, l’accident qui coûta également la vie à Pierre Levegh lors des 24 heures du Mans 1955 reste à ce jour la plus grande catastrophe du sport automobile. Depuis plus d’un demi-siècle plusieurs thèses s’affrontent pour expliquer les causes de ce drame. Ainsi la compétence de Pierre Levegh pour piloter le monstre de puissance qu’était sa Mercedes-Benz 300 SLR a souvent été mise en doute, tout comme la conformité de son auto suspectée d’embarquer un carburant hautement explosif. Suite à la découverte d’un film amateur montrant l’accident sous un angle différent, un documentaire a tenté de reconstituer avec précision l’enchaînement des évènements. Il est diffusé ce soir sur Arte.

Ce samedi 11 juin 1955, la course est lancée depuis près de 2 h 30 lorsque Mike Hawthorn alors en tête au volant de sa Jaguar Type D s’apprête à prendre un tour à la Mercedes N°20 de Pierre Levegh. Le Britannique est alors en lutte contre l’autre Mercedes N°19 de Juan-Manuel Fangio qui remonte tour après tour sur lui après un départ raté.

Il est exactement 18 h 25 lorsque Hawthorn dépasse Levegh. Peu après il déboule dans la ligne droite des stands lorsqu’il aperçoit devant lui la modeste Austin-Healey de Lance Macklin qui roule environ 60 km/h moins vite que lui. Bien qu’il doive ravitailler dans ce tour, Hawthorn ne ralentit pas et dépasse son compatriote juste avant de plonger dans la voie d’entrée des stands. Surpris par la manoeuvre, Macklin se déporte brusquement sur la gauche alors que Levegh est dans ses échappements.

Le Français aura le temps de freiner mais pas suffisamment pour éviter la collision. Sa Mercedes décolle sur l’arrière de l’Austin et va se désintégrer dans la foule massée tout près de la piste. 70 personnes seront tuées sur le coup parmi lesquelles Levegh et 12 autres mourront des suites de leurs blessures. Plus de 100 autres personnes seront blessées.

Afin d’éviter de gros embouteillages qui auraient compliqué l’évacuation des blessés, la direction de course décide de ne pas arrêter l’épreuve. Vers 1 heure du matin, Alfred Neubauer, patron de l’équipe Mercedes, décide de retirer ses autos de la course et Mike Hawthorn l’emportera. Ce retrait sera longtemps interprété comme un aveu de culpabilité pour la firme à l’étoile qui aurait ainsi tenté de dissimuler certaines irrégularités dans ses voitures. L’enquête officielle conclura pourtant à la conformité des 300 SLR.

Cet accident conduira les organisateurs de manifestations sportives à revoir tous leurs dispositifs de sécurité pour les spectateurs et depuis cette date les courses sur circuit sont interdites en Suisse.

24 HEURES DU MANS 1955 – LA COURSE DE LA MORT
Mercredi 13 avril 2011 – 20 h 40 sur Arte

A lire également:

Le Mans 1955 : justice pour Levegh, enfin !

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Arte revient sur la tragédie du Mans 1955"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zak
Invité

Ce documentaire me semble très proche du « Deadliest Crash : The 1955 Le Mans Disaster » produit par John Matthews pour la BBC4 en 2009. Dans le documentaire anglais, un film avait été crée à partir de clichés inédits.

Je me réjouis de voir tout ça ce soir.

Guigui
Invité

doit on vraiment se réjouir de revoir les images d’un tel accident?

DinoSP
Invité

Un tragique accident qui aura pour conséquence l’absence de Mercedes officielles pendant plus de 30 ans…

roger l.
Invité

Le point positif, c’est que cet accident a eu pour effet d’interdire les courses automobiles en Suisse

4x4
Invité

@roger

En quoi est-ce un point positif ?

Si tu n’aimes pas le sport auto, que fais-tu la ?

turbo v8
Invité

se réjouir non mais le pilote est concient des risques et les prend il ne va pas chez le libraire du coin en aixam tuning

wpDiscuz