Accueil Le Mans Series 36 concurrents pour les Le Mans Series 2011

36 concurrents pour les Le Mans Series 2011

61
2
PARTAGER

Alors que les amateurs d’endurance attendent avec impatience la date du 9 février, jour ou l’Automobile Club de l’Ouest va dévoiler la liste des 55 invités aux 24 Heures du Mans 2011, une première liste leur permet déjà de patienter. Les Le Mans Series ont en effet dévoilé les 36 concurrents qui seront engagés à l’année dans ce championnat, qui rappelons-le, aura plusieurs manches comptant pour l’ILMC.

La pause hivernale est cette année riche d’annonces. Le remaniement de la catégorie GT (avec la disparition du GT1 et la création d’un vrai GT « pro » et un autre « amateur ») redistribue un peu les cartes. De nombreuses annonces de nouveaux projets témoignent de l’engouement que suscitent les Le Mans Series. On pourra toutefois regretter que le P1 se réduise à quelques concurrents, Oreca préférant se concentrer sur l’ILMC avec sa 908, et les « grands » que sont Audi et Peugeot, décidant eux aussi de ne pas revenir à plein temps en Europe.

Match Pesca / Rebellion en P1, et Nissan / Honda en P2

Six prototypes seront engagés à la saison parmi lesquels quatre modèles différents. A noter la forte présence du REBELLION RACING – 3ème l’an passé, avec deux voitures et la montée en grade du QUIFEL ASM TEAM, qui saute le pas cette saison en LM P1 ! Pescarolo est de retour en LMP1, avec une voiture qui avait terminé en 2009 sur une victoire en Asian Le Mans Series… mais qui n’a pas roulé depuis. C’est du coté de la Suisse que les espoirs doivent être forts. Débarrassés d’Oreca, les hommes de l’équipe Rebellion ont là une magnifique carte à jouer. Les français attendront évidemment une belle prestation de Pescarolo, qui avec Collard et Tinseau, nous promet de beaux résultats.

L’engagement de dix LM P2 parmi lesquelles pas moins de neuf modèles, annoncent une saison à rebondissements. RML et STRAKKA RACING, motorisés par HONDA Performance Development visent le titre. Greaves Motorsport, Boutsen Energy Racing et TDS équipés de moteur Nissan assureront également le spectacle. Avantage à Honda, tenant du titre, mais qui possède aussi comme équipes les références que sont Strakka et RML. Boutsen et TDS vont faire leurs débuts à ce niveau de la compétition, gageons que le temps de mise en route ne soit pas trop long.

Pro contre amateurs en GT

La nouveauté de cette année 2011? c’est la création d’une seule grande catégorie GT, coupée entre pro et amateurs. En LM GTE Pro la victoire se jouera entre Porsche, Ferrari ou Aston Martin. Pour sa 1ère année d’existence la catégorie LM GTE Pro attirera donc trois constructeurs de prestige avec les habitués de la catégorie que sont le Team Felbermayr Proton (qui remet son titre GT en jeu avec l’équipage vainqueur LM GT2 2010, Marc Lieb et Richard Lietz sur une Porsche 911 RSR) mais aussi IMSA Performance Matmut ou les Belges du Prospeed Competition.

Ferrari pourra compter sur AF Corse, l’équipe dauphine du titre LM GT2 2010, qui alignera deux F458 Italia, dont l’une sera pilotée par Giancarlo Fisichella, le 3ème homme de la Scuderia Ferrari F1. JMW Motorsport revient sur Ferrari avec Rob Bell tandis que Hankook Team Farnbacher engagera la 4ème F458 Italia du plateau, avec Dominik Farnbacher et Allan Simonsen.

Du coté des « amateurs » on retrouve sans trop de surprises les équipes qui depuis plusieurs saisons avaient l’habitude de mixer les équipages entre pilotes payants et payés. Ainsi, fidèle à Ferrari, CRS RACING, sur une F430, conservera son équipage de pointe avec Phil Quaife et Michael Lyons. Même chose, pour AF Corse, avec Piergiuseppe Perazzini et Marco Cioci, et JMB Racing avec Manuel Rodrigues et Dino Lunardi. Du côté des spécialistes Porsche, deux 911 RSR (997) seront sur la grille dans cette catégorie. Une pour le Team Felbermayr Proton et une autre pour IMSA Performance Matmut avec Raymond Narac et le très rapide Nicolas Armindo. Je mets un billet sur cet équipage, car Raymond Narac et Nicolas Armindo ne sont pas vraiement des amateurs, et possèdent une solide expérience en GT, particulièrement sur Porsche.

LMP1 (6 engagés)

Pescarolo Team – Pescarolo 01 Judd – Emmanuel Collard (FRA) – Christophe Tinseau (FRA)
REBELLION Racing – Lola B10/60 Toyota – Neel Jani (SUI) – Nicolas Prost (FRA)
REBELLION Racing – Lola B10/60 Toyota – Andrea Belicchi (SUI) – Jean-Christophe Boullion (FRA)
Quifel-ASM Team – Ginetta-Zytek 09S Zytek – Miguel Amaral (POR) – Olivier Pla (FRA)
Rangoni Motorsport – Ginetta-Zytek 09 HS Zytek – Luca Rangoni (ITA) – Ferdinando Geri (ITA)
Guess Racing Europ – Lola B07/46 Mazda – Wolfgang Kaufmann (GER) – Philippe Haezebrouck (FRA)

LMP2 (11 engagés)

RML – HPD ARX-01D HPD – Tommy Erdos (BRA) – Mike Newton (BRA) – Andy Wallace (GBR)
Strakka Racing – HPD ARX-01D – Nick Leventis (GBR) – Danny Watts (GBR) – Jonny Kane (GBR)
Greaves Motorsport – Zytek Z11SN Nissan – Karim Ojjeh (SAU) – Gary Chalandon (FRA) – Thor-Christian Ebbesvik (NOR)
PeCom Racing – Lola B11/40 BMW – Luis Perez Companc (ARG) – Matias Russo (ARG) – Pierre Kaffer (GER)
Team LNT – Radical SR9 IES – Lawrence Tomlinson (GBR) – James Cole (GBR) – Andrew Prendeville (USA)
Boutsen Energy Racing – Oreca 03 Nissan – Dominik Kraihamer (AUT) – Nicolas De Crem (BEL)
Pegasus Racing – Courage-Oreca LC75 HPD – Julien Schell (FRA) – TBA
Extrême Limite AM Paris – Norma M200P – Fabien Rosier (FRA) – TBA
TDS Racing – Oreca 03 Nissan – Pierre Thiriet (FRA) – Matthias Beche (SUI)
Race Performance – Oreca 03 Judd HK – Michel Frey (SUI) – Ralph Meichtry (SUI)
RLR msport – MG Lola EX265 AER – Barry Gates (GBR) – Rob Garofall (GBR)

FLM (5 engagés)

Hope PoleVision Racing – Oreca FLM 09 – Michael Tinguely – TBA
Neil Garner Motorsport – Oreca FLM 09 – TBA – TBA
Genoa Racing – Oreca FLM 09 – Eric Lux (USA) – Elton Julian (USA) – Christian Zugel (USA)
JMB Racing – Oreca FLM 09 – Maurice Basso – TBA
Pegasus Racing – Oreca FLM 09 – Mirco Schultis (GER) – Patrick Simon (GER)

LM GTE Pro (9 engagés)

Team Felbermayr Proton – Porsche 997 GT3 RSR – Marc Lieb (GER) – Richard Lietz (AUT)
IMSA Performance Matmut – Porsche 997 GT3 RSR – Patrick Pilet (FRA) – Wolf Henzler (GER)
ProSpeed Competition – Porsche 997 GT3 RSR – Marc Goossens (BEL) – Marco Holzer (GER)
Gruppe M Eterniti Racing – Porsche 997 GT3 RSR – Stephen Jelley (GBR) – TBA
AF Corse – Ferrari F458 Italia – Giancarlo Fisichella (ITA) – TBA
AF Corse – Ferrari F458 Italia – TBA – TBA
JMW Motorsport – Ferrari F458 Italia – Rob Bell (GBR) – TBA
Hankook Team Farnbacher – Ferrari F458 Italia – Dominik Farnbacher (GER) – Allan Simonsen (DNK)
Jota Sport AMR – Aston Martin Vantage GT2 – Simon Dolan (GBR) – Simon Hancock (GBR)

LM GTE Am (5 engagés)

CRS Racing – Ferrari F430 GT2 – Phil Quaife (GBR) – Michael Lyons (GBR)
AF Corse – Ferrari F430 GT2 – Piergiuseppe Perazzini (ITA) – Marco Cioci (ITA)
JMB Racing – Ferrari F430 GT2 – Manu Rodrigues (FRA) – Dino Lunardi (FRA)
Team Felbermayr Proton – Porsche 997 GT3 RSR – TBA – TBA
IMSA Performance Matmut – Porsche 997 GT3 RSR – Raymond Narac (FRA) – Nicolas Armindo (FRA)

Le Michelin Green X Challenge récompensera de nouveau cette année la meilleure performance énergétique en course. Rappelons qu’en 2010, c’est Strakka Racing qui l’emportait dans la catégorie prototypes, et IMSA Performance Matmut en GT.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "36 concurrents pour les Le Mans Series 2011"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
julyy2210
Invité

Non mais n’importe quoi! Nicolas Armindo est pas du tout un amateur et ne possède pas qu’une expérience en GT il est champion de Porsche Carrera Cup 2010, à rouler dans l’écurie Match Ford GT, et a fait les 24h de Dubai et de Daytona ce mois-ci! Et j’en passe!!!!!
Non seulement très rapide mais également plus que professionnel!

Vincent
Invité

Relisez l’article, c’est exactement ce qu’il dit –> L’équipage IMSA n’est pas amateur, et il dit que Armindo a une grosse expérience GT. Que ce soit en Porsche Cup, chez Matech ou à Dubai, ce sont sur des GT à chaque fois, non ?

wpDiscuz