Accueil Constructeurs Voyage dans le temps: visite du Meilenwerk Stuttgart

Voyage dans le temps: visite du Meilenwerk Stuttgart

93
2
PARTAGER

Notre dernière escale de ce fabuleux séjour se situe à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale du Bade-Wurtemberg, au Meilenwerk de Boblingen. Basé sur un ancien aérodrome semi-militaire de la banlieue, ce concept se place comme Le forum de l’automobile. Ainsi, l’ex hangar se divise en quatre parties : une salle de conférence, un hôtel, un ensemble de centres de quelques prestigieuses marques européennes et enfin un immense dépôt-vente pour particuliers.

Imaginez-vous, une sorte de musée où toutes (ou presque) les voitures peuvent s’acheter. La visite commence avec le hall partagé entre Arthur Bechtel et Stoll Classic, revendeurs spécialisés en anciennes, où une cinquantaine d’Oldtimers et plus modernes sont disponible à la vente. Un tracteur Porsche ou une Glas Goggo Coupé feront partie des curiosités tandis qu’une Ford GT accompagnée d’une Mercedes Classe E Lumma Design vont rétablir la balance sur l’échelle du temps. De plus, il n’est (évidemment) pas rare de croiser des ancêtres de la Seconde Guerre sur une dalle de béton tachetée d’huile, signe du charme des fuites incurables de ces ancêtres. Après avoir prit le volant d’une ancienne (une Alfa Romeo 1300 GT en ce qui me concerne) grâce à la gentillesse de Zeitreise, et découvert l’évolution de la roue, mes pas me guident vers ce deuxième hangar, plus gros et assez particulier. Ici, une multitude de box en verre font office de lieu de stockage pour particuliers en échange de cent cinquante euros par mois. Ainsi ce sont des Dodge Viper SRT10, Mercedes 190 Evo2 ou SLR 722 GT qui nous accueillent. Tout autour c’est le Groupe Gohm qui y siège avec les centres Ferrari-Maserati, Lamborghini, Bentley et Jaguar, qui ajoute en termes de quantité et de qualité avec leurs voitures en vente ou en cours de révision. Et si une petite faim vous prend, le restaurant Targa Florio se situe à l’étage avec des plats qui déroutent par rapport aux standards culinaires allemands. De plus, il est possible de faire le tour de quelques boutiques art-déco’ aux tendances rétro, où l’on peut s’offrir des peintures du Grand Prix de Monaco d’époque ou d’ancienne pompe à essence des années 60 américaines. De quoi meubler correctement un garage. Et n’en déplaise à ces dames, une boutique de vêtements aviator et racing trône au beau milieu du complexe.

Enfin, l’hôtel V8 ouvre ses portes aux visiteurs pour plonger dans une ambiance d’un goût que je qualifierais d’original. Une suite de chambres thématiques qui permettent de somnoler en rêvant de celle que vous venez d’acheter plus bas quelques temps avant. Ma préférence va pour la pièce Car-Wash où les montants sont des rouleaux et le cadre du lit, une Mercedes W111. Le Meilenwerk est un superbe espace dédié à l’automobile qui accueille toutes sortes d’événements mécaniques à l’image du témoignage de ces traces de pneus au sol suite à ca ! Le concept de ce forum se veut complet avec ses quatre parties. C’est le lieu idéal pour les entreprises ou riches particuliers qui souhaitent y tenir un séminaire autour de l’automobile. Écouter un orateur, accompagné de ces rutilantes pièces de collection, doit en sensibiliser plus d’un. Le lieu est également très prisé des collectionneurs et surtout des passionnés puisqu’il se place comme un musée où les voitures sont accessibles sans barrières, et où l’entrée est entièrement gratuite.

Si ces récits vous pousse à aller effectuer ce périple en Allemagne et qu’entre deux visites une petite soif vous prend, allez déguster une onctueuse bière stuttgartoise, comme à la fête de cette boisson (qui a lieu de manière saisonnière tout au long de l’année). Malheureusement je ne pourrais pas m’étaler sur la soirée du Cannstat puisque l’alcool et l’automobile sont deux thèmes qui moralement ne se marient pas ensemble, et surtout, qu’il me faudrait autant de litres d’encre que de litres de bière consommés lors de cette fête pour retranscrire la chaleureuse ambiance allemande de cette fête. Et encore… !

La visite de ces trois lieux d’exception font redécouvrir l’automobile, permettent de mesurer le poids du passé sur le présent et le futur à venir et de répondre à notre question de base. Des lieux où les découvertes bouleversent les sens de par leur rareté et qualité, qui répondent au mode de vie allemand avec l’absence de « frontières » entres ces bijoux et les visiteurs, quelque soit le lieu visité, et surtout une mise en valeur exceptionnelle d’un objet conçu pour la mobilité et qui est présenté de façon immobile. Mais que les plus frustrés se rassurent (comment peut-on l’être après ces édifices ?), ces visites ne sont que la partie visible de l’iceberg par rapport aux événements de l’année prochaine. Du 5 au 8 mai 2011, la ville de Stuttgart (accessible en trois heures et demi en TGV depuis Paris), va célébrer les cent vingt cinq ans de l’automobile lors de l’automobilsommer, avec ces trois musées comme acteurs principaux et pour l’occasion sur leur trente et un. Allez, pour la confidence je vous donne un événement phare parmi la multitude d’autres : une démonstration de cent vingt cinq ans de voiture de course sur un circuit citadin en plein centre de la capital régionale. C’est à ce moment là qu’on aimerait avancer le temps pour éviter d’avoir à patienter!
[zenphotopress album=10467 sort=random number=4]

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Voyage dans le temps: visite du Meilenwerk Stuttgart"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

Miam ca fait rêver

Christian
Membre

Ok, rdv pris pour l’année prochaine.

wpDiscuz