Accueil Berlines La Classe E se met en quatre

La Classe E se met en quatre

31
0
PARTAGER

C’est désormais une habitude depuis 22 ans, la Classe E enrichi son offre d’une version dotée d’une transmission intégrale baptisée 4Matic. Une déclinaison qui s’accorde ici en E350, E350 CDI et E500, en berline ou en break pour un total de cinq versions disponibles.

Pour devenir 4Matic, la Classe adopte un différentiel central constitué d’un embrayage multidisque qui assure une répartition du couple entre les essieux avant et arrière. A la base, la répartition favorise légèrement l’arrière, qui reçoit 55% du la force motrice. Selon les conditions d’adhérence, le taux peut atteindre 70%, sur un essieu comme sur l’autre. Comme sur les autres modèles ainsi équipés chez Mercedes, la répartition entre les roues droite et gauche est assurée par le dispositif électronique 4ETS, qui s’appuie sur les informations et capteurs de l’ESP.

Cinq versions sont proposées : E350 CDI, E350 CDI Estate, E350, E350 Estate et E500, cette dernière étant donc uniquement disponible en berline. La transmission est pour sa part exclusivement automatique à 7 rappots. Le supplément de poids compris entre 50 et 70 kg entraîne une surconsommation comprise entre 0.2 et 0.6 l/100 km. Le bilan CO2 fait ressortir la berline diesel à 183g et le break à 200 (berline 2 roues motrices = 179g). Les E350 essence se positionnent sur des valeurs respectives de 226 et 238 (berline 2 roues motrices = 199), tandis que la E500 affiche 258g (berline 2 roues motrices = 256g).

247031247034247037247040247043247113247116247119247122247125

Source : Mercedes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz