Accueil Audi DTM Dijon Qualifications: Spengler entre les gouttes

DTM Dijon Qualifications: Spengler entre les gouttes

54
4
PARTAGER

Il fallait être à l’heure pour ne pas rater le spectacle des qualifications du DTM, riche en rebondissements. Le favori des favoris, Timo Scheider en effet, n’a pas passé la première session, alors que celui-ci est en lice pour coiffer une seconde couronne d’affilée. La fine pluie a pertubé les débats comme on l’attendait, en rendant la piste grasse, mais non suffisamment humide pour que la monte des pneus pluie soit indiscutable. Bruno Spengler, finalement allait obtenir la pole-position à la fin du shoot-out (bataille à 4 pour la pole, sur un seul tour lancé) où il était opposé à Di Resta (Mercedes), Kristensen (Audi) et Ekström (Audi).

Au moment où le feu lançant la Q1 passe au vert, les pilotes attendaient déjà tous en file au bout de la pit lane. La météo des équipes était formelle, la pluie devait rapidement faire son apparition. Très vite, les pilotes s’empressaient de signer un tour rapide, avec Green d’abord en 1:10.573, suivi de la meute, dont Kristensen et Di Resta qui se montraient déjà aux avant-postes. Le meilleur temps changeait de main partiquement à chaque tour, et Scheider n’arrivait pas à signer de chrono suffisamment bon pour passer sans soucis en Q2. Finalement, il butera en 16ème position, et se voyait d’ores et déjà éliminé, avec à ses côtés des habitués des dernières lignes, Seidlitz (Audi 2007), Kostka (Audi 2007), Legge (Audi 2008), et Rocky (Audi 2008).

Dès le début de la Q2, Alexandre Prémat sur Audi qui comptait bien figurer pour sa course nationale, sortit le premier. Seulement les Mercedes particulièrement en verve dans ces conditions sur ce circuit difficile, se montraient immédiatement rapides. Ainsi Green, Paffett ou encore Di Resta se succédaient en tête de la fiche des chronos. Les Audi en revanche, paraissaient en difficulté, à l’image de Martin Tomczyk, vainqueur au Nurburgring cette saison, qui partait à la faute dans son dernier tour lancé. Encore une fois, une Mercedes, celle de Green, obtint le top chrono. Se retrouvaient éjectés de la Q3: Tomczyk (Audi), Jarvis (Audi), Lauda (Mercedes), Prémat (Audi), Stoddart (Mercedes) et Winkelhock (Audi).

A l’abord de la Q3, la pluie tombait lourdement, et Jamie Green se retrouvait assez seul en piste, avant que les autres osent braver les éléments. Alors qu’en Q1 les meilleurs tournaient en 1:10 (des temps correspondant à des chronos sur piste sèche), avec la pluie les pilotes sont au-delà d’1:20. Tom Kristensen redorait subitement le blason des Audi, en signant rapidement le meilleur chrono, et ne sera plus inquiété. Bruno Spengler (Mercedes), celui qui allait devenir le meilleur pilote Mercedes de la journée, s’approcha du chrono du Danois, et se qualifiait pour la super pole, qui se disputa sans Schumacher (Mercedes), ni Green (Mercedes, ni Paffett (Mercedes) ou encore Engel.

La règle de la super pole est simple. Les 4 meilleurs pilotes s’élancent un par un, pour un unique tour lancé. Paul Di Resta, l’écossais du constructeur à l’Etoile encore en lice, quittait les stands le premier pour signer le second temps. Le Suédois Ekström (Audi) ne put lui faire mieux que 4ème, juste derrière Tom Kristensen. Bruno Spengler ravira la pole-position, et transformait la première ligne en Forteresse Mercedes, puisqu’il prendra le départ aux côtés de Paul Di Resta également sur Classe C.

Le départ de la course sera donné demain dimanche, à 14h.

231072231078231081231084231072

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz