Accueil Cabriolet Un circuit de vitesse en Roumanie

Un circuit de vitesse en Roumanie

98
3
PARTAGER

Un important contrat vient d’être signé entre trois partenaires (français, monégasque et roumain) pour la garantie du financement liée au déploiement du circuit de vitesse auto-moto d’Europe de l’Est.
Ce programme, baptisé « RAMSES-PROJECT » a pour objet le développement des activités des sports mécaniques en Roumanie tout en offrant une couverture médiatique internationale forte sur les futurs événements sportifs.

Outre l’aspect purement sportif dans la programmation de compétitions internationales, une structure encadrée par des pilotes professionnels sera chargée de l’apprentissage du pilotage. L’utilisation de cet outil sera également articulée autour de la philosophie du respect des règles de conduite sur la route impliquant des méthodes d’enseignement d’ores et déjà éprouvées en Europe Occidentale. L’objectif étant de sauver des vies humaines, tant dans l’approche technique que dans la prise de conscience individuelle des dangers et des responsabilités de la circulation.

Contrairement à ce qui a put être écrit sur divers media, Jacques Villeneuve qui s’intéresse de près au projet n’a encore pas donné son accord définitif quant à sa collaboration dans ce programme.

Les journalistes on fait l’amalgame rapide, entre une fête donnée en l’honneur de Villeneuve à Bucarest fin juillet, fête à laquelle il n’a pas été en mesure de participer, appelé par des affaires urgentes propres à la reprise de sa carrière sportive

nous confiait Jacques Samalens, consultant sur le projet.

L’ambition suprême déclarée par les trois partenaires est d’accueillir à terme les Grand-Prix, épreuves reines tant auto que moto.

Cette base devrait aussi servir de pépinière et être exploitée pour cultiver le talent des jeunes désireux de faire une carrière internationale dans les sports mécaniques dans des conditions économiques abordables.

En périphérie du noyau central que sera la piste, le développement d’un pôle technologique mécanique et sportif agrémenté d’un centre de loisirs multidisciplinaire servira de vitrine quant au potentiel des pays de l’Est en matière d’innovations propres aux infrastructures des sports mécaniques.

Concernant la faisabilité du programme, l’essentiel des accords des financements est d’ores et déjà garanti; plusieurs sites proches de la capitale sont candidats pour accueillir ce programme. L’intégralité de cette initiative est à ce jour totalement privée.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz