Accueil Actualités Entreprise Koenigsegg/Saab : la Suède demande plus de garanties

Koenigsegg/Saab : la Suède demande plus de garanties

55
2
PARTAGER

Rien de surprenant finalement dans cette annonce du gouvernement suédois par l’intermédiaire de  la ministre de l’Industrie. En résumé, les autorités politiques suédoises s’inquiètent et s’interrogent sur les capacités financières (tout comme sur le montage) de Koenigsegg et ses partenaires dans le rachat de Saab à General Motors. Un constructeur américain qui n’a pas fini de « galérer » pour se séparer de ses filiales. Autre exemple ? Les autorités de Pékin viennent ainsi de ne pas valider le rachat de Hummer par Tengzhong (le rachat contrarié se confirme officiellement).

« Nous ne disposons pas encore aujourd’hui de toutes les informations relatives au montant financier que ce candidat est prêt à investir« , a ainsi déclaré Maud Olofsson alors que son gouvernement se déclare toujours prêt à intervenir auprès de la BEI (Banque Européenne d’Investissements) en apportant sa garantie pour un prêt de plus de 600 millions de dollars.

« Nous attendons également qu’ils viennent vers nous. Le gouvernement suédois ne s’impliquera pas sans réelles garanties sur l’avenir et le maintien maximal d’emplois. Il est de toute façon hors de question de jouer avec l’argent des contribuables« , a poursuivi la ministre de l’industrie.

Une certitude réaffirmée par le gouvernement suédois : aucune décision ne sera prise rapidement avant de détenir clairement les ambitions du repreneur (soit aucun calendrier déterminé de cession officielle) . A Koenigsegg de clarifier sa position, ses investissements et son programme pour Saab.

A lire également. Saab resterait (redeviendrait) suédois sous le contrôle de Koenigsegg, GM confirme pour Saab et Koenigsegg et Saab/Koenigsegg : menus détails complémentaires.

Source : Reuters.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz