Accueil F1 F1 : 4 grands prix dont vous n’avez jamais vu la fin

F1 : 4 grands prix dont vous n’avez jamais vu la fin

97
12
PARTAGER

Avec le dernier grand prix de F1 en date à Sepang interrompu par les conditions météo, voici désormais 5 grands prix qui, dans l’histoire de la F1 ne sont pas allés jusqu’à leur terme. Petit historique de ces 4 grands prix (lire le résumé de Sepang 2009 séparément).

Grand Prix d’Espagne 1975 – 29 tours sur 75 de couverts
L’aileron arrière de Rolf Stommelen se rompt et provoque un crash terrible : 5 spectateurs sont tués, des dizaines blessés tandis que Rolf Stommelen est lui aussi gravement blessé. A ce moment, le pilote était en tête de la course avec sa nouvelle GH1, ayant profité de l’abandon de Mario Andretti. Malgré des améliorations aux abords de la piste, le grand prix d’Espagne n’a plus jamais eu lieu sur le circuit de Montjuich. Il se déplaça, dans les années qui suivirent, vers Jarama, à proximité de Madrid.

Résultats du GP d’Espagne F1 1975:
1 Jochen Mass (McLaren),
2 Jacky Ickx (Lotus),
3 Carlos Reutemann (Brabham)

Grand Prix d’Autriche 1975 – 29 tours sur 54 couverts
A peine 4 mois après le GP d’Espagne, voici une autre course écourtée. Cette fois c’est la pluie et un drapeau rouge qui arrêtèrent la course sur l’Osterreichring. Ce grand prix a vu la seule et unique victoire de Vittorio Brambilla, qui avait bataillé pour maintenir sa March officielle sur la piste. Heureux de sa victoire, l’Italien fit une sortie de piste en la célébrant…

Résultats du GP d’Autriche 1975:
1 Vittorio Brambilla (March),
2 James Hunt (Hesketh),
3 Tom Pryce (Shadow)

Grand Prix de Monaco 1984 – 31 tours sur 77 couverts
9 ans plus tard, même coupable : la pluie. Alain Prost décrocha cette demie victoire, dans des circonstances controversées…  Alors que le drapeau rouge était agité, Senna revenait très vite dans les rétroviseurs de Prost, tout comme l’Allemand Stefan Bellof, revenant du fond de la grille. Senna et Bellof apparaissaient comme de potentiels vainqueurs selon de nombreux observateurs, mais leur chemin fut stoppé par un drapeau rouge pas si nécessaire… Les conditions de course avaient été pires en début de course. L’Histoire retiendra que Bellof fut disqualifié suite à une infraction réalisée par l’équipe Tyrell…

Résultats du GP de Monaco 1984:
1 Alain Prost (McLaren),
2 Ayrton Senna (Toleman),
3 Rene Arnoux (Ferrari)

Grand Prix d’Australie 1991 – 14 tours sur 81 couverts
La course aurait-elle du être lancée ? Les conditions de piste semblaient s’améliorer et c’est Ayrton Senna qui prenait le contrôle dès le départ. Mais le chaos commença rapidement dans les rues d’Adelaide. Derrière Senna et Mansell, de nombreuses voitures sont en difficulté…. Dans le tour 15, Mansell sort et Senna n’en peut plus… il demande à stopper ce carnage. Le drapeau rouge arrive au tout 17, mais les organisateurs insistent pour relancer la course. Les pilotes protestent et ne rappartent pas. Mansell, légèrement blessé dans sa sortie ne participe pas à la cérémonie de remise des prix.

Résultats du GP d’Australie 1991:
1 Ayrton Senna (McLaren),
2 Nigel Mansell (Williams),
3 Gerhard Berger (McLaren)

Crédit photo : .Stupix
Merci à theracingline sur Twitter

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz