Accueil F1 Sébastien Bourdais : 2009, sa meilleure saison?

Sébastien Bourdais : 2009, sa meilleure saison?

41
9
PARTAGER

Il l’attendait depuis de très nombreuses années mais sa première saison au sein de la Formule 1 était loin d’être un long fleuve tranquille, entre un jeune équipier allemand particulièrement rapide et une monoplace STR3 qu’il avait souvent du mal à régler. Au terme de la saison 2008, on parlait même d’un possible remplacement par Takuma Sato ou Bruno Senna mais c’est le 6 février dernier qu’intervenait la bonne nouvelle : L’officialisation de sa signature en tant que pilote titulaire Toro Rosso pour la saison 2009. Mieux encore, Sébastien Bourdais fait aussi partie des effectifs du Team Peugeot Sport, lui le Manceau de naissance qui rêverait plus que n’importe qui d’autre d’accrocher les 24 Heures du Mans à son palmarès. Du coup, l’année 2009 prend tout à coup les trais d’une saison parfaite pour Seb qui jouera sur les deux tableaux en même temps, l’endurance et les 24 Heures du Mans.

Mais les choses ne sont pas aussi faciles pour autant. Chez Toro Rosso, Vettel laisse donc la place à un autre Sébastian, le jeune Buemi issu de la filière Red Bull et qui enchaîne déjà les meilleurs chronos lors des sessions d’essais privés pendant l’intersaison. Malgré quelques jolis coups d’éclats comme à Melbourne ( passé tout près d’un résultat magnifique ) ou à Spa Francorchamps ( ou il tenait tête à son coéquipier jusqu’aux derniers virages ), Sébastien Bourdais a clairement été dominé par Vettel en 2008. Et il parait clair qu’une nouvelle défaite face à son coéquipier devrait cette fois s’avérer fatale à sa carrière en Formule 1.

En endurance, Bourdais atterri au sein d’une véritable dream-team peugeot. Montagny, Sarrazin, Brabham… Il serait difficile de présenter une line-up de pilotes aussi impressionnante que celle-là. De plus, la 908 HDI FAP était déjà passé très près de la victoire l’année dernière et elle connaît maintenant Le Mans comme sa poche après déjà deux participations. Le problème, c’est qu’en face Audi arrive avec une nouvelle voiture qui s’annonce encore plus effrayante que la précédente R10 TDI.

Bref, Sébastien Bourdais s’apprête à vivre sans doute la saison la plus intense de sa carrière. Il sera le seul pilote à cumuler un poste de pilote F1 titulaire et une participation aux 24 Heures du Mans cette année. Toro Rosso a prouvé sa capacité à fournir une bonne auto malgré un budget toujours en deçà des autres équipes. Si il parvient à la fois à se défaire de Buemi et des menaçantes Audi R15 dans les Hunaudières, Bourdais est sans doute à l’aube d’une année extraordinaire.

Alors, l’année ou jamais pour Sébastien Bourdais? Quels sont les avis de nos lecteurs?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz