Accueil Actualités Entreprise General Motors : vers un dépôt de bilan ?

General Motors : vers un dépôt de bilan ?

41
8
PARTAGER

Gm_jobsfalldown Les choses se précisent pour General Motors. Alors qu’il y a quelques semaines déjà, certaines rumeurs faisaient état d’un possible dépôt de bilan, le Wall Street Journal enfonce le clou, dans un "pneu" d’ores et déjà bien dégonflé …

Selon le journal, General Motors envisagerait en effet une telle option, laquelle lui offrirait "l’avantage" de  pouvoir bénéficier de la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

Comme quoi, on peut toujours – ou presque – trouver moins pire que pire … une formule qui fait recette actuellement.

Il faut dire que la période est on ne peut plus cruciale pour General Motors. Avec son concurrent – et néanmoins "collègue" dans la débâcle – Chrysler, une dure épreuve l’attend mardi prochain. Tous deux devront à cette date présenter leur plan de viabilité à long terme. A défaut de pouvoir démontrer leur pérénité, ils devront rembourser les fonds fédéraux déjà avancés, une coquette somme de 13,4 milliards de dollars.

Selon le Wall Street Journal, citant des "sources proches du dossier" GM pourrait également demander une aide financière supplémentaire au gouvernement américain.

Le passage sous la protection du chapitre 11 offrirait à GM la possibilité de créer une nouvelle société dans laquelle seraient placés tous les actifs viables du constructeur, à savoir certaines de ses marques américaines et de ses activités à l’international. "Les actifs indésirables seraient liquidés ou vendus via la procédure prévue par le chapitre 11. Les contrats avec le détenteurs d’obligations, les syndicats, les concessionnaires et les équipementiers seraient aussi retraités" précise le journal.

Samedi une source proche du dossier avait indiqué pour sa part que des pourparlers entre le syndicat américain de l’automobile UAW et GM sur la réduction des coûts et de l’endettement du constructeur avaient fait choux blanc. Principal sujet de "discorde" : la couverture santé des retraités.

Pour rappel, le constructeur doit au syndicat environ 20 milliards de dollars, lesquels sont censés alimenter un fonds d’assurance maladie pour les retraités.

Dimanche, l’administration américaine a appelé toutes les parties prenantes du secteur automobile à réduire leurs "prétentions" en vue d’aboutir à des compromis permettant de traverser la crise actuelle. "Il va falloir des concessions de la part de tout le monde, par seulement des ouvriers de l’automobile, mais aussi des actionnaires, des créanciers et, bien sûr, des dirigeants des entreprises", a ainsi déclaré sur Fox News, David Axelrod, proche conseiller du président Barack Obama.

Reprenant l’argument d’Obama selon lequel les USA avaient besoin d’une industrie automobile solide car des millions d’emplois en dépendent, D.Axelrod a néanmoins précisé que cela devrait "impliquer des restructurations importantes dans cette industrie". Pour lui, cette dernière doit "regarder vers l’avenir et produire le genre de voitures que les gens vont acheter dans le futur". Vaste sujet ….

Le conseiller d’Obama semble ferme : la Maison blanche n’interviendrat pas dans le dossier d’ici à la présentation des plans de viabilité de GM et Chrysler mardi.

Sources : Reuters, AFP, ats

A lire également :

Usa : les équipementiers automobiles demandent une aide du Trésor

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz