Accueil Berlines Lancia Delta en détails (1/2)

Lancia Delta en détails (1/2)

231
19
PARTAGER

2008_delta_title.jpg

Dévoilée en Mars, la nouvelle Lancia Delta a déjà fait couler beaucoup d’encre. L’heure est venue pour elle de se dévoiler un peu plus, peu de temps avant sa commercialisation effective.

La Delta est clairement attendue au tournant, à la fois par les fans du modèle mythique dont elle usurpe le nom, mais aussi par ceux de la marque italienne, car elle porte sur ses épaules une bonne partie de l’avenir de la marque. Alors oui, son positionnement et son design n’ont rien à voir avec la première génération, ni même la seconde. Oui elle fait fi de tout le passé sportif de Lancia dans le segment des compactes. Il faut en faire son deuil depuis plusieurs années déjà, même s’il faut bien admettre que le rôle de marque sportive du groupe Fiat totalement transmis à Alfa Romeo n’est s’est pas réellement traduit dans les faits par une quelconque participation en rallyes…

Pavillon noir…

La Delta nouvelle version mise désormais pleinement sur l’image haut de gamme confortable de Lancia, plutôt héritée de modèles comme la Thema. Son style fait évoluer les gènes connus sur les Ypsilon, Musa ou même Thesis, sans rien renier de certains aspects baroques. La Delta est même la première de la gamme dont le design soit clairement conçu pour coller à la peinture bicolore défendue par la marque. Lancia propose 12 couleurs de peinture et 12 combinaisons bicolores. Soit dit en passant, le processus de peinture réclame selon Lancia 6H de plus que sur une voiture traditionnelle… L’aspect bicolore est souligné par le jonc chromé latéral qui entoure les vitres, et par le pavillon totalement vitré (sur la version haute uniquement), surtout avec le pavillon noir, unique couleur présentée sur les photos officielles. A l’arrière, c’est la large vitre de hayon qui vient prolonger l’ensemble, encadrée par les feux à LEDs posés sur les ailes.

Ferrari et Maserati en référence…

Longue de 4m50, la Delta se positionne comme la plus longue de son segment, quitte à frôler celui du dessus. Pour comparaison, ses concurrents compactes affichent des longueurs plus proches des 4m20. Seule la Mazda3 avec ses 4m42 fait exception. Lancia compte avec cela marquer des points sur l’habitabilité. Cela ne se retrouve en revanche pas totalement sur le volume de coffre. Avec ses 380 l, il est dans la moyenne du segment, sans plus, et largement distancé par une Honda Civic plus ingénieuse. Banquette avancée, le coffre accueille quand même 465 litres.

La finition reflète sans doute plus les valeurs de Lancia, à commencer par les matériaux. La version de base, déjà qualifiée d’Argent, reçoit des habillages mêlant tissu et inserts en Alcantara, tandis que les versions hautes, Or et Platine, reçoivent des sièges Cuir et Alcantara, ce matériau synthétique imitant le daim, et spécialité de Lancia depuis l’époque de la Thema. En option, on pourra opter pour du cuir Poltrona Frau, et Lancia semble assez fier d’être seul de son segment à proposer une version de ce cuir en couleur beige avec passepoil bordeaux… Toutes les versions ont en revanche droit au logo Lancia en relief sur les appuis-tête, comme dans une Ferrari!

La planche de bord est gainée de Benova, un matériau imitant le cuir. Afin de lever le doute sur le prestige de cette matière, Lancia précise qu’elle est déjà utilisée par Maserati… Dont acte, mais la planche n’est en fait que celle de la Fiat Bravo améliorée avec des matériaux spécifiques et une finition plus clinquante enrichie de chrome (qui a dit une version bling bling ?)

Gamme, vaste choix

Concrètement, la gamme s’articule donc autour de 3 finitions, Argent, Or et Platine, avec un total de 4 habillages de sièges, 3 couleurs intérieures (noires, bleu et noir / beige), 4 types de jantes de 16 à 18″, et 24 coloris extérieurs dont 12 combinaisons bicolores.

La version argent reçoit de série les airbags au nombre de 6, l’ESP, la climatisation, l’autoradio compatible MP3, l’accoudoir central avec rangement réfrigéré et la banquette arrière coulissante à dossier inclinable. Une version d’accès qui malheureusement est plus pauvre dans son aspect extérieur sans les joncs latéraux chromés. L’Or gagne les jantes alu (16″), les sièges cuir / alcantara, les fameux joncs chromés autour des vitres latérales et un accoudoir central arrière avec rangements. La Platine passe au 17″ pour ses jantes, reçoit de série le toit vitré, la peinture bicolore et la climatisation automatique à 2 zones. (en Italie)

2008_delta_11.jpg2008_delta_12.jpg2008_delta_13.jpg2008_delta_14.jpg2008_delta_15.jpg2008_delta_16.jpg2008_delta_17.jpg2008_delta_18.jpg

Lire aussi :

– Lancia Delta en détails 2/2 : coté technique

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Lancia Delta en détails (1/2)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
fulbert amselme
Invité

je sais pas s’y elle va reusir le pari de la survie de lancia mais en tout cas elle est très original (a mon goût evidament )

pilou59760
Invité

elles est magnifique

wiseman
Invité

Un seul mot : affreux.
Si Lancia s’en sort avec ce…truc, je n’y comprend plus rien !
A la réflexion, y’a sans doute des gens qui trouveront cela joli…

kveltevig
Invité

voilà ce à quoi on reconnait une voiture avec un design fort, certains adorent, d’autres déteste

Gio
Invité

ahhhh ce qu’elle me manque la Delta HF Inegrale de mon oncle… elle était si belle!!! si agressive, si VIRILE!!!! les temps changent……..trop!

wpDiscuz